Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Affaire Jeremstar: Avances, propositions scabreuses... Pascal Cardonna encore visé

De nouveaux témoignages ont été dévoilés.

Pascal Cardonna n'a pas fini d'être au coeur de l'affaire Jeremstar. Dans son édition du 2 février 2018, Libération a livré de nouveaux témoignages.

Le premier est celui d'Hugo, un jeune homme qui rêvait d'être animateur radio. Il se serait donc permis de contacter Babybel sur Facebook il y a plus de deux ans après avoir découvert qu'il travaillait pour France Bleu. À l'époque, il avait 16 ans et n'aurait pas manqué de le signaler. Cela n'aurait pas empêché son interlocuteur de lui faire "des avances" : "Babybel m'a dit : 'T'as une voix pour la radio, viens passer un week-end, tu dors à la maison, on ira au studio ensemble.'" Il lui aurait d'ailleurs proposé de payer ses billets pour Nîmes, car l'adolescent résidait dans le Nord.

Vulnérable à cause de "problèmes personnels, familiaux", Hugo aurait continué à échanger avec Pascal Cardonna par SMS cette fois et n'aurait pas hésité à se livrer. Mais, face à "l'insistance et la répétition de certaines avances à caractère sexuel", il aurait finalement coupé court à leurs échanges et aurait parlé de tout cela à ses parents. "Ils ont voulu porter plainte, j'ai refusé. Dans ma tête de gosse, je pensais qu'il était trop puissant (...). Et aujourd'hui, mes preuves ne sont pas suffisantes pour porter plainte", a-t-il précisé. Il avait alors choisi de témoigner sur Snapchat avant de s'exprimer auprès de Libé.

Des propositions scabreuses

Vincent (né en 1999) serait quant à lui entré en contact avec Pascal Cardonna l'an dernier car il souhaitait discuter avec une personne de confiance de ses "problèmes familiaux". Le quinquagénaire l'aurait alors invité à passer un week-end chez lui. Très vite, des questions d'ordre sexuel auraient suivi alors que le jeune homme était mineur à l'époque. Tous deux auraient entretenu une "relation à distance compliquée, longue de plusieurs mois" : "Pascal m'avait dit qu'avec lui, je serais heureux, que je pourrais tout lui dire."

En décembre dernier, il aurait donc pris la décision de se rendre à Nîmes pour le week-end. Mais pour des raisons professionnelles, il aurait annulé au dernier moment. Depuis, tous deux ne seraient que très peu en contact. Il n'envisage pas de porter plainte.

Tout comme Ouriel qui venait d'avoir 18 ans quand Babybel est entré en contact avec lui sur Facebook début 2017, si l'on en croit ses propos. Leurs échanges auraient duré une semaine et Pascal Cardonna lui aurait fait des "propositions scabreuses" (selon les termes de Libération), avant de l'inviter chez lui. "On parlera de radio, je t'aiderai à avancer. Je pense que c'est du gagnant-gagnant", aurait-il écrit au jeune homme.

Il aurait fait la même proposition à un jeune Belge de 17 ans. Le dénommé Thomas aurait croisé Babybel dans un supermarché du Sud-Ouest de la France, alors qu'il était accompagné de son petit ami. Excités de le rencontrer, ils auraient accepté son invitation à déjeuner. Après les avoir interrogés sur leur vie sexuelle, Pascal Cardonna aurait proposé à Thomas – qui rêvait de devenir magicien – de devenir son agent artistique. Une proposition que le jeune homme aurait déclinée, choqué par ses propos scabreux.

Un "ami" prend sa défense

Dylan (20 ans), pour sa part, a défendu Babybel, un "ami" qu'il a connu sur une application de rencontres pour homosexuels. Celui qui rêve de célébrité raconte avoir passé quelques soirées chez Pascal Cardonna au cours desquelles il a croisé d'autres jeunes hommes : "Ils faisaient des photos avec Pascal et les postaient sur les réseaux sociaux. Ils voulaient se sentir vivre." Des personnes qu'ils soupçonnent de vouloir faire du buzz sur le dos de l'ancien ami de Jeremstar : "Je suis sûr qu'ils mentent. Il se sont dit qu'il y avait de l'argent à se faire."

De son côté, Pascal Cardonna a accordé une interview à Libération. S'il a admis avoir déjà eu des relations sexuelles avec des jeunes, il a assuré que tous étaient majeurs. "Depuis deux ans, je prends en photo la carte d'identité de tous ceux qui viennent chez moi. Tous majeurs", a-t-il ajouté. Une déclaration remise en cause par Annoir, l'un des jeunes hommes qui a porté plainte contre lui : "Il le faisait, mais avec des majeurs seulement."

Rappel des faits

Pour rappel, l'affaire a débuté le 16 janvier dernier après qu'un certain @aquababe, voulant se venger d'un scoop que lui aurait volé le célèbre blogueur, a diffusé sur les réseaux sociaux une vidéo de Jeremstar en train de se masturber. Il a également accusé Pascal Cardonna d'avoir eu des relations sexuelles avec des mineurs grâce à sa proximité avec le célèbre blogueur. Babybel avait alors porté plainte pour "diffamation et atteinte à la vie privée" auprès du parquet de Nîmes (Gard). De son côté, Jeremstar avait porté plainte pour "atteinte à l'intimité de la vie privée" et une enquête avait été ouverte par le parquet de Paris.

Quelques jours plus tard, Jason et Annoir déposaient plainte contre Babybel. Le second a aussi visé Jeremstar pour "corruption, agression sexuelle sur mineur et recours à la prostitution". Le chroniqueur des Terriens du dimanche (C8) avait alors répliqué en portant plainte pour "dénonciation calomnieuse et diffamation" et s'était désolidarisé de Pascal Cardonna.

Ce vendredi 2 février 2018, nos confrères de Closer ont dévoilé qu'une enquête préliminaire avait été ouverte à Nîmes, où vit Pascal Cardonna, depuis le dépôt de "quatre plaintes réciproques". Jeremstar, l'employé de France Bleu et deux victimes présumées vont être entendus par les forces de l'ordre. Concernant le blogueur spécialiste de la télé-réalité, elles vont tenter de déterminer s'il était bel et bien complice de son ancien ami Babybel.

Rappelons que Pascal Cardonna et Jeremstar restent présumés innocents des faits qui leur sont reprochés jusqu'à la clôture finale du dossier pénal.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos
Neil Patrick Harris : papa gâteau, il s'éclate avec son homme et ses jumeaux Harper et Gideon
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel