Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Amy Winehouse : Son ex Blake avoue, 'l'héroïne, c'était avec moi'

10 photos
Lancer le diaporama

Pour le clan Winehouse, c'était l'ennemi public numéro 1. Tenu pour responsable indirect de la mort d'Amy Winehouse survenue le 23 juillet 2011 à Londres, Blake Fielder-Civil, son ex-mari, s'est, pour une fois, ouvertement exprimé sur leur histoire mêlant passion, drogues et addictions. Dans une interview-confession donnée à Jeremy Kyle sur le plateau de son talk-show, le bad boy officiellement repenti, bientôt papa d'un deuxième enfant né de sa relation avec Sarah Aspin, a livré à l'animateur britannique des détails de sa vie de débauche passée au côté de la diva disparue à l'âge de 27 ans.

Blake Fielder-Civil a déjà avoué par le passé avoir initié Amy Winehouse aux drogues dures. Aujourd'hui discret et visiblement pris de remords, l'ex-époux de la star persiste et signe : il est bien le premier à avoir tenté la chanteuse avec de l'héroïne, vice qui l'a plongée dans une spirale infernale avec l'issue tragique que l'on connait malheureusement. "[La première fois], nous étions dans un hôtel dans l'est de Londres. Je crois que j'avais à peu près £10 (11 euros, NDLR) d'héroïne sur moi, c'est ce que j'avais l'habitude de prendre après une nuit en boîte", raconte le trentenaire qui a frôlé la mort l'année dernière. "J'étais en train d'en fumer sur de l'alu quand elle m'a demandé 'je peux essayer?' Je crois que j'ai émis une vague résistance, le fait est que quoique j'ai pu dire, elle a fini par en prendre quand même." A la question posée par Jeremy Kyle si cette "première fois" allait jouer un rôle crucial dans la descente aux enfers amorcée par Amy, Blake Fielder-Civil répond par l'affirmative : "Oui, j'imagine que oui."

Près de deux ans après le décès brutal d'Amy Winehouse dû à une surconsommation d'alcool, Blake Fielder-Civil endosse donc clairement la responsabilité de ses addictions qui l'ont mené, lui aussi, jusqu'à sa propre perte. "Bien sûr que je le regrette, pas seulement pour les dégâts que cela a causé chez Amy, sa disparition et la douleur causée à sa famille, mais aussi pour ce que cela a fait à ma famille et à moi-même", reconnaît-il.

La famille d'Amy n'a d'ailleurs jamais vu d'un bon oeil la relation de la chanteuse avec le jeune homme rencontré en 2005. C'est sous la pression de Mitch, le père de la diva, que le couple mettra un terme à leur mariage de deux ans en 2009. "Il m'a dit 'si tu l'aimes, alors divorce'. J'en ai parlé à Amy, on s'est mis d'accord que cela nous éviterait d'avoir tout le monde sur notre dos et que de toute manière on finirait par se remarier", confie Blake Fielder-Civil, aujourd'hui clean depuis environ un an.

Jusqu'au jour de sa mort, Amy Winehouse coulait des jours heureux auprès de Reg Traviss, avec lequel l'interprète de Back to Black avait même évoqué la question du mariage. Hélas, le destin en a décidé autrement, fauchée dans la fleur de l'âge, la diva n'aura pas eu le temps de se reconstruire et de refaire sa vie...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos
Amy Winehouse, émue aux larmes quand elle entend son papa chanter pour elle
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel