Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Carla Gugino : Femme fatale et actrice curieuse, elle est capable de tout

Ne lui collez pas trop vite une étiquette sur le dos. Carla Gugino a un physique attrayant, certes, dont elle se sert dans sa carrière, c'est vrai (quel comédien ne s'en sert pas ?), mais elle est loin de ressembler à une bimbo sexy, simple faire-valoir d'un film au scénario bringuebalant. Non, Carla Gugino a la fibre artistique, et se plaît à vivre à la lisière entre la femme fatale et l'actrice stylée.

À 39 ans, la jolie Carla Gugino rayonne. En cette année 2011, après avoir créé la sensation en méchante dans le percutant Sucker Punch aux côtés des juvéniles Emily Browning, Abbie Cornish ou Vanessa Hudgens, on va la retrouver avec un plaisir non dissimulé entourée de pingouins face à Jim Carrey. M. Popper et ses Pingouins, c'est sans hésitation la comédie la plus rafraîchissante de l'été, et en ces temps pluvieux, nous ne pouvons que vous inviter en salles le 20 juillet 2011 pour voir ça !

Des rôles sexy gravés dans la mémoire

Indéniablement, le rôle qui lancé la carrière et la réputation sensuelle de la comédienne Carla Gugino est celui de Jerri, dans Au Centre du Monde. Décolletée, cheveux courts, elle envoûte les caméras et charme les spectateurs lors d'une séquence émotion avec Molly Parker. Rebelote en 2005, dans le séduisant Sin City. Carla Gugino ne fait qu'une raisonnable apparition, mais quel souvenir ! En petite nuisette ou carrément topless, elle donne à cette scène dans la salle de bain avec Mickey Rourke une douceur et une volupté incroyables.

On comprend donc les réalisateurs. Vu le corps de rêve dont est dotée Carla Gugino, n'importe quel homme (et même femme) normalement constitué ne peut que se délecter devant les rondeurs parfaites de cette actrice divine. Même en combinaison pour Zack Snyder dans le diptyque Watchmen, l'incendiaire comédienne impressionne. On dirait un mélange d'Angelina Jolie et d'Olivia Wilde. Surtout, elle confère à Silk Spectre une grâce rare. Toujours avec le stylé Snyder, la belle s'est remise sur son 31 - en l'occurrence, un tailleur vert et décolleté - dans Sucker Punch, cette année.

Encore une fois, le charme agit. Ce n'est pas pour rien que la belle a été happée par la sérieCalifornication (qui, comme son titre l'indique, n'y va pas par quatre chemins), ou qu'elle a été invitée par son compagnon à la ville, le réalisateur Sebastian Gutierrez, à jouer une prostituée, Elektra Luxx, dans Women in Trouble (2009).

Le saviez-vous ? Carla Gugino a même effectué une superbe apparition en 1995 dans le clip Always de Bon Jovi. Et déjà, ses bas et son décolleté firent un tabac.

Une femme, un caractère

Mais Carla Gugino, ce n'est pas seulement une plastique incroyable. A bientôt 40 ans, celle qui a débuté en tant que mannequin il y a 25 ans maintenant ne se contente pas de ce que la nature lui a offert. Sous la direction de Zack Snyder, on l'a vu, elle ose les films de super-héros en combinaison moulante. Courageux, mais ce n'est pas tout. Celle qui a débuté dans un thriller psychologique signé Brian de Palma - Snake Eyes - a le sens du spectacle et n'hésite jamais à se mettre dans des rôles incongrus, perturbants, en brune, en rousse...

Partenaire de Jet Li dans The One (2001), un autre polar SF, on la voit aussi dans La Nuit au Musée, cette fois dans le rôle de la femme de Ben Stiller. De la science-fiction à la comédie fantastique, il y a un monde que la comédienne franchit sans se poser de question. Entre temps, c'est avec Antonio Banderas qu'elle forme un couple heureux, puisqu'ils deviennent les parents chanceux des fameux Spy Kids durant trois films, entre 2001 et 2004 !

Dans la vie privée, Carla Gugino vit depuis 1998 (une éternité !) avec "son" réalisateur , rencontré durant le tournage de Judas Kiss. Une sagesse qui n'étonne pas ceux qui la connaissent, tant cette femme simple aime ses proches.

Avec M. Popper et ses Pingouins, la belle nous sort un nouveau tour de son sac. La comédie n'est pas une spécialité puisque Carla Gugino en a peu à son actif, mais on est sûr qu'avec ses atouts, le tour est joué.

 

M. Popper et ses Pingouins, en salles le mercredi 20 juillet 2011

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel