Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Charlotte Gainsbourg à New York : "Ma fille ne comprend pas ce qu'on fout là"

L'exil new-yorkais de Charlotte Gainsbourg et Yvan Attal...

Charlotte Gainsbourg vient de publier le sublime album Rest porté par les singles Deadly Valentine, dont le clip met en scène ses filles Joe et Alice, Ring-A-Ring O' Roses, porté à l'écran par son fils Ben, et Lying With You, tourné rue de Verneuil dans la maison de son père, Serge Gainsbourg. Dans Version Feminina cette semaine, la fille de Jane Birkin revient sur ce disque et très longuement sur son rôle de mère dans La Promesse de l'aube d'Eric Barbier, attendu le 20 décembre sur nos écrans. Elle évoque aussi son désir de filmer les gens qu'elle aime et son exil à New York.

"Quand je suis à Paris, je suis happée par mes souvenirs. C'est encore la ville où ma soeur est morte", dit Charlotte à propos de Kate Barry, disparue il y a quatre ans. Si elle a retrouvé un nouveau souffle à New York, ce n'est pas tout à fait le cas de sa toute petite Joe (6 ans) : "Au départ, j'ai mis mes enfants dans des écoles américaines et là, Joe, ma petite dernière, est au lycée français. C'est elle qui me l'a demandé. Elle aime Paris, elle ne comprend ce qu'on fout là-bas !"

Si mes enfants sont attirés par des métiers artistiques, c'est tout ce que je leur souhaite

Pour la promotion de l'album Rest, Charlotte Gainsbourg n'a pas hésité à filmer ses trois enfants dans ses clips. Une exposition nouvelle. C'est pour l'actrice et chanteuse "naturel", même s'il y a eu "beaucoup de mises en garde, d'appréhension au départ". Charlotte se souvient avoir été très exposée par ses propres parents, mais aussi très protégée. "J'ai vécu le poids que représente le fait d'avoir des parents connus. On se dit qu'on ne veut pas qu'ils aient honte de ce qu'ils sont. Si mes enfants sont attirés par des métiers artistiques, c'est tout ce que je leur souhaite, car je sais à quel point c'est épanouissant, mais je n'ignore pas aussi à quel point c'est douloureux quand on y arrive pas. On veut les mettre en garde tant le facteur chance joue."

De sa propre enfance, Charlotte Gainsbourg se souvient d'une vie de famille très rangée chez sa mère et plus libre chez son père. Elle garde un bon souvenir du mythique et osé duo Lemon Incest avec Serge : "J'avais 12 ans et c'était une évidence. Je pense que j'aurais refusé si je n'en avais pas eu envie. (...) j'étais une enfant caractérielle, je boudais et je retournais mon père pour un rien. Avec Bambou, on en rigole encore, parce qu'avec lui j'obtenais tout ce que je voulais, raconte Charlotte en riant. Chez mon père j'étais l'enfant-roi (...) J'avais des week-ends magiques avec lui !" Charlotte Gainsbourg avait 19 ans quand son père est mort. Elle s'est allongée près de son corps dans le lit. De cette image si forte gravée dans son esprit est née la chanson Lying with You, peut-être le plus grand moment de son album Rest.

Charlotte Gainsbourg - Lying with You - décembre 2017
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos
Charlotte Gainsbourg sexy en mini-jupe flashy, l'actrice affiche un corps de rêve
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel