Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Benjamin Biolay descend Grégoire : "Qu'on me prenne pour un couillon me désole"

Le Lyonnais est doux, mais faut pas le chercher !

En 2009, sur son album multirécompensé La Superbe, Benjamin Biolay dédiait Ton héritage à sa fille Anna (dont la maman est Chiara Mastroianni), 14 ans aujourd'hui. À l'époque, cette ballade au piano fait un carton tout particulier. Novembre 2017, Grégoire publie À écouter d'urgence, porté par le single Mes enfants dans lequel il s'adresse à ses petits : Paul (5 ans) et Léopoldine (3 ans), qu'il a eus avec son épouse Éléonore. Pour la faire courte, Biolay accuse de plagiat Grégoire qui lui a répondu en musique que la suite d'accords utilisée est très courante et que son texte est inspiré d'un poème de Rudyard Kipling... Mercredi 3 janvier 2018, le Lyonnais n'a pu s'empêcher de répondre à Grégoire.

Sur Instagram, comme il l'avait la première fois avec le "couplet manquant" de la chanson de Grégoire ("Sachez que copier c'est pas beau/Même si travailler, c'est trop dur (...) Y a moyen de faire un morceau/surtout pour sa progéniture/sans faire d'emprunts ou pas trop/Et sans se faire gauler. (...) Bonne année quand même"), Benjamin Biolay répond à son confrère dans un texte pour le moins cinglant. Premier conseil à ceux qui voudraient venir l'enquiquiner, éviter de lui donner une leçon de composition : "La musique doit être partagée, transformée, transportée, transfigurée. Chacun a le droit de s'inspirer de la dernière chanson entendue ou aimée. Je ne me fiche pas qu'on me sample, me paraphrase ou me cite. Au contraire, je trouve ça réjouissant. Mais, qu'on me prenne ouvertement pour un couillon me désole."

Et l'auteur et compositeur du diptyque Palermo HollywoodVolver (2016-2017) d'enchaîner : "Grégoire explique que c'est la suite d'accords du Géant de papier et de I Will Survive, que c'est le texte de Kipling et qu'il n'y a ni mélodie ni refrain. Le fait que Grégoire, le Thomas T de la musique, souffre de phobie créative ne date pas d'hier, il l'avait prouvé en plagiant French Disco de Stereo Lab. Mais en ce qui me concerne, je peine à garder mon calme quand il s'agit de mes gones ["enfants", en argot lyonnais, NDLR]. Je ne considère pas Ton héritage comme ma chanson préférée mais comme ma préférence ! Pas touche ! Il y a des limites même dans ce monde de sarcasmes, de cynisme et d'impostures. Joyeux noël Gallagher et bonne année."

Certes, Grégoire et Benjamin Biolay se bouffent le nez, mais remarquez qu'ils n'oublient pas de se souhaiter une bonne année, sympas. Après le premier boulet lancé par Biolay il y a quelques jours, Grégoire lui avait répondu sur Twitter : "C'est la récré mon BB ? Personne n'a le monopole d'une suite d'accords Monsieur 'Me Myself and I' et personne n'a le monopole d'un thème : relis Si... de Kipling, enfin lis-le plutôt... Bonne année quand même..."

Mercredi soir, plutôt que de finir la journée sur cette brouille, Benjamin Biolay a partagé de l'amour avec ses abonnés. L'amour pour les films The Square, la Palme d'or 2017 toujours en salles, et le documentaire très intime d'Eric Caravaca, Carré 35. Enfin, Biolay a offert une reprise acoustique du superbe Aime-moi encore/au moins de Charlélie Couture paru en 1988 sur son album Solo Girls.

Charlélie Couture - Aime-moi encore/au moins - 1988.
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos
Shakira sexy et décolletée, la bomba met le feu sur les Champs Elysées
Amy Winehouse, émue aux larmes quand elle entend son papa chanter pour elle
Pete Doherty incontrôlable, sa folle virée parisienne
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel