Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Frédéric Schoendoerffer-interview : '96 heures', travailler avec son illustre père

5 photos
Lancer le diaporama

Le réalisateur Frédéric Schoendoerffer revient avec un nouveau thriller après Switch avec Eric Cantona. Il a choisi de diriger pas moins que Gérard Lanvin et Niels Arestrup dans le long métrage 96 heures. Purepeople.com a rencontré les deux grands acteurs de ce film, ainsi que le cinéaste. Ce dernier revient sur ce tournage passionnant avec deux pointures du cinéma français et reviendra sur son parcours, lui qui est le fils de l'illustre Pierre Schoendoerffer. Retrouvez notre rencontre dans notre player vidéo.

L'histoire : Carré est le patron de la Brigade de répression du banditisme (BRB). Trois ans plus tôt, il a fait tomber un grand truand, Kancel. Aujourd'hui, à la faveur d'une extraction, Kancel kidnappe le flic. Il a 96 heures pour lui soutirer une seule information : savoir qui l'a balancé.

Gérard Lanvin est le flic, Niels Arestrup est le truand. Diriger ces deux stars du cinéma français a de quoi impressionner, mais Frédéric Schoendoerffer était serein, après un travail de préparation en amont très riche et intense, pour définir au mieux les personnages avec les acteurs et éviter ainsi les clichés et les incohérences. Pour les rôles féminins, le cinéaste a choisi Anne Consigny, Sylvie Testud ainsi que Laura Smet, la fille d'une rockstar (Johnny Hallyday) pour incarner la fille d'une star du banditisme dira-t-il. Un casting de choix pour un huis clos prenant.

À notre micro, Frédéric Schoendoerffer est revenu sur sa carrière. Fils du réalisateur Pierre Schoendoerffer, décédé le 14 mars 2012 à 83 ans, il a été son assistant sur l'une de ses oeuvres les plus emblématiques, Diên Biên Phu (1992). Travailler avec son père a été une expérience formidable et il se souvient avoir baigné dans le septième art pendant toute son enfance, rendant le choix de son métier évident. Mais pour réaliser son premier film, aussi renommé soit son père, il faut "mouiller sa chemise, travailler dur", tout simplement.

96 heures, en salles le 23 avril.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel