Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Adele et son fils : "L'impression d'avoir pris la pire décision de ma vie..."

La star a été victime de dépression à la naissance de son premier enfant.

Alors qu'elle donne les dernières représentations de sa grande tournée mondiale, tout au long de laquelle elle aura pu défendre son dernier disque, 25, Adele s'offre la couverture de l'édition américaine de Vanity Fair. La star s'y confesse notamment sur sa lutte contre la dépression post-partum.

Adele n'a jamais eu la langue dans sa poche pour dire ce qui lui tient à coeur et elle le prouve une fois encore dans les pages de Vanity Fair (édition du mois de décembre 2016, en kiosques le 8 novembre). Maman d'un petit Angelo (4 ans), l'interprète de Hello, raconte à quel point cela a été difficile pour elle après avoir donné naissance à son fils. "J'ai fait une très sévère dépression post-partum après avoir eu mon fils et cela m'a fait peur... Mes amis qui n'avaient pas d'enfants s'agaçaient à mes côtés alors que moi je voulais juste m'asseoir et parler en priorité avec mes amis qui avaient des enfants et sans que l'on se juge les uns et les autres", dit-elle.

La chanteuse de 28 ans, qui s'est récemment dite prête pour un deuxième enfant, ajoute : "Ma connaissance de la dépression post-partum ou post-natale, comme on dit en Angleterre, c'est que vous ne voulez pas être avec votre enfant, vous avez peur de lui faire du mal, vous avez peur de mal faire votre job. Mais moi j'étais dingue de mon enfant. Je me sentais très maladroite. J'avais l'impression d'avoir pris la pire décision de ma vie. Cela peut se manifester sous différentes formes. Finalement, je me suis simplement dit que j'allais m'accorder un après-midi par semaine pour faire tout ce que je voulais faire sans mon bébé." Et même si elle confirme s'être sentie "mal" en prenant cette décision, Adele ajoute que cela lui a fait le plus grand bien.

Thomas Montet

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos
Katy Perry, une poupée pop très décolletée pour un concert édulcoré
Amy Winehouse, émue aux larmes quand elle entend son papa chanter pour elle
Pete Doherty incontrôlable, sa folle virée parisienne