Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Catherine Deneuve, loin du tumulte... Entre icônes !

Catherine Deneuve (présidente du jury longs-métrages) lors de la 30ème édition du Festival Premiers Plans d'Angers, France, le 15 janvier 2018. © Latitia Notarianni/Bestimage
23 photos
Lancer le diaporama
Catherine Deneuve (présidente du jury longs-métrages) lors de la 30ème édition du Festival Premiers Plans d'Angers, France, le 15 janvier 2018. © Latitia Notarianni/Bestimage
La star est présidente du jury du Festival Premiers plans d'Angers.

Si le gratin du cinéma français était à la soirée des Révélations des César le 15 janvier, une autre partie des figures hexagonales du septième art était à quelques kilomètres, dans le Pays de la Loire. Les icônes se bousculent au festival de cinéma européen Premiers Plans d'Angers, dévolu au jeune cinéma européen et qui tient du 12 au 21 janvier sa 30e édition sous la présidence de Catherine Deneuve. Le festival va rester "à l'affût des pépites" en Europe tout en s'ouvrant vers le monde, loin du tumulte de la polémique de la tribune sur le droit d'importuner. Agnès Varda a été honorée en présence de son amie Jane Birkin, tandis qu'Isabelle Huppert a ouvert les festivités en compagnie de Romain Duris avec le film Madame Hyde de Serge Bozon.

À lire aussi

Bande-annonce du film Madame Hyde, en salles le 28 mars 2018

Depuis sa première édition en 1989, Premiers Plans s'est donné pour mission de révéler les nouveaux réalisateurs européens, de faire découvrir l'histoire et le patrimoine du cinéma, d'accompagner les scénaristes et les réalisateurs dans leurs travaux d'écriture et de former un nouveau public pour le cinéma européen.

Avec 80 000 entrées en 2017 contre 15 000 en 1989, ce rendez-vous doit désormais éviter de "rejouer chaque année la même carte" pour relever le défi de la qualité" : "On fait attention que les cinéastes n'aient pas l'impression de tomber dans un festival qui ne pense qu'à fêter son anniversaire", a expliqué le délégué général Claude-Eric Poiroux. "On n'a qu'une seule envie : que les pépites soient là", a-t-il insisté.

Parmi les longs métrages : Tesnota, une vie à l'étroit du Russe Kantemir Balagov. Après le réalisateur Arnaud Desplechin en 2016, c'est le comédien Lambert Wilson qui avait présidé le jury en 2017, aux côtés des cinéastes Héléna Klotz et Panos H.Koutras et des comédiens Anamaria Marinca et Fabrizio Rongione.

Un festival avec des artistes de premiers plans

La présence pour ce trentième anniversaire fois de Catherine Deneuve, icône du cinéma français à la renommée internationale, entourée de sept jeunes réalisateurs dont Tiza Covi (Italie), Karim Moussaoui (Algérie) ou Guillaume Senez (Belgique), est le "signe d'un succès" du festival et une reconnaissance de son "niveau de qualité", a estimé son délégué général.

En marge de la compétition, Premiers Plans propose cette année une rétrospective intégrale de l'oeuvre de Pedro Almodovar, en présence de plusieurs de ses comédiens mais pas du cinéaste espagnol. Le festival rend aussi hommage à Agnès Varda, en sa présence, via la projection d'une sélection de ses films, et une exposition inédite de photos de Jeanne Moreau. Elle avaient été prises par la cinéaste lors du tournage de La Baie des Anges de Jacques Demy, son mari, et des Cents et une nuits.

Longtemps marraine du rendez-vous cinématographique d'Angers, Jeanne Moreau, décédée en juillet dernier, est à l'honneur de cette édition. De jeunes réalisateurs, passés par les Ateliers d'Angers, une résidence de travail estivale qu'elle a elle-même initiée dans la capitale de l'Anjou, viendront l'évoquer. Une rue d'Angers, qui abrite le cinéma Les 400 Coups, berceau du festival, devrait être rebaptisée à cette occasion rue Jeanne-Moreau.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel