Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Golden Globes 2015 : La cérémonie, Boyhood et The Grand Budapest Hotel primés

La cérémonie des Golden Globes 2015 avec les présentatrices Tina Fey et Amy Poehler
63 photos
Lancer le diaporama
La cérémonie des Golden Globes 2015 avec les présentatrices Tina Fey et Amy Poehler
Considérée comme la plus prestigieuse cérémonie de prix après les Oscars, les Golden Globes se sont déroulés ce 11 janvier 2015 à Los Angeles. Précédé d'un défilé sur tapis rouge où les stars révèlent tout leur glamour, l'événement vient saluer le meilleur du cinéma et de la télévision. Les prix sont décernés par la Hollywood Foreign Press Association. Comme l'an passé, ce sont les irrésistibles Tina Fey et Amy Poehler, qui se sont chargées de la présentation. Vous n'avez pas pu voir la cérémonie diffusée sur Ciné+ ? Purepeople.com vous raconte tout : Le sacre de Boyhood et The Grand Budapest Hotel, les séries primées comme Fargo et The Affair... Revivez les Golden Globes comme si vous étiez.


Tina Fey et Amy Poelher, ravissantes et pétillantes comme le champagne français servi sur les tables des invités, ouvrent la cérémonie. Encore une fois, les deux drôles de dames font rire sans être méchante. L'interview qui tue et la Corée du Nord en prennent pour leur grade évidemment, on taquine les vrais "Big Eyes" d'Emma Stone, Joaquin Phoenix qui crache sur les prix mais est quand même là ou encore Amal Clooney, femme de George, qui a bien fait son travail d'avocate en permettant à son mari d'avoir un prix d'honneur. Les films en lice sont passés au crible : Selma sur les droits civiques - "Tout va bien aux Etats-Unis dans ce domaine là" -, Into the Woods avec la multiprimée Meryl Streep... Un tacle à Bill Cosby puis Benedict Cumberbatch, futur papa et futur mari, et Jennifer Aniston arrivent pour remettre le premier prix.

"J'ai l'impression d'avoir déjà gagné un prix", raconte Jennifer Aniston qui a le plaisir d'être nommée pour la première fois dans un registre dramatique avec Cake. Avec Benedict, elle remet le prix du meilleur acteur dans un second rôle à J. K. Simmons pour Whiplash, le favori de beaucoup dans la presse. Toujours truculent pour ses seconds rôles (la saga Spider-Man de Sam Raimi), il a le plaisir de voir maintenant son nom dans tous les esprits.

Dakota Johnson et Jamie Dornan très barbu, les stars de 50 Shades of Grey, adaptation du best seller érotique, arrivent pour remettre le prix de la meilleure actrice dans un second rôle dans une série dramatique et surprise, c'est Joanne Froggatt pour Downton Abbey.

Jeremy Renner et Jennifer Lopez, ultrahot, arrivent pour remettre le prix de la meilleure série dramatique ou mini-série : ce sera Fargo, excellente adaptation du film des frères Coen. Toujours super sexy, J-Lo continue en décernant le prix du meilleur acteur dans ce même domaine : Billy Bob Thornton pour la série Fargo. Pour ne pas se créer de problème en disant quelque chose qui ne faut pas, il ne fera pas de discours ! Déception pour les fans de True Detective.

Sublime dans sa robe bustier jaune, Naomi Watts introduit une séquence consacrée à Birdman d'Alejandro Gonzalez Innaritu (qui l'avait dirigée dans 21 Grammes). Nouvelle blague sur la Corée et L'Interview qui tue avec un "général" coréen dans la salle et son magazine ringard qui oblige Meryl Streep à faire une photo avec elle. Place au sérieux ensuite avec le discours sur la liberté d'expression du président de la Hollywood Foreign Press Association qui entraîne une standing ovation à l'heure où le monde est en deuil après la tragédie de Charlie Hebdo.

Colin Firth entre en scène avec pour mission de présenter le film Imitation Game avec Benedict Cumberbatch. Kerry Washington et Bryan Cranston sont choisis pour remettre le prix de la meilleure actrice dans une série comique ou musicale : c'est Gina Rodriguez pour Jane the Virgin. Une surprise pour adaptation de la telenovela vénézuélienne Juana la Virgen de Perla. Et la meilleure série comique ou musicale est Transparent. Une fiction sur un homme qui désire changer de sexe.

L'irrésistible Melissa McCarthy se fait la porte-parole du film dans lequel elle joue, St. Vincent où Bill Murray est toujours plus "Bill Murray" que jamais, c'est-à-dire génial. Sienna Miller et Vince Vaughn arrivent pour la meilleure bande-originale de film : Jóhann Jóhannsson pour Une merveilleuse histoire du temps. Pour la meilleure chanson originale pour un film, c'est Prince lui-même qui remet un prix ! Le gagnant est le favori Selma avec le titre Glory, et Common et John Legend sont plus qu'heureux de récupérer leur prix. Rien pour le Français Alexandre Desplat pour Imitation Game ou Hans Zimmer et Interstellar (la musique était la seule nomination du film de Christopher Nolan).

La discrète (au cinéma) Katie Holmes et l'amusant Seth Meyers dévoilent le meilleur acteur dans un second rôle dans une mini-série ou série dramatique : Matt Bomer pour The Normal Heart, le téléfilm bouleversant sur le sida.

Fringant, Clive Owen présente le film Une merveilleuse histoire du temps sur le scientifique Stephen Hawking, incarné avec brio par Eddie Redmayne. Ricky Gervais, présentateur bien connu des Golden Globes pour son humour cinglant, arrive avec un verre à la main. "Je ne vais pas commencer... à parler de vos frasques..." Il a du mal à se retenir ! "Allons y avant que j'insulte quelqu'un". Il remet le prix de la meilleure actrice dans une comédie ou musical : Amy Adams pour Big Eyes. Il s'agit du récit de la peintre Margaret Keane.

Royale, Salma Hayek accompagnée de Kevin Hart (qui va jouer le rôle d'Omar Sy dans le remake US d'Intouchables) révèlent le meilleur film d'animation : Dragons 2 des studios Dreamworks.

Kate Hudson, récemment séparée de Matthew Bellamy de Muse, est radieuse pour présenter le film Into the Woods, la comédie musicale au casting cinq étoiles. Jared Leto et sa barbe débarquent et ses mots seront pour la France : "On vous aime, je suis Charlie." Il remet le prix de la meilleure actrice dans un second rôle au cinéma à Patricia Arquette dans Boyhood, l'expérience de cinéma réalisée sur douze ans.

Nouvelle plaisanterie sur la Corée du nord avec la présence sur scène du général coréen féminin. Elle précède Kristen Wiig (qui fait une magnifique imitation de Robert de Niro) et Bill Hader, stars du Saturday Night Live, pour donner le prix du meilleur scénario dans un film : Birdman.

Après Jack Black qui vient présenter Boyhood de Richard Linklater, les géniales Lily Tomlin et Jane Fonda viennent annoncer le gagnant du meilleur acteur dans une série comique : Jeffrey Tambor dans Transparent. Il dédie son prix à la communauté des transsexuels.

Lupita Nyong'o, toujours aussi élégante, et Colin Farrell, lui aussi chic, remettent le prix du meilleur film étranger au film russe Leviathan. Tant pis pour le favori en France, Ida.

Kate Beckinsale, qui avait annoncé les nominations, et Adrian Brody, ont dans leur main le prix de la meilleure actrice dans une mini-série ou téléfilm qui revient à Maggie Gyllenhaal pour The Honourable Woman.

Tina Fey et Amy Poelher ont changé de tenue et invitent Paul Rudd et Adam Levin à dévoiler le nom de la meilleure série dramatique. Ce sera The Affair.

Catherine Zeta-Jones fait une arrivée théâtrale avec sa belle robe et présente le film Pride. Puis, Katherine Heigl, pas très aimée à Hollywood ces derniers temps, et David Duchovny viennent révéler le meilleur acteur dans une série dramatique : Kevin Spacey pour House of Cards. Enfin un prix pour l'acteur génial en Frank Underwood. L'an dernier, c'est sa partenaire Robin Wright qui avait été récompensée.

Elle jouait son amoureuse Julianne Margulies (The Good Wife) dans la série Urgence, elle lui remet, avec Don Cheadle - qui a joué avec lui dans Ocean's Eleven : Le duo remet à George Clooney le Golden Globe d'honneur, le Cecil B. DeMille Award. Après un discours plein d'humour et de tendresse - avec une pique sur le fait qu'ils n'ont pas été invités à son mariage, comme le reste du monde ! L'époux d'Amal Clooney fait certainement moins polémique que son prédecesseur, Woody Allen. Dans son discours, il rend hommage à Lauren Baccall et Robin Williams, fait une déclaration d'amour à sa femme qu'il a attendu 53 ans. Il salue les défilés en France pour soutenir la liberté d'expression pour clore son message.

C'est l'un des acteurs fétiches de Wes Anderson, Owen Wilson, qui a le plaisir d'introduire le film The Grand Budapest Hotel (favoris pour les BAFTA, les récompenses britanniques). Harrison Ford arrive ensuite pour offrir le prix du meilleur réalisateur à Richard Linklater pour Boyhood, une oeuvre qu'il a menée sur douze années et pour laquelle il a eu un Ours d'argent.

Anna Faris et Chris Pratt, amoureux à la ville, sont charmants sur scène pour annoncer la meilleure actrice dans une série dramatique. C'est Ruth Wilson pour The Affair qui remporte le Golden Globe.

Détentrice d'un prix, Amy Adams vient en remettre un : prix du meilleur acteur dans une comédie ou musical, pour Michael Keaton, héros de Birdman. Fameux Batman de Tim Burton, il remercie son réalisateur, Alejandro Gonzalez Innaritu. Juste après, Oprah Winfrey présente le film qu'elle a produit, Selma.

Héros du film fascinant Foxcatcher, Channing Tatum introduit le long métrage aux Golden Globes. Iron Man, ou plutôt Robert Downey Jr., arrive ensuite pour annoncer la meilleure comédie : The Grand Budapest Hotel de Wes Anderson.

Matthew McConaughey, grand héros des remises de prix l'an dernier pour Dallas Buyers Club, il rentrera bredouille cette année malgré sa nomination pour True Detective. Il aura néanmoins le plaisir de remettre le prix de la meilleure actrice dans un film dramatique à Julianne Moore pour Still Alice. Elle l'a loupé pour Maps to the Stars - nombreux sont ceux qui trouvent que le film de David Cronenberg est meilleur que Still Alice - puisqu'elle était nommée dans la section comédie, elle se rattrape dans le drame.

Gwyneth Paltrow, qui aime le rose pour les remises de prix (on se souvient d'elle pour Shakespeare in Love) remet le prix du meilleur acteur dans un drame à Eddie Redmayne pour Une merveilleuse histoire du temps, lui qui incarne le scientifique Stephen Hawking qui souffre de dystrophie neuromusculaire. Il lui rend évidemment hommage.

La grande Meryl Streep a l'honneur de remettre le prix du meilleur film, drame, des Golden Globes : Boyhood de Richard Linklater ! C'est la fin de la cérémonie qui a salué l'entreprise folle de faire un film sur 12 ans.
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos
Kim Kardashian la sulfureuse, les looks les plus sexy de la bimbo millionnaire !
Bruce Willis en cavale dans les rues de Paris
Scarlett Johansson: les plus beaux looks de l'actrice la plus sensuelle d'Hollywood
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel