Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Brigitte Engerer : La grande pianiste française est morte à 59 ans

4 photos
Lancer le diaporama

Une grande figure de la musique s'en est allée... La pianiste française Brigitte Engerer, est morte à Paris samedi 23 juin, à l'âge de 59 ans des suites d'une longue maladie, a annoncé l'AFP. Elle laisse derrière elle une immense carrière internationale.

Née à Tunis en 1952, Brigitte Engerer fait ses premiers pas dans la musique très tôt, donnant son premier concert à l'âge de 9 ans au Théâtre des Champs-Elysées. A 17 ans, elle quitte Paris pour étudier dans ce qui était à l'époque appelé l'URSS, à l'invitation du Conservatoire de Moscou. L'influence russe ne la quittera pas. "Je fonctionne au désir. Sans cela, je ne peux rien faire", affirmait la brillante Brigitte Engerer. La musique de chambre occupe une place de choix dans sa carrière indique l'AFP. "J'aime me fondre dans le son et et les couleurs de l'autre pour ensuite les nourrir des miens", assurait-elle.

L'artiste a enseigné au Conservatoire national supérieur de Paris à partir de 1994. Généreuse et à l'écoute selon son entourage, elle était aussi très cultivée et parlait plusieurs langues dont le russe évidemment. Elle a été mariée à l'écrivain Yann Quéffelec et avait une fille de 27 ans et un fils de 18 ans.

Brigitte Engerer a donné son dernier concert le 12 juin dans le lieu de ses débuts, au Théâtre des Champs-Elysées à Paris, aux côtés de l'Orchestre de Chambre de Paris avec lequel elle a interprété le concerto de Schumann. "Ce soir-là, jamais un piano n'a autant chanté", a commenté le violoncelliste Henri Demarquette, ami et compagnon de travail de Brigitte Engerer. Pour lui, "elle était parvenue à une complétude totale d'artiste et ne jouait pas une note qui ne soit de l'amour".

Chevalier de l'Ordre National de la Légion d'Honneur, Commandeur de l'ordre National du Mérite, Commandeur de l'Ordre National des Arts et Lettres, elle a reçu en 2011 la Victoire d'Honneur pour l'ensemble de sa carrière, par les Victoires de la Musique Classique. Le président de la République François Hollande a salué "le talent" et le "grand courage" de la "pianiste de réputation internationale". Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a loué une "révélation pianistique" et la ministre de la Culture et de la Communication, Aurélie Filippetti, a rendu hommage à "un être humain exceptionnel au-delà de l'immense virtuose acclamée dans les salles du monde entier".
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel