Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Alexia Laroche-Joubert et sa mère : une relation complice qui va les pousser... à travailler ensemble !

"Le sang est plus épais que l'eau" disent certaines mamans ou grand-mamans de l'ancienne génération. Par cette expression imagée, elles signifient que les liens du sang, de la famille sont toujours plus forts que tout. Une union indispensable en ces temps où le déclin de l'attachement aux valeurs familiales côtoie la perte de repères et d'identité personnelle. On a qu'une mère, raison pour laquelle il faut l'aimer et la chouchouter, comme le fait Alexia Laroche-Joubert.

Un lien inaltérable... malgré les différences des deux femmes

Dans les pages du TVSD, la productrice de génie se confie sur la relation inaltérable qu'elle entretient avec sa mère, la non moins célèbre Martine Laroche-Joubert. Alexia, jeune maman de 39 ans de Solveig, 7 ans et d'une petite Isaure (née fin 2007), est connue du grand public pour être la femme de l'ombre derrière les grands succès télévisuels : de Loft Story à Star Academy en passant par 100 000 € sur la table qui relèvera le défi ? (présentée par Olivia Adriaco ), Alexia est de toutes les réussites du PAF. Même après son départ du grand groupe Endemol (qui est quand même LA plus grosse société de production), la souriante productrice continue de relever les challenges en croyant à des projets.
Sa mère, Martine, est loin d'être une novice : elle est grand reporter chez France 2 depuis vingt ans. Vingt années pendant lesquelles elle a couvert les plus gros événements du Moyen-Orient et de l'Afrique, notamment la guerre en ex-Yougoslavie. Engagée, droite et professionnelle, Martine Laroche-Joubert avait d'ailleurs mené une enquête à Sarajevo suite à la mort mystérieuse de l'un de ses contacts sur place. En avait résulté un documentaire fort bien construit, salué par la critique, qu'elle avait proposé à la chaîne Planète en raison du refus de France 2 de produire cette vidéo. En 1990, Martine a même remporté le prix du meilleur reporter de l'année : une journaliste d'exception et amoureuse de son travail, donc.

Un relation inaltérable... malgré la distance

Un travail qui l'a obligée à être sur le terrain en permanence pour couvrir les conflits et qui aurait pu distendre les relations avec sa fille Alexia. Et pourtant, loin de là. Plutôt que d'être peinée de l'absence de sa mère, Alexia s'est nourrie par procuration des voyages de celle-ci, bénéficiant d'un enrichissement incomparable. Alexia explique dans TVSD : "Je me souviens qu'elle me téléphonait de Beyrouth. J'entendais des bombes alors qu'elle me demandait comment j'avais travaillé à l'école. C'était surréaliste. Ça m'a laissé des souvenirs très forts. Par exemple, lorsqu'elle m'a appelée à la sortie de prison de Nelson Mandela, en 1990. Maman était dans une cabine téléphonique, elle m'a dit 'Ecoute, Alexia !' Et j'ai entendu le peuple acclamer Mandela." Une expérience riche en émotions, c'est certain !

À découvrir en vidéos

Une relation inaltérable... basée sur la complémentarité et l'admiration mutuelle

Si leurs domaines de prédilection sont différents (le journalisme pour l'une, l'animation pour l'autre), ils les rapprochent. Accrochée à son travail de grand reporter, Martine a souvent délaissé (non sans déchirement) le foyer familial ; Alexia, loin de lui en tenir rigueur, a pris le même chemin. Si la trentenaire est aujourd'hui une référence dans l'audiovisuel, c'est grâce à son acharnement professionnel. C'est une "workaholic", comme dit sa Martine. Comme sa mère ! L'ancienne dyslexique aux difficultés scolaires est désormais une boulimique de travail qui réussit tout ce qu'elle entreprend. Et la maman est fière de sa protégée. Elle n'hésite pas à déclarer l'admiration qu'elle porte à sa fille sur le plan professionnel : "Souvent, sur des reportages difficiles, j'étais un peu perdue. Je te demandais de l'aide car je savais que tu serais capable de distinguer le nécessaire du superflu. En tout cas, je t'ai certainement plus demandé de conseils que tu ne m'en as demandé." Une admiration réciproque : "Je dis toujours que le métier de maman a rendu ma vie de petite fille beaucoup plus intéressante."

Une relation inaltérable... faite pour durer !

Et aujourd'hui quid de leur relation ? Martine a beau vivre aux Etats-Unis, la relation qu'elle entretient avec sa fille est intacte : "nous avons vécu toutes les deux des conflits, mais jamais de rupture". Pas de rupture, c'est sûr, puisque la mère et sa fille ont... un projet ensemble ! Alexia Laroche-Joubert l'explique clairement : "C'est un programme où maman serait au plus près des combattants de l'ombre, porteurs de grandes causes. Ce sera une émission journalistique engagée, prévue pour une soirée événementielle, probablement sur France télévisions. Cela tombe bien car le contrat de travail de maman s'arrête le 1er août sur France 2."

Si ce projet est encore en cours d'élaboration, il pourrait néanmoins bientôt voir le jour, profitant ainsi du temps libre que Martine bénéficiera, suite à son départ en retraite. Quoi de mieux qu'une activité commune pour renforcer encore plus les relations mère-fille ?

Allyson Jouin -Claude

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos
Michael Jackson, traqué avec ses enfants Prince et Paris
Katie Holmes au zoo : sa fille Suri fascinée par les otaries
Stallone, papa poule avec ses princesses Sophia et Sistine