Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Charlotte Gainsbourg pour Antichrist : "J'ai accepté que l'on voie mon visage près du sexe d'un acteur porno..."

Cette 62e édition du Festival de Cannes, qui a rendu son palmarès dimanche soir (et que nous vous avions dévoilé en exclusivité quelques heures avant), a proposé aux cinéphiles du monde entier des films-polémiques en nombre cette année !

Parmi eux, on pourra citer Soudain le vide, de Gaspar Noé, Un prophète (Grand Prix du Jury), de Jacques Audiard, mais c'est encore une fois par Lars von Trier que le scandale est arrivé !

Avec Antichrist (voir la bande-annonce), le sulfureux cinéaste danois (à qui l'on doit Breaking the Waves, Dancer in the Dark et Dogville), nous plonge dans la vie d'un couple qui vient de perdre un enfant, et qui se réfugie pour faire son deuil dans une cabane isolé, au fin fond d'une forêt macabre.

Entre scènes de sexe extrême, pornographie brutale et images de torture aux limites de supportable, Willem Dafoe et Charlotte Gainsbourg - qui a remporté le Prix d'interprétation pour son rôle habité et risqué -, ont donné de leur personne comme rarement des comédiens ont pu s'investir pour un rôle.

Dans les pages du magazine Elle, la charmante actrice française revient sur ce rôle extrême - entre thriller psychologique, film d'horreur et séquences porno -, et la limite qu'elle avait accordée au cinéaste. Extraits.

"Je savais qu'il fallait que je joue le jeu, et j'étais prête. Même plus que prête, ça me plaisait beaucoup. Lars avait vraiment besoin d'un abandon total de ma part concernant les scènes de nu. En retour, il m'a dit que je pouvais lui faire confiance, qu'il ne montrerait rien qui me ferait honte, dont je serais gênée. Au vu du résultat, je peux l'être mais, au moins, je sais ce que j'ai fait. J'ignore si, à un autre moment de ma vie, je serai volontaire pour faire la même chose car ça a pris des proportions énormes".

"Je pensais que j'étais hyperpudique, car j'ai toujours eu d'énormes problèmes avec la nudité. Mais, pour ce film, l'impudeur était déjà tellement présente dans les sentiments que, au bout d'un moment, je ne faisais plus attention à la nudité. C'était presque plus indécent d'être dans cet état de crise que de montrer mes fesses. Moi, du moment que je ne montre pas le haut, ça va. Les fesses, je m'en fous. Quant aux scènes d'amour, elles ne me gênaient pas plus que ça. J'avais en Willem Dafoe un partenaire adorable, très gentil, très rassurant."

"J'ai fait quelques séances d'abdos, mais j'aurais mieux fait de prendre quelques kilos plutôt que de m'assécher. Lorsque je me vois dans le film, je ne me trouve pas du tout embellie. Je n'ai pas un corps de femme, mais un corps sans formes, trop maigre. Physiquement, je me déplais beaucoup."

"Durant le tournage, on alternait les scènes dramatiques, les scènes d'amour et les scènes gore. Ensuite, les acteurs de porno prenaient le relais pour faire nos doublures. Et c'est vrai que je ne savais pas trop où était ma limite. A un moment donné, Lars m'a demandé si je voulais bien être dans un plan où l'on voyait mon visage et le sexe de l'acteur porno au premier plan. J'ai dit oui, et je me suis retrouvée avec un acteur qui était très gentil, mais que je ne connaissais pas, et un plan qui durait longtemps. Ensuite, il voulait que je tourne une autre séquence où j'écrase le sexe de l'acteur avec une bûche... (...) Pendant une journée, je ne savais plus ce que je m'autorisais à faire et ce que je lui autorisais aussi."

"Je me suis lâchée. C'était très agréable de ne pas se mettre de barrières. J'avais constamment peur de ne pas y arriver, mais lorsque le tournage s'est terminé, j'ai ressenti un manque. C'est comme si on vous autorisait à être déprimée, hystérique pendant deux mois. J'ai trouvé très libérateur de passer son temps à hurler dans la forêt."

Invitée hier dans l'émission Ce soir (ou jamais) par Frédéric Taddéi, l'actrice a évoqué ces scènes de sexe qui font décidément couler beaucoup d'encre, notamment la séquence d'ouverture, durant laquelle l'elle fait l'amour avec Willem Dafoe, d'une façon très débridée, pendant que leur enfant se lève de son lit, s'approche de la fenêtre et tombe dans le vide. Elle répond : "Je me suis donnée des limites. Je vis avec quelqu'un (Yvan Attal, ndlr) que je respecte beaucoup. La limite était très dure à placer, car quand cela devient physique, c'est difficile de mettre un plastique entre deux corps nus..."

Une ooeuvre polémique au parfum de scandale, que vous pourrez découvrir dans toutes les salles françaises dès le 3 juin. Mais nous tenons à prévenir nos lecteurs que la vision de ce long métrage risque de choquer, voire de traumatiser le public qui n'est pas préparé à voir un certain genre d'images. Mais il faudra savoir que pour les scènes très sexe et hard, ce n'est ni Charlotte, ni Willem... Désolé !

On vous aura prévenus...

Adam Ikx

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos

Images de l'enterrement de vie de garçon de Louis Ducruet au Japon en avril 2019. Instagram.
Un témoigne accable le pilote David Ibbotson pour le crash de l'avion qui transportait Emiliano Sala vers Cardiff le 21 janvier 2019. Documentaire "Emiliano Sala : les secrets d'un destin brisé" diffusé sur la chaîne L'Equipe le 22 mai 2019.
Oscar de Suède
Charles Aznavour et Ulla Thorsell, une grande histoire d'amour - par Purepeople, 2018.
Céline Dion - Nouvelle reine d'Instagram
Helena Noguerra dans l'émission On n'est pas couché sur France 2 le 30 mars 2019
Camille Gottlieb et son amie Laura se sont fait plaisir samedi 23 février 2019, avec un bon moment de détente aux Thermes marins de Monte-Carlo. Story Instagram.
Pauline Ducruet et Camille Gottlieb dans un salon de tatouages de New York avec leur maman Stéphanie de Monaco le 17 mars 2019.
Céline Dion répond à BFMTV, depuis le Moulin Rouge à Paris, le 24 janvieer 2019
Lara Fabian raconte son premier baiser avec son mari Gabriel Di Giorgio dans "Salut les terriens" rediffusé le 20 avril 2019.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel