Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Dustin Hoffman : Le coup de gueule de la star américaine

Acteur aux deux Oscars (Kramer contre Kramer et Rain Man), Dustin Hoffman a une voix qui porte. Et lorsqu'il se plaint de l'état du cinéma aujourd'hui, cela ne passe pas inaperçu. La star américaine propose son regard sans concession d'Hollywood, et ce n'est pas joli à voir selon lui.

Dustin Hoffman, bientôt 78 ans, a critiqué la pression que les réalisateurs ont désormais et estime que la télévision n'a jamais été aussi bonne dans une interview pour The Independent. Le cinéma, lui, est dans un piètre état, le pire qu'il n'ait jamais connu, lui qui est dans le milieu depuis plus de cinquante ans.

À lire aussi

"Je pense qu'aujourd'hui, la télévision est à son meilleur niveau, et je pense que c'est le pire pour les films - au regard des cinquante années que j'ai vécues à travailler dans ce milieu, c'est le pire."

Selon lui, les problèmes que connaissent les films sont liés aux pressions qui reposent sur les épaules des cinéastes, notamment celle de terminer au plus vite un long métrage pour gagner de l'argent. Des impératifs qui n'existaient pas à l'époque où le Marathon Man débutait sa carrière.

"C'est difficile de faire du bon travail avec peu d'argent aujourd'hui. On a fait Le Lauréat et le film est toujours dans les mémoires. Le script était merveilleux et on a passé trois ans dessus, nous avions un réalisateur [Mike Nichols] et une équipe exceptionnels, mais c'était un petit film, quatre murs et des acteurs et pourtant, c'était un tournage de cent jours."

Réalisateur lui-même depuis 2012 avec Quartet, Dustin Hoffman sait de quoi il parle. Pour lui, la plupart des productions, hors adaptations de comics ou blockbusters avec des robots, doivent être tournées en vingt jours. Grâce à l'évolution de la technologie numérique, certes, mais c'est surtout parce qu'il y a moins d'argent pour les drames de qualité. Un film comme celui qu'il vient de tourner, Boychoir, a dû donc faire face à ce genre de situation.

Louant la télévision, Dustin Hoffman ne fait toutefois pas de remarque sur le rythme de tournage très soutenu des séries télévisées ni du fait que sa série hippique, Luck, sur HBO n'aura pas eu de seconde saison à cause de décès d'animaux sur le tournage.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos
Découvrez quel acteur américain se cache derrière ce sac en papier !
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel