Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

George de Cambridge : L'homme qui voulait le tuer condamné

Le prince George de Cambridge, accompagné par son père le prince William, a fait sa rentrée à l'école Thomas's Battersea le 7 septembre 2017.
15 photos
Lancer le diaporama
Le prince George de Cambridge, accompagné par son père le prince William, a fait sa rentrée à l'école Thomas's Battersea le 7 septembre 2017.
On ne plaisante pas avec la sécurité du futur roi d'Angleterre : la justice britannique vient de prononcer une sanction exemplaire à l'encontre de l'individu qui avait appelé au meurtre du fils du prince William et la duchesse Catherine. Depuis cette affaire, la sécurité autour du petit prince a été renforcée.

Si le duc et la duchesse de Cambridge font tout, y compris taper publiquement du poing sur la table quand les photographes se montrent trop audacieux et intrusifs, pour préserver leurs enfants, certaines menaces, autrement plus graves, font froid dans le dos. A Londres, un combattant revendiqué de l'Etat islamique vient d'être lourdement condamné pour avoir appelé à tuer le prince George de Cambridge (5 ans le 22 juillet 2018).

À lire aussi

En octobre 2017, soit un mois après la première alerte provoquée par l'intrusion d'une déséquilibrée dans son école du quartier londonien de Battersea, le prince George, fils aîné du prince William et de la duchesse Catherine, était désigné comme cible par Husnain Rashid, 32 ans, enseignant dans une mosquée de Nelson (nord-ouest de Londres) : "Même la famille royale ne sera pas épargnée. L'école commence tôt", écrivait-il sur un réseau social dans le sillage de la publication d'une image de l'école Thomas' Battersea avec la silhouette de deux djihadistes en surimpression. En novembre, l'homme en question, responsable de bien d'autres menaces d'attentats et d'incitations à en commettre, était arrêté.

Après avoir commencé par nier en bloc les charges retenues contre lui, Husnain Rashid avait changé de position en cours de procès, face au poids accablant des preuves (pas moins de 360 000 messages sur le réseau social Telegram), pour reconnaître quatre des sept chefs d'inculpation - trois d'incitation à la réalisation d'entreprises terroristes et un pour incitation au terrorisme. Vendredi 13 juillet 2018, le tribunal de Woolwich a prononcé sa sentence : prison à perpétuité pour chacun des trois premiers chefs d'accusation, avec un minimum de 25 ans de réclusion incompressibles. "Le message était clair : vous fournissiez le nom et l'adresse de l'école du prince George, une image de l'école du prince George et l'instruction ou la menace voulant que le prince George et d'autres membres de la famille royale soient considérés comme des cibles potentielles", a énoncé la cour dans son jugement.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos
Kate Middleton, les looks de la princesse la plus stylée !
Kate et William, Charlene et Albert de Monaco, les plus beaux mariages royaux depuis 2010
Kate et William fiers de nous présenter George, le Royal Baby
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel