Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Harvey Weinstein, révoltant : La "promotion canapé n'est pas un viol"

L'artiste de rue Plastic Jesus a installé une statue dorée représentant Harvey Weinstein, en robe de chambre, avec dans la main une statuette d'un Oscar, qu'il tient de façon phallique, avec inscrit en gros "CASTING COUCH (promotion canapé)" à proximité du Dolby Theater où se tiendra la 90e cérémonie des Oscar. Los Angeles, le 1er mars 2018.
8 photos
Lancer le diaporama
L'artiste de rue Plastic Jesus a installé une statue dorée représentant Harvey Weinstein, en robe de chambre, avec dans la main une statuette d'un Oscar, qu'il tient de façon phallique, avec inscrit en gros "CASTING COUCH (promotion canapé)" à proximité du Dolby Theater où se tiendra la 90e cérémonie des Oscar. Los Angeles, le 1er mars 2018.
Ce n'est pas un hasard si le producteur déchu sort du silence en marge des Oscars...

Alors que la 90e cérémonie des Oscars se profile ce dimanche 4 mars 2018, Harvey Weinstein a révélé sa ligne de défense. Pour lui, si une femme "décide d'avoir des relations sexuelles pour faire avancer sa carrière", cela ne constitue pas un "viol". Des propos relayés par l'avocat du producteur américain dans une interview publiée samedi 3 mars, la veille des Oscars histoire de faire un maximum de bruit.

À lire aussi

Une défense révoltante

"Si une femme décide qu'elle a besoin d'avoir des relations sexuelles avec un producteur d'Hollywood afin de faire avancer sa carrière, et qu'elle le fait en effet, et qu'elle trouve tout ça dégoûtant, ce n'est pas du viol", déclare ainsi l'avocat de Weinstein, Benjamin Brafman, dans le quotidien britannique The Times. "Vous avez pris la décision volontaire que vous êtes prêt à faire quelque chose qui est personnellement répugnant dans le but de faire avancer votre carrière", poursuit-il, "ce n'est pas un crime".

En somme, la défense du tycoon hollywoodien sera la "promotion canapé". Selon son avocat, "la promotion canapé n'a pas été inventée par Harvey Weinstein" et l'industrie du cinéma la pratique depuis presque aussi longtemps que n'existe la cérémonie des Oscars.

Ces propos sulfureux ne manqueront pas de faire réagir les nombreuses actrices qui ont été violées ou agressées sexuellement par Weinstein. Actrices qui ont été contraintes, notamment par la violence, l'emprise psychologique, la peur... On pense à Rose McGowan à Ashley Judd en passant par Gwyneth Paltrow, Salma Hayek ou encore Uma Thurman. Parmi la centaine de femmes qui ont révélé publiquement avoir été agressées ou harcelées par l'influent producteur et distributeurs, plusieurs victimes présumées l'ont assigné en justice. Le producteur de 65 ans est sous le coup d'enquêtes menées par les polices de New York, Los Angeles et Londres, même s'il n'a fait l'objet d'aucune inculpation jusqu'ici. Face à ces accusations, qui ont donné naissance au mouvement anti-harcèlement #MeToo puis Time's Up, les avocats d'Harvey Weinstein ont toujours démenti qu'il ait eu des rapports sexuels non consentis.

Une statue pour dénoncer

Défendu par le même avocat que celui qui avait obtenu l'abandon des poursuites contre Dominique Strauss Kahn dans l'affaire du Sofitel, Harvey Weinstein peut compter sur Brafman pour le sortir le plus indemne possible de ce bourbier. "Si le comportement d'Harvey Weinstein n'a pas été irréprochable, il n'y avait certainement rien de criminel, et à la fin de l'enquête il apparaîtra clairement qu'Harvey Weinstein a promu plus de femmes à des rôles-clé que tout autre responsable du secteur", avait clamé son avocat en février.

Pendant ce temps-là à Hollywood, la mobilisation se poursuit. La cérémonie des Oscars sera largement marquée par Time's Up, et en marge de l'événement cinéma le plus regardé au monde, l'artiste Plastic Jesus a fait installer à Los Angeles - et non loin du Dolby Theatre où se déroulera les Oscars 2018 - une statue d'Harvey Weinstein. Après deux mois de travaux, il a dévoilé son oeuvre intitulée Promotion canapé montrant Harvey Weinstein affalé sur un sofa et vêtu d'un peignoir, un Oscar à la main...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos

Rebecca et sa belle-mère Sandrine dans "Les Reines du shopping" (M6) la semaine du 21 janvier 2019.
Extrait de l'émission Je t'aime, etc. sur France 2 le 22 janvier 2019
Interview de Tiffany (Mariés au premier regard) pour Purepeople.com. Janvier 2019.
Nagui raconte son incident en avion, le 19 janvier 2019 dans "Tout le monde veut prendre sa place" sur France 2.
Laurent Ruquier ose une blague sexiste concernant Vaimalama Chaves, Miss France 2019. Emission "On n'est pas couché", France 2, le 19 janvier 2019.
Yann Moix tacle sévèrement Valérie Damidot dans "Les Terriens du samedi" sur C8 le 19 janvier 2019.
Des manifestants envahissent la scène de "Destination Eurovision" sur France 2 le samedi 19 janvier 2018.
Francesca Antoniotti reçoit un message de son ex-mari, l'ex-footballeur Alain Masudi, sur le plateau de "TPMP - La grande régalade" sur C8 le vendredi 18 janvier 2019.
Matthieu Delormeau révéle avoir été cambriolé lors du prime TPMP - La grande régalade sur C8 le vendredi 18 janvier 2019.
Matthieu Delormeau dans "TPMP People" - vendredi 18 janvier 2019, sur C8
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel