Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Grace de Monaco, Diana, Sissi... Ces princesses qui nous font vibrer au cinéma

Fresques historiques, contes de fées, libres adaptations ou transpositions... Histoire, romance, comédie, science-fiction, animation... Types d'histoires comme genres de cinéma, nombreux sont les films à avoir immortalisé une princesse à l'écran. Qu'elles aient existé, soient fictives (quand bien même inspirées d'un véritable personnage) ou inventées de toute pièce, les princesses ont fait vibrer les spectateurs. La prochaine, et non des moindres, se prénomme Grace de Monaco...

Princesses un jour, princesses toujours

Sans elles, le cinéma aurait dû les inventer. Au lieu de cela, il s'en est inspiré, adaptant et transposant leurs vies à l'écran. Grace de Monaco, anciennement Grace Kelly, sera bientôt vedette d'un biopic signé Olivier Dahan avec la très glamour Nicole Kidman dans la peau de l'ex-icône hollywoodienne ayant épousé une destinée princière. Quelques mois auparavant, c'est Diana, princesse on ne peut plus historique - et dont les idéaux, les convictions et combats ont inspiré bon nombre de femmes aujourd'hui - qui faisait l'objet d'un hasardeux biopic romantique basé sur les deux dernières années de sa vie et sa romance méconnue avec Hasnat Khan.

Moins contemporain, mais tout aussi moderne dans le propos qui a traversé les siècles, les deux princesses françaises, Clèves et Montpensier. La première est un idéal de la femme moderne, encore étudié et décortiqué par les plus jeunes générations. Que ce soit Jean Delannoy dans un esprit classique, Christophe Honoré (La Belle Personne) dans une transposition actuelle ou bien Nous, princesses de Clèves pour un documentaire coup de poing dans un lycée marseillais. La seconde, Montpensier, est une princesse du sang que l'on retrouve au coeur de trois hommes, objet de convoitise, mais aussi de désir. Une femme de caractère que Mélanie Thierry a incarné devant la caméra de Bertrand Tavernier.

Le mot princesse fait également écho lorsqu'il s'agit d'évoquer Sissi, surnom de d'Élisabeth de Wittelsbach, impératrice d'Autriche, épouse de l'empereur François-Joseph. Au cinéma, c'est la belle et jeune Romy Schneider qui l'incarnera à trois reprises. Plus au nord, côté danois, une autre sublime princesse incarnée par Alicia Vikander s'est récemment distinguée, avec Royal Affair ou l'histoire de la liaison entre Caroline-Mathilde de Hanovre et Johann Friedrich Struensee

Princesses cultes, de tout horizon

Pour incarner ces princesses à l'écran, il a fallu des actrices de renom, au charisme indéniable. Ainsi, notre Grace Kelly bientôt en vedette dans un biopic a elle aussi incarné une princesse dans Le Cygne, tout comme Déborah Kerr (Le Prisonnier de Zenda), Audrey Hepburn (Vacances romaines) ou encore la sublime Marlène Dietrich en Catherine II de Russie pour L'Impératrice Rouge.

Mais le septième art n'a pas joué qu'une carte européenne. Outre-Atlantique, avant qu'Hollywood ne brille à l'ouest, les Amérindiens ont écrit l'histoire. Pocahontas, l'une des plus célèbres princesses locales, servira à écrire deux films cultes, le film d'animation éponyme Disney et le long métrage de Terrence Malick, Le Nouveau Monde.

La princesse traverse les genres

La princesse habitera de nombreux autres genres. La comédie, comme en France avec Palais Royal ou Le mariage du siècle, la science-fiction et le fantasy avec les Princess Bride et Dune, et des personnages comme Arwen dans Le Seigneur des Anneaux et bien sûr Leia dans Star Wars.

Le cinéma d'animation reste encore aujourd'hui le meilleur moyen de sublimer une princesse et de l'introduire à un public jeune. De l'anime japonais avec Princesse Mononoké aux classiques Aurore (La Belle au Bois Dormant), Jasmine (Aladdin) ou encore l'inévitable Blanche-Neige du côté de Disney, en passant par Fiona, l'héroïne bien malgré elle de Shrek, le fantôme de la princesse hante la multitude de personnages féminins croisés dans ce genre toujours très prisé.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel