Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Charles Aznavour tacle Michel Polnareff : "J'aurais pu annuler, mais je suis là"

Charles Aznavour en concert au Palais des Sports à Paris, le 21 décembre 2016. © Guirec Coadic/Bestimage
28 photos
Lancer le diaporama
Charles Aznavour en concert au Palais des Sports à Paris, le 21 décembre 2016. © Guirec Coadic/Bestimage
L'artiste de légende donnait jeudi soir son premier en concert au Palais des Sports de Paris.

C'est avec beaucoup de nostalgie, d'entrain et d'émotion que Charles Aznavour a donné son premier concert au Palais des Sports de Paris mercredi 21 décembre en présence de milliers de spectateurs conquis.

L'idole transgénérationnelle, qui a fêté ses 92 printemps en 2016 et qui s'affiche plus en forme que jamais, a interprété ses plus grands et indémodables titres deux heures durant : Les Émigrants, Hier encore, Je n'ai pas vu le temps passer, La Bohème, Les Deux Guitares et Désormais ont fait le bonheur de son public, sans oublier l'incontournable Emmenez-moi, choisi pour conclure le show.

Complet et chemise noirs. Maintien souple. Il attaque doucement mais décidé, presque seul à tenir ce propos en chanson, comme en 2015 : Les Emigrants. Encore plus violente aujourd'hui... une chanson créée il y a 30 ans !

Il se dit "chanteur de variétés". Mais Il sait très bien où il en est. La voix chauffe doucement. Il est même inaudible sur ses toutes premières paroles. "Quand je ne m'entends pas, je sais qu'on ne m'entend pas" dédramatise-t-il après ce problème de son.

Il enchaîne avec Je n'ai pas vu le temps passer. Suivront, en presque deux heures, vingt autres chansons du temps qui ne s'est pas vu passer. Pour Paris au mois d'août, la voix est là. Sa voix enrouée ? "elle est aussi un peu plus cassée", concède-t-il. "Mais je suis né enroué, il a bien fallu que je m'en accommode. Les critiques me le reprochaient déjà à l'époque, mais aujourd'hui, ils sont tous morts, et moi je suis toujours là". Et le poète ne s'est pas départi de son humour. Sur scène, il a d'ailleurs évoqué cette petite baisse de régime en taclant au passage Michel Polnareff, affirmant qu'il aurait pu annuler sa venue et faire jouer les assurances.

Suit une fausse intro qu'il coupe net : "Stop.On va partir sur un fa, un accord de fa majeur et un rythme de valse lente". Préméditée ou pas, exquise orchestration de Plus bleu que tes yeux, qui est interprêtée de manière somptueuse, avec une émotion intacte. Et là, séquence de cinq chansons qui définissent l'esprit du récital, de La vie est faite de hasards à Avec un brin de nostalgie.

Charles Aznavour tremble également des mains quand il ne claque pas des doigts ou ne serre pas des poings. Et il chante parfois sur un siège devant son orchestre de sept musiciens et deux choristes dont sa fille Katia qui le rejoint pour un superbe duo sur Je voyage.

le chanteur a encore démontré qu'il pouvait braver les méfaits de son âge avancé, "sur ma vue, mon ouïe et ma mémoire", dont il parle avec cet humour pince-sans-rire qui le caractérise. "Du coup j'ai investi dans ce... prompteur que vous voyez là", plaisante-t-il d'emblée. "Moi je vous en parle, les autres ne le disent pas ! Il joindra le geste à la parole, en se penchant exagérément tout près de l'objet au moment de finir de chanter Mes Emmerdes.

Il fera sa déclaration d'amour à celle "grâce à qui il survit" avec " She", qui fait frissonner le public, sous le charme.

Puis il tombe la veste et c'est en bretelles rouges qu'il enchaine avec "Hier encore", "Les plaisirs démodés" sur laquelle il danse virtuellement "joue contre joue" et main sur l'épaule, avant de présenter ses musiciens, dont l'extraordinaire percussionniste Marc Chantreau qui le suit depuis... 50 ans ! Puis, "Comme ils disent" magnifiquement réorchestrée sur un air de tango.

Avec "Les deux guitares", il emballe son auditoire avec un jeu de jambes endiablé. Mais on approche du terme et c'est alors qu'un attroupement se produit subitement juste à ses pieds. Des dizaines de fans accourent pour voir de près, photographier, filmer avec leurs appareils numériques l'idole transgénérationnelle. Chacun immortalise l'instant alors que Charles Aznavour interprète "La Bohème", jette un mouchoir sur lequel se jettent à leur tour quelques irréductibles, avant de conclure avec l'incontournable "Emmenez moi" avec lequel il termine toujours son tour de chant.

Avec un sourire d'enfant, il recueille vivats, bouquets de fleurs et mots d'amour de toute la salle. Il remercie à son tour le public du Palais des Sports et ne reviendra pas - il ne revient jamais - malgré les rappels " une autre, une autre". Il disparaîtra en dansant dans les coulisses. Oui, en dansant !

Sur place, Michel Drucker , Bruce Toussaint, et d'autres personnalités avaient assuré le déplacement pour applaudir l'artiste mythique. Le comédien Jean-Paul Belmondo, 83 ans et installé au côté de l'acteur Charles Gérard (90 ans), n'a pas boudé son plaisir. Le chanteur Enrico Macias était également de la partie, à l'instar de l'animateur Nikos Aliagas, du producteur Norbert Saada et sa fille, de la journaliste Laurence Piquet et son mari Norbert Balit, ou bien encore du chanteur Vincent Niclo, venu au bras de sa maman Évelyne.

Depuis plus de 50 ans... l'auteur de ces lignes n'a quasiment raté aucun concert du Grand Charles de l'Olympia au Palais des Congrès en passant par Londres, New York et Los Angeles.

Son immense répertoire aligne les chef-d'oeuvres comme des perles, "Sur ma vie ", "Il faut savoir", "La Mamma"... Il y a toujours une chanson à se remémorer, si légère qui pourtant vous étreint le coeur. Le public a embrassé la poésie d'Aznavour, qui ne s'est jamais démentie. Aznavour conjugue l'amour à l'impossible, au temps qui passe et à la rupture. Si son champ sémantique déborde de mots doux, il n'est pas un chanteur romantique. Il sait aussi faire preuve d'une cruelle ironie dans "Tu t'laisses aller" ou "Bon anniversaire", récit d'un anniversaire de mariage raté. Il a le mot juste qu'il chante "Sa jeunesse" ou "Les Plaisirs démodés". Dans la salle hier soir, la jeune génération était bien représentée et totalement subjuguée par ce grand bonhomme au talent immense.

Charles Aznavour sera de nouveau en concert au Palais des Sports les 26 et 28 décembre, puis il sera en tournée à travers le monde. Il sera ainsi à Madrid le 31 janvier, à Santiago (Chili) le 11 mars, à São Paulo le 16 mars, à Rio de Janeiro le 18 mars et enfin à Moscou le 5 avril.

Lady M

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos
Shakira sexy et décolletée, la bomba met le feu sur les Champs Elysées
Amy Winehouse, émue aux larmes quand elle entend son papa chanter pour elle
Pete Doherty incontrôlable, sa folle virée parisienne