Recevoir les actus de mes stars préférées par email
OU
> voir un exemple > CGU

Christine Ockrent et Bernard Kouchner : un couple fascinant, ambitieux et très controversé... mis à nu !

News publiée le Jeudi 3 Décembre 2009 à 21:09

Photos et vidéos

Bernard Kouchner et Christine Ockrent, un couple qui mêle amour mais aussi politique, pouvoir et argent. La revue L'Express a choisi d'enquêter sur ce tandem fascinant en leur consacrant la couverture de l'édition du 3 décembre et un dossier passionnant. Populaires mais aussi controversés, Kouchner et Ockrent sont ainsi dévoilés et mis à nu. Extraits.

Deux personnalités fascinantes

Bernard Kouchner, 70 ans, est l'actuel ministre des Affaires étrangères et européennes. Christine Ockrent, journaliste belge âgée de 65 ans, est désormais directrice générale de la société de l'audiovisuel extérieur de la France (AEF) qui regroupe RFI, TV5 et France 24. Leurs carrières respectives forcent l'admiration et leur popularité est indéniable. Ils sont, ne l'oublions pas, des amis personnels du couple présidentiel...

Au mois d'octobre, Kouchner obtenait 71% d'opinions favorables selon un sondage Ifop pour Paris Match sur les personnalités politiques, le plaçant à la seconde place après Jacques Chirac. Ce French Doctor, de sensibilité de gauche qui officie pour le gouvernement UMP de Nicolas Sarkozy, a su conserver son aura malgré son "revirement".

Ockrent, véritable mythe du journalisme à l'anglo-saxonne, efficace et intraitable, a un cv impressionnant, ancienne journaliste de la chaîne CBS et première femme, en France, ayant présenté durablement le 20 Heures. C'est à elle que l'on doit d'avoir misé sur des reporters débutants alors que la rédaction du Soir 3 semblait inerte : Pierre Fraidenraich, patron d'iTélé et Guy Lagache, l'une des stars de M6.

L'enquête du magazine d'actualité montre tous les aspects de ces deux personnalités. Loin d'être de simples attaques faciles, ils reviennent sur leurs accomplissements qui ont construit leur notoriété, mais aussi qui ont provoqué des controverses.

La confusion des genres

"Bernard et moi, ce sont deux vies qui se sont croisées presque enroulées l'une à l'autre", dit Christine Ockrent. Des propos poétiques repris par L'Express qui rajoute cependant : "L'ambition n'est qu'une lubie si elle ne s'appuie pas sur de puissants réseaux d'influences". Les auteurs du dossier parlent de "lobbying parfaitement huilé" et le prouvent en utilisant différents exemples : C'est Isabelle, la soeur de Christine et directrice de la communication de la Seita qui soumet l'idée de l'engager en 1994 pour la direction de la rédaction de L'Express. Elle a depuis été remplacée par Denis Jeambar puis par Christophe Barbier, actuel directeur de la rédaction. En 2007, Kouchner souffle le nom de sa compagne lorsque le Premier ministre François Fillon songe à la création d'une société regroupant les médias diffusés à l'étranger. C'est ainsi qu'elle prend la tête de l'AEF le 20 février 2008.

La médaille de Christine Ockrent, hissée en 2007 au grade d'officier de la Légion d'honneur est-elle une marque de népotisme interroge L'Express ? Bernard Kouchner venait alors d'emménager au Quai d'Orsay. En 1999, Kouchner ministre délégué de la santé du gouvernement de Lionel Jospin était là aussi quand elle a obtenu sa première médaille de chevalier. Coïncidence ?

Parfois, la confusion des genres met ouvertement à mal le couple. "A TV5, ce sont les actionnaires étrangers qui ont ferraillé pour la priver du fauteuil de directrice déléguée". Lors de ces excursions en Afrique depuis sa nomination à la tête de l'AEF, elle est plus considérée comme "la première dame du Quai d'Orsay que comme une directrice".

Qu'on ne se méprenne pas, Christine bénéficie de l'aura de son mari mais celui-ci est loin de lui faire de l'ombre puisqu'elle fait même partie d'une sorte de franc-maçonnerie particulièrement influente. "Chaque année, dans un secret absolu, une centaine de membres de ce cercle euro-américain cofondé en 1954 par David Rockefeller se retrouvent pour cogiter durant trois jours sur l'avenir du monde. [...] Si son ministre de compagnon n'a été admis qu'une seule fois en 2005, aux assemblées de ce gotha géostratégique, Christine Ockrent, elle y possède son rond de serviette. Elle y a en effet participé à trois reprises, la dernière fois en juillet 2008."

Elle pressent même le "grandébat", en reprenant le surnom que lui a donné Daniel Schneiderman , sur l'identité nationale quand elle propose quelques mois avant à France 24, une série de grands entretiens sur l'identité française.

Par ailleurs, Christine Ockrent est aussi dans les librairies avec des ouvrages dont des best-sellers comme celui sur Françoise Giroud, la cofondatrice de L'Express, publié chez Fayard. L'Express rappelle que lors de sa sortie en 2003, l'auteure est accusée de trahison pour avoir révélé d'inavouables secrets sur son amie décédée...

Un couple qui sait se vendre dans les plus hautes sphères

Christine Ockrent n'a pas peur de monnayer son talent. "A la fin des années 80, la révélation de ses émoluments de présentatrice du jt d'Antenne 2 déclenche une grève et une polémique nationale. Dix ans plus tard, la voici sur France 3 avec un salaire deux fois supérieur à celui de Rémy Pflimlin, directeur général de la chaîne, grâce à un fructueux système de primes à l'émission." Elle est aussi connue pour ses séminaires tarifés et ses interventions coûteuses : 15 000 euros la journée. Pour la leçon inaugurale de la promotion 1999 de l'école supérieure de journalisme de Lille, elle est la seule intervenante à avoir réclamé de l'argent. Refusant de payer les 5 000 euros, l'école fera finalement appel à Jean-Marie Cavada qui lui, ne sera pas payé, relate L'Express. Enfin, sa rémunération pour la direction de l'AEF peut s'élever "jusqu'à 310 000 euros par an, au gré d'un système de primes". Elle est très critiquée pour les fameux ménages justement qu'elle continue d'exercer, tant par les journalistes de France 3 à l'époque que par ceux de TV Monde... peu lui en en chaut ! Elle fait comme elle a envie... sauf quand elle peur d'être séquestrée !

De son côté, Bernard Kouchner parvient à utiliser ses connaissances géopolitiques et médicales à différentes fins. On connaît son rôle pour Médecins sans frontières et son fameux "droit d'ingérence". On connaît moins ces structures de conseils, détaillées dans L'Express : "BK Conseil, un bureau d'études personnel auquel la société Total fait appel pour une étude sur ses activités en Birmanie. Son rapport dédouanant le groupe pétrolier des accusations de travail forcé lui vaut de violentes critiques. Un faux pas qu'il regrettera." Il y avait aussi BK Consultants, qui conseille en développement durable et en santé publique. On lui reprochera de travailler pour des dictateurs comme Omar Bongo, président du Gabon de 1967 jusqu'à 2009...

Dans Le Monde selon K. de Pierre Péan aux éditions Fayard, l'auteur a tenté de mettre le doigt sur des dérives opportunistes de Kouchner à l'égard de certains dictateurs africains. Le ministre est outré, veut porter plainte mais ne le fait pas. Par ailleurs, Kouchner déclare soupçonner des relents antisémites chez l'auteur, ce qui détruira la réputation du livre et de celui qui l'a écrit. Kouchner n'est pas égratiné et le livre est loin de devenir un best-seller.

Autre domaine dans lequel ils excellent : l'immobilier

A Paris, le couple habite un duplex rue Guynemer dans le VIe arrondissement qui appartient au Vatican et dont le loyer de 5 000 euros par mois est de 30% inférieur au tarif du marché. Christine Ockrent possèdait aussi rue Mazarine une appartement de 113 mètres carrés qu'elle a acheté en 1996 et revendu en 2006 avec une plus-value de 650 000 euros. Elle achète également en mars 2004 "un studio rue Laplace dans le Ve qu'elle revend en octobre 2005 pour 200 000 euros quelques mois après" et a acquis un "deux-pièces rue de Fleurus pour 270 000 euros pour leur fils Alexandre, alors âgé de 19 ans". Bernard quant à lui possède un "appartement dans le XIIIe arrondissement qu'il prête à sa soeur".

Le business immobilier va loin car en 1994, Ockrent "rachète toutes les parts de la société civile immobilière Brothers, propriétaire d'un appartement de deux étages à Morzine-Avoriaz". En Corse, "en plus de posséder une maison en bois exotique dans le golfe de Sperone, le couple a tenté des opérations immobilières dans une zone naturelle protégée, donnant lieu à des procédures administratives".

Pour se justifier, Christine Ockrent avait expliqué à L'Express ne devoir sa réussite "qu'à son travail" et ajoute : "Nous n'avons pas acheté le château de Chenonceau et je n'ai pas de Porsche dans mon garage." Pour sa part, Bernard Kouchner explique : "Pendant vingt ans, j'ai travaillé dans l'humanitaire sans toucher un sou. Ensuite j'ai quasiment abandonné mon métier de médecin pour servir l'Etat. [...] Or je vous le rappelle, il n'existe pas de retraite de ministre."

Talent, ambition, réseaux, argent... "Bernard Ockrent" et "Christine Kouchner" sont-ils intouchables ? L'année 2009 est difficile pour le tandem. "La magie Kouchner" n'opère plus à l'Elysée et Christine Ockrent fait face aux conflits sociaux au sein de l'audiovisuel extérieur français. Ils ne sont pas inébranlables mais à 70 ans, pour lui, et 65 ans, pour elle, ils sont diablement résistants.

Retrouvez l'intégralité de cet excellent dossier réalisé par Henri Haget et Jean-Marie Pontaut, avec Vincent Hugeux et le service France dans L'Express du 3 décembre 2009.

Halle Berry enceinte et rayonnante au bras de son homme Olivier Martinez

Faire un lien vers cet article

Laisser un commentaire

comments powered by Disqus

Actu people du jour

  • Secret Story 8 : Nathalie, jalouse, craque, Jessica et Leïla se clashent !

    12:03 Secret Story 8 : Nathalie, jalouse, craque, Jessica et Leïla se clashent !

  • 09:59 Hunger Games - La Révolte (Partie 1) : La première bande-annonce révélée !

  • 09:30 Mort de Thierry Redler : Adeline Blondieau, touchée, lui dédie quelques mots

  • 27/07 Jaime King : Huit années de ''souffrance'' avant l'arrivée de bébé James

  • 27/07 Chantal Lauby à 20 ans : Une speakerine terrifiée devant la caméra

  • 27/07 Mort de Thierry Redler : Vive émotion et hommages des stars de la télévision

Plus d'articles sur ce thème

People dans l'actu

PURE FOCUS