Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Britney Spears : son nouveau single boycotté ! Paroles immorales ? Découvrez la vraie raison ici ! (réactualisé)

Britney Spears fait encore sensation !
2 photos
Lancer le diaporama

Britney Spears commence l'année 2009 avec un petit scandale : rien de tel pour doper la promo de son album Circus ! Alors qu'elle vient d'annoncer une tournée motivée par ce nouvel opus programmée au printemps, pour laquelle elle sera en répétitions de janvier à mars, la naughty girl préférée de l'Amérique puritaine et de celle qui l'est moins, défraye la chronique.

En cause, le troisième single extrait de Circus : If you seek Amy. Une chanson perçue par certains comme étant à la limite de l'attentat à la pudeur, au point de voir des radios la boycotter purement et simplement, au motif d'immoralité. Et du côté de la maison de disque, no comment.

Mais en quoi ce single heurte-t-il la morale, au point de réveiller la fibre puritaine que la jupe écossaise de la school girl de Baby One More Time avait fait brûler ? Décryptage...

Comme vous le constaterez à l'écoute (cliquez dans la fenêtre en haut de page pour écouter le titre), rien de bien affolant, à première vue, du côté des paroles. On sait qu'il est question d'une teuf (I just want to go to the party she goin' go)... Tout le monde semble s'inquiéter pour une certaine Amy, qui ne semble avoir aucune parenté avec Amy Winehouse (si c'était le cas, il y aurait de quoi se faire du souci). "Have you seen Amy tonight", "Amy told me she's gonna meet me up", "Tell me you have seen her"... Mais où est-elle, cette Amy ? On croirait Gad Elmaleh parti à la recherche de Jenny, the sister of the Bryan (si vous ne voyez pas la référence, revisionnez d'urgence L'autre c'est moi).

Allez, on vous donne la clé : tout est dans le titre. If you seek Amy. Que vous pouvez lire également (merci les merveilles de la phonétique) F-U-C-K-M-E. Ou F*c* me, en américain. See ?

Alors forcément, vue comme ça, la phrase "All of the boys and all of the girls are beggin' to, If U Seek Amy" prend une tout autre saveur. Et paf, polémique !

En même temps, il y a quelques mois, une nénette alors quasi inconnue chantait "I kissed a girl/I liked it". Elle a passé cinq semaines en tête des charts et des diffusions radio...

Guillaume Joffroy

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel