Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Chester Bennington : Une semaine après son suicide, Linkin Park inconsolable

Linkin Park (Mike Shinoda, Rob Bourdon, Joe Hahn, Brad Delson, Dave Farrell, Chester Bennington) lors de l'intronisation du groupe au Guitar Center's Rockwalk à Los Angeles en juin 2014.
20 photos
Lancer le diaporama
Linkin Park (Mike Shinoda, Rob Bourdon, Joe Hahn, Brad Delson, Dave Farrell, Chester Bennington) lors de l'intronisation du groupe au Guitar Center's Rockwalk à Los Angeles en juin 2014.
Quelques heures après Mike Shinoda, c'était au tour du bassiste de la formation de s'exprimer sur les réseaux sociaux.

Le silence de Linkin Park est assourdissant. Orphelin de son chanteur, Chester Bennington, qui s'est donné la mort en se pendant le 20 juillet 2017 à l'âge de 41 ans sans laisser d'explication, le groupe culte de nu metal a immédiatement annulé sa tournée en cours, ses membres se concentrant sur leur deuil et sur la mission que le drame leur a inspiré : la prévention du suicide.

À lire aussi

Le premier choc passé, le long et pénible travail de deuil a commencé. Talinda, la veuve de Chester et mère de leurs trois enfants (Tyler Lee, 11 ans, et Lily et Lila, 6 ans), s'est exprimée pour la première fois, confiant sa douleur et son désarroi avec des mots déchirants. Quelques heures plus tard c'était au tour de Mike Shinoda, cofondateur et pierre angulaire de Linkin Park, de prendre la parole pour partager sa peine, quelques jours après le communiqué bouleversant du groupe dans lequel il était notamment question des "démons" du regretté rockeur : "Une semaine. J'ai l'impression que c'est une éternité", écrivait-il ainsi vendredi 28 juillet, s'insurgeant au passage contre les "pourritures" qui profitent de la mort de son ami pour faire de l'argent en vendant des produits dérivés.

"Memorials"

Depuis, Dave Farrell, le bassiste de la formation américaine, s'est à son tour manifesté, dans une série de tweets publiés samedi 29 juillet, jour des obsèques de Chester Bennington dans le Jardin botanique de la Côte Sud à Palos Verdes. "Cela va sans dire, la semaine passée a été extrêmement difficile, confie le musicien de 40 ans, qui avait fait partie dans les années 1990 de l'aventure Xero (l'embryon de Linkin Park). L'effusion d'amour et de bienveillance que j'ai reçue de la part d'amis et de partout dans le monde a été incroyable. J'aimerais pouvoir remercier personnellement chacun d'entre vous pour votre amour et votre soutien. Une grande part de l'héritage de Chester résidera dans les souvenirs de lui que nous gardons dans notre coeur. C'était un père enthousiaste et enjoué, un musicien honnête et passionné et un ami loyal."

Pour perpétuer le souvenir de Chester Bennington justement, Dave Farrell, qui avait été le colocataire de Brad Delson (guitariste de Linkin Park) au temps de leurs années à la fac UCLA, a eu l'idée, "touché par les témoignages à sa mémoire à travers le monde", de republier toutes les images de ces "memorials" ou événements qui lui seraient adressées. Et il le fait effectivement, comme on peut l'observer sur son compte Twitter.

Les autres membres du groupe, pour l'instant, gardent leur chagrin pour eux. Joe Hahn avait notamment publié une très belle photo le 22 juillet. "Il brille toujours. Mon ami me manque", écrivait-il...

Cette semaine, Mike Shinoda a pour sa part voulu se remémorer les tout débuts avec un post Instagram chargé de nostalgie.

"1997 ou 1998... Je crois que c'est la première photo que nous ayons prise. Nous venions juste de dire à Chester que nous voulions qu'il intègre le groupe. Il a dit qu'il était prêt à déménager d'Arizona à Los Angeles. On est allés dans une pizzeria près de UCLA pour traîner et parler de la suite. Le groupe s'appelait Xero à l'époque, et nous n'avions probablement moins d'une demi-douzaine de chansons. Pas encore de tatouages de flammes, pas encore de cheveux rouges, la plupart d'entre nous étions encore au lycée."

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos
Shakira sexy et décolletée, la bomba met le feu sur les Champs Elysées
Amy Winehouse, émue aux larmes quand elle entend son papa chanter pour elle
Pete Doherty incontrôlable, sa folle virée parisienne
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel