Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Bienvenue chez le Ch'ti : La saga Dany Boon...

-27/02/2008-Après un score historique dans sa région — le Nord — où Dany Boon avait présenté une semaine avant sa sortie en salles Bienvenue chez les Ch' tis, le film s' annonce déjà comme un énorme succès....

Retour sur le parcours et la carrière de Dany Boon, de sa naissance chez les ch' tis à sa consécration aujourd' hui, en tant que nouvel artiste bankable du cinéma français...

 

Issu d' une famille modeste du nord de la France (d' un père kabyle et d' une mère française), Daniel Hamidou naît le 26 juin 1966 à Armentières.

Il choisira rapidement son pseudo, Dany Boon, emprunté à Daniel Boone, héros d' une série américaine éponyme dont il est fan.

Il s' oriente très tôt vers des études d' arts plastiques avant de découvrir et d' exploiter ses dons comiques. Très attaché à sa région, il espère y percer en enchaînant les festivals du Nord avec ses premiers sketches sous le bras.

A la fin des années 80, il "monte" à Paris (ou plutôt, "descend") et fait le mime dans la rue pour gagner sa vie, tout en se produisant sur quelques scènes ouvertes comme celle du Théâtre Trévise.

Primé par la suite au Festival Performances d' Acteurs à Cannes, puis au Festival du Rire de Montréal, il intègre la grande famille de la télé sous la tutelle de Patrick Sébastien, qui devient son producteur dès 1993, et lui fera faire quelques sketches dans ses émissions.

Spécialisé dans les one-man-shows, il s' attaque au quotidien de monsieur-tout-le-monde, ces petites choses qui nous sont à tous familières, avec un ton tendre et acerbe à la fois. Comme avec ses spectacles à succès : Je vais bien Tout va bien, Chaud mais pas fatigué, Dany Boon fou ?, ou Tout entier.

En parallèle, il démarre timidement au cinéma. Après des participations vite oubliées à des films comme Oui ou Paroles d' hommes, il fait ses réels débuts avec un rôle plus consistant dans Le déménagement, avant d' enchaîner, en 1998, avec le très mauvais Bimboland, qui lui permettra toutefois de rencontrer Judith Godrèche, qu' il épousera dans la foulée, avant que le couple ne se sépare en 2002.

Très critique envers lui-même, et ne se trouvant pas convaincant jusqu' à maintenant sur grand écran, il met pendant des années les plateaux de tournage de côté.

Il se consacre alors à la scène avec de nouveaux spectacles qui rencontrent tous le succès : Nouveau Spétak, A french comedian lost in L.A. (qu' il joue sur la scène du Melrose Theatre de Los Angeles en 2000), Dany Boon en parfait état, et un spectacle tout en parlé ch' ti intitulé : Dany Boon à s'baraque et en ch' ti.

En 2003, alors qu' il parcourt la France pour un spectacle en l' honneur de ses 10 ans de scène, Danny rencontre et épouse Yaël Harris.

En 2004, il a la mauvaise idée de revenir au cinéma dans le rôle d' un homosexuel avec le film Pédale Dure — suite de Pédale Douce — qui ne connaîtra pas du tout le même succès.

Son explosion sur grand écran, il la connaît l' année suivante en interprétant un rôle dramatique (à contre-emploi) dans la super production européenne Joyeux Noël, aux côtés de Guillaume Canet et Diane Krueger. Ce film sur la fraternisation des deux camps pendant la Première Guerre Mondiale le soir de Noël, lui apporte sa première nomination aux César pour le Meilleur second rôle masculin.

Le cinéma français le découvre sous un jour nouveau et compte enfin sur lui. En 2006, il se voit proposer le rôle du colocataire de Gad Elmaleh dans La Doublure de Francis Veber. Le film cartonne et, un succès n' arrivant jamais seul, il voit son nouveau spectacle Le Waïka faire salle comble à l' Olympia.

Fort de cette confiance, il se sent près à se lancer dans l'aventure de la mise en scène avec son premier film en tant que réalisateur : La maison du bonheur, adapté de sa pièce de théâtre La vie de chantier (montée en 2003). Le film dépasse le million d'entrées en 2006 et il devient un acteur bankable.

Son nouveau statut se confirme avec son interprétation aux côtés de Daniel Auteuil dans Mon meilleur ami, de Patrice Leconte.

Sur sa lancée, et avec l' expérience acquise grâce à sa première réalisation, il lance son projet qui lui tient le plus à coeur, un film auquel il pense depuis des années, comme un ultime hommage à sa région et ses habitants : Bienvenue chez les Ch'tis.

Enorme succès dans le Nord où il est sorti la semaine dernière, cette seconde réalisation sort aujourd'hui dans toute la France.

On le retrouvera rapidement à l' affiche de De l'autre côté du lit avec Sophie Marceau, de Micmacs à Tire-Larigot de Jean-Pierre Jeunet, et de Le code a changé entouré de Karin Viard et Marina Foïs.

La success story ne fait que commencer pour le Ch'ti...

 

-28/02/2008-Succès sans précédent pour 'Bienvenue chez les Ch'tis' : sorti hier, 1 million de Français l'ont déjà vu...

 

Hier a été une journée historique pour le cinéma français.

Avec 103 000 entrées réalisées sur 71 salles, à Paris et dans sa périphérie, Bienvenue chez les Ch' tis a pulvérisé les premiers jours d' Astérix aux Jeux Olympiques et même des Bronzés 3, réalisant un total France pour son premier jour d' exploitation de 546 000 entrées.

Ajoutons à cela les 555 000 tickets vendus lors de sa première semaine d' exploitation dans le Nord, et le film de Dany Boon (voir son parcours) atteint déjà le score phénoménal de plus d' un million d' entrées.

Si bien que les prévisions pour Bienvenue chez les Ch' tis sont maintenant basées sur environ 4 500 000 entrées.

Les bons scores d' Enfin Veuve (plus de 2 millions d' entrées), d' Astérix aux Jeux Olympiques (plus de 6 millions d' entrées en un mois) et le bon démarrage de Paris (780 000 entrées pour sa première semaine) viennent redonner de belles couleurs au cinéma hexagonal.

 

-03/03/2008-Dany Boon, record absolu : Déjà plus de 4 millions de spectateurs pour 'Bienvenue chez les Ch'tis' !`

Comme on pouvait s' y attendre, c' est un véritable raz-de-marée ch' ti qui a déboulé dans l' Hexagone. Mais personne n' aurait pu imaginer des chiffres d' entrées aussi surréalistes pour le film de Dany Boon...

En effet, après une semaine d' exploitation exclusivement dans le Nord, cette deuxième réalisation du comique avait déjà engendré près de 550 000 entrées.

Ajoutons à cela, 5 premiers jours France (depuis sa sortie nationale mercredi) à 3,6 millions de spectateurs, et ce sont déjà 4,15 millions de français qui se sont tordus de rire devant la comédie de Dany Boon.

En cinq jours, Bienvenue chez les Ch' tis a donc battu le record historique de fréquentation en France, battant celui détenu par Les Bronzés 3, avec plus de 1000 spectateurs de plus en moyenne par copie.

Record aussi en ce qui concerne la capitale avec 605 000 entrées en 5 jours, contre 560 000 au précédent détenteur qui n'était autre que Star Wars - Episode 3.

Un démarrage tout bonnement sensationnel !

Respect.

D' après Henri Demoulin, le directeur de la distribution Nord chez Pathé, qui s'est livré à l' AFP : "Je pense que le film ne peut pas faire moins que 12 millions d' entrées. Maintenant, soyons ambitieux, comme il bat tous les records jusqu' à maintenant, pourquoi ne pas viser Titanic, qui avait terminé sa carrière à 20 millions. Dany a fait un film qui trouve le consensus et qui plaît non seulement dans le Nord, mais aussi dans la France entière. Les gens en sortent contents, ils en parlent, ils viennent le voir en bande".

Du côté de la région mise en lumière dans le film — le Nord-Pas-de-Calais —, les Ch' tis espèrent bien profiter de l' enthousiasme suscité par le film pour développer le tourisme. Selon un témoignage publié sur Rue89 : "Nous les Ch' tis, on est content qu' on parle de notre région ! L' investissement de la région pour le film (300 000 euros d' aide à la production pour Pathé, déjà remboursés, et 600 000 euros de "don à la production", qui permettent en contre-partie à la région d' utiliser des images du film pour la promouvoir) n' est pas un problème ici. Pour une fois qu' on parle de nous !"

Oui. Et au vu de l' engouement incroyable pour le film de Dany Boon, on n'est pas prêt d'arrêter d'en parler...

 

-04/03/2008-Dany Boon : Millionnaire en euros grâce aux Ch'tis...

Alors qu' hier Dany Boon apprenait les chiffres du week-end réalisés par Bienvenue chez les Ch'tis, et ses plus de 4 millions d' entrées France, le film se dirige à la vitesse grand V vers les 10 millions, et vise — pourquoi pas ? — le record de Titanic et ses 20 millions d' entrées supposées insubmersibles.

Un bonheur n' arrivant jamais seul, au-delà de remplir les salles, Bienvenue chez les Ch' tis va également remplir le porte-feuille de son auteur-réalisateur-vedette.

En effet, en tant qu' auteur, Dany Boon percevra un minimum garanti de 900 000 euros, auxquels viennent s' ajouter les 90 000 euros de son salaire de technicien.

Mais surtout, le comique est intéressé contractuellement à chaque entrée, et ce à raison de 30 centimes, dès que le film aura dépassé les 2 millions. Sachant qu' il en est déjà à quasiment 4,5 et qu' il atteindra sans problème les 10 millions, le pactole pour Dany Boon s' élèverait alors à 3,5 millions d' euros.

Pas mal le Ch' ti...

 

-04/03/2008-Les Ch'tis : Kad Merad moins bien servi que Dany Boon...

Nous vous annoncions ce matin le pactole record qu' allait empocher Dany Boon grâce au succès historique de sa comédie Bienvenue chez les Ch' tis.

Le comédien Kad Merad sera, malheureusement pour lui, un peu moins bien servi (il n'est qu' acteur dans le film, alors que Dany est auteur, réalisateur, et interprète).

Selon le site internet du Point, outre sa rémunération d' acteur et une avance de 144 000 euros, l'intéressement prévu est le suivant : 45 000 euros au bout d' 1,5 million d' entrées (déjà acquis), puis 0,135 centimes par entrée jusqu' à 4 millions de spectateurs (également acquis), pour un total "assez" modeste de 337 500 euros.

Mais le jackpot va-t-il s' arrêter là pour autant ?

L' année dernière, Marion Cotillard avait, au vu du succès rencontré par La Môme, renégocié son interressement.

Dany Boon et la production seront-ils aussi généreux avec Kad Merad ?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos
Selena Gomez en cavale dans les rues de Paris !
Anne Hathaway : sa troublante ressemblance avec Audrey Hepburn
Scarlett Johansson: les plus beaux looks de l'actrice la plus sensuelle d'Hollywood