Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

EXCLU - Jordan (Secret Story 11) viré par son patron ? "Je l'ai mal pris"

7 photos
Lancer le diaporama
Le candidat éliminé avait déserté son travail sans prévenir...

En acceptant d'intégrer la Maison des Secrets de Secret Story 11 (NT1), Jordan s'est mis à dos son patron. Ce chauffeur de bus et de tram chez Transvilles, réseau de transport en commun du Valenciennois, a en effet quitté l'entreprise sans prévenir. Son patron avait alors confié avoir découvert son employé à l'antenne alors qu'il devait se présenter au travail. Lors d'un entretien exclusif accordé à Purepeople.com, le Ch'ti, éliminé du jeu d'enfermement, livre sa version.

À lire aussi

"Dans la vie, j'ai beaucoup d'ambition. J'aime changer de boulot souvent. Là, je n'étais plus vraiment épanoui, confie alors l'ancien bûcheron. Et je me suis dit qu'un jour ou l'autre je partirai de là, autant prendre le risque." Jordan a alors demandé un congé sans solde. Le hic ? "Monsieur a refusé."

C'était un p*tain de patron

De là, tout a basculé. "Je l'ai mal pris, explique le candidat de télé-réalité. Il m'a dit de passer la semaine suivante pour signer mes papiers de démission." Et d'ajouter amusé : "Je n'ai pas eu le temps..." Plus sérieusement, Jordan indique qu'il se rendra chez Transvilles "présenter [ses] excuses auprès du patron", qu'il apprécie. "C'est une personne entière, qui a une grosse carrière. C'était un p*tain de patron, j'avais du respect pour lui", conclut-il.

Pour rappel, dans les colonnes de La Voix du Nord, l'entreprise indiquait "ne plus avoir de nouvelles" de son employé. De son côté, Bachir Guefif, délégué du personnel de Transvilles, prenait la défense de Jordan : "Il a été honnête. Il a présenté son projet, il aurait pu être écouté. On a énormément de gens qui veulent prendre des congés sabbatiques pour faire une formation ou pour se mettre à leur compte, mais on leur refuse", lançait-il.

Contenu exclusif ne pouvant être repris sans la mention de Purepeople.com.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel