Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Eva Green explique pourquoi elle a dit non... à l'audacieux Antichrist !

Relativement rare au cinéma depuis ses débuts en 2003 dans Innocents - The Dreamers, Eva Green revient avec une oeuvre forte, Cracks, réalisée par la fille de Ridley Scott, Jordan. Dans ce long métrage, elle joue le rôle d'un professeur charismatique et passionnel des années 1930, composition sulfureuse qui nous montre encore une fois qu'Eva n'a pas froid aux yeux.

C'est d'ailleurs à elle que le rôle principal de l'audacieux Antichrist a été proposé en premier lieu. Pourquoi a-t-elle décliné l'offre de réalisateur Lars von Trier, au grand bonheur de Charlotte Gainsbourg qui a reçu le prix d'interprétation, hautement mérité, à Cannes en 2009 ? Eva Green revient sur sa rencontre avec le cinéaste danois pour le supplément Styles de L'Express.

"Quand j'ai lu le scénario, je l'ai trouvé extraordinaire, complètement barré, très fort. Je me suis rendue au Danemark pour rencontrer Lars von Trier, un artiste et un homme très sensible, avec qui tout s'est très bien passé. Les choses ont commencé à se compliquer à partir du moment où nous avons abordé les scènes plus intimes. J'ai compris qu'on ne pouvait pas discuter avec M. Lars von Trier. Il faut tout accepter de lui, comme on accepte tout d'un maître. Cela ne s'est donc pas fait. C'est une rencontre ratée, dommage.... Mais il reste un cinéaste talentueux que j'admirerai toujours." La comédienne déclare toutefois que si elle n'a pas encore vu le film, elle adorerait en parler avec Charlotte Gainsbourg.

Il faut dire que la réputation de Lars von Trier a de quoi en marquer plus d'un ou une. Dans Manderlay, John C. Reilly a quitté le tournage quand il a su qu'on abattrait réellement un âne - le réalisateur arguait de son côté que l'âne était en fin de vie et tué par un vétérinaire certifié. Björk, l'héroïne de Dancer in the Dark, aurait été continuellement maintenue en état de faiblesse par Lars von Trier pour accentuer l'effet devant la caméra, ce qui a provoqué un réel traumatisme pour la chanteuse islandaise.

Comme elle le rappelait récemment, disant qu'elle aimerait tourner avec Audiard (Un prophète) ou Giannoli (A l'origine), Eva déclare qu'elle n'oublie pas la France, le pays de sa mère Marlène Jobert : "J'adorerais tourner ici. Quel repos de pouvoir jouer dans sa langue maternelle !"

Actrice heureuse, égérie sublime, notamment pour Montblanc, il ne faut que l'amour pour la combler. C'est chose faite avec l'acteur hongrois Marton Csokas, qu'elle a connu lors du tournage du film Kingdom of Heaven. D'apparence discrète, elle est pourtant passionnée. Elle a d'ailleurs tenté des folies par amour : "Un jour, j'ai fait un aller-retour en Australie pour me réconcilier avec un amoureux. Ça a marché mais pour un moment seulement !" Tant mieux pour Marton !

Camille Cerf draguée lourdement à la terrasse d'un café à Paris - Instagram, 23 août 2018
Kelly Vedovelli ("Touche pas à mon poste") en vacances dans le sud de la France, à Verdon. Instagram. Août 2018.
Portrait de Jean-François Gorbetier.
Kendji Girac - "La fête de la musique, tous à Nice", France 2, 21 janvier 2018
Charles de Consigny dans "Quotidien" - lundi 3 septembre 2018, sur TMC
Maxime clashe Didier après sa victoire dans "Pékin Express 2018 : La Course infernale" (M6) sur Instagram le 5 septembre 2018.
Laeticia Hallyday et Johnny - Une histoire d'amour éternelle - par Purepeople, 2018.
Enora Malagré assume ses propos contre TPMP... dans TPMP ! Le 24 septembre 2018 sur C8.
La bande annonce de "Pékin Express : La Course infernale" (M6)
Pierre Palmade parle de sa bisexualité et de son histoire d'amour avec Véronique Sanson sur le plateau de "Clique" (Canal +) le dimanche 23 septembre 2018.
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel