Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Isabelle Huppert maman de Lolita, Lorenzo et Angelo : Zoom sur ses enfants

Isabelle Huppert et Lolita Chammah à l'avant-première du film "Barrage" au cinéma MK2 Odéon à Paris, le 29 juin 2017. © Guirec Coadic/Bestimage
10 photos
Lancer le diaporama
Isabelle Huppert et Lolita Chammah à l'avant-première du film "Barrage" au cinéma MK2 Odéon à Paris, le 29 juin 2017. © Guirec Coadic/Bestimage
On connaît l'actrice acclamée, mais qui sont ses trois enfants ?

Héroïne de la douce comédie dramatique La Ritournelle avec Jean-Pierre Darroussin et le regretté Michael Nyqvist, Isabelle Huppert vient répandre son talent sur France 3 ce 1er mars 2018. Comédienne aux multiples facettes sur les écrans, elle est dans la vie privée l'heureuse maman de trois grands enfants, Lolita, 34 ans, Lorenzo, 30 ans, et Angelo, 20 ans, nés de son couple avec Ronald Chammah, produc­teur, restau­ra­teur et distri­bu­teur de clas­siques de l'âge d'or du cinéma italien et de films indé­pen­dants et expé­ri­men­taux du cinéma améri­cain des années 1950 à 1970.

À lire aussi

Lolita, sa partenaire

Avec son aînée, Isabelle Huppert a eu le plaisir de tourner plusieurs fois devant la caméra. Les deux comédiennes se sont ainsi donné la réplique dans Copacabana : elles jouaient un tandem mère-fille aux caractères opposés dans cette comédie réalisée par Marc Fitoussi, à qui l'on doit aussi La Ritournelle. Les deux femmes se sont retrouvées récemment dans Barrage, dont le ton n'est plus comique et dans lequel les rôles sont inversés : la sage Lolita incarne cette fois une femme qui a fui ses responsabilités de maman, laissant sa mère élever sa fille. Un personnage loin de la femme qu'elle est puisqu'elle est l'heureuse maman d'un petit garçon, Gabriel, 4 ans.

En plateau, leur relation ne change pas, le professionnel croise le personnel. "Je continue de l'appeler maman !", assure même Lolita Chammah dans les pages de Grazia, confortée par sa mère. Pourtant, ce n'était pas gagné, comme se souvient Isabelle à propos de son premier face-à-face avec sa fille devant une caméra étrangère. "Nous tournions notre première scène dans un restaurant. Nous n'arrêtions pas de rire. On ne pouvait pas se concentrer... Ça nous paraissait tout à coup dérisoire, presque ridicule. La fiction semblait de trop", a-t-elle ainsi relaté.

Lorenzo, le cinéphile

S'il a partagé une session foot avec sa maman pour le match PSG-OM le 25 février, mère et fils sont d'abord unis par leur passion pour le 7e Art. En effet, le trentenaire est programmateur du cinéma d'art et essai Chris­tine 21, dans le 6e arron­dis­se­ment de Paris. Pour la Septième Obsession, il a raconté son métier : "Jean-Pierre Mocky, qui possédait le lieu, avait du mal à mener de front sa gérance et celle de l'autre salle dont il était le propriétaire, le Desperados. (...) Mes parents et moi-même rêvions depuis plusieurs années de reprendre une salle de cinéma. (...) Nous savions que nous reprenions un cinéma mythique. (...) C'est davantage par amour de l'art que par amour du profit, ou par amour de l'esprit d'entreprise au sens strict du terme, que l'on fait ce métier. Nous aimons les films avant tout."

Dans Gala, il a voulu remettre les pendules à l'heure sur l'image froide que sa mère peut véhiculer à cause de ses personnages : "Je n'avais pas l'im­pres­sion que ma mère avait une vie diffé­rente des autres mères, a-t-il considéré, je n'ai jamais eu la sensa­tion d'un statut à part, sûre­ment parce qu'elle nous a beau­coup proté­gés, elle a norma­lisé notre envi­ron­ne­ment, par consé­quent, on a eu une vie compa­rable à celle de nos copains de classe."

Angelo, sur les pas de ses parents

Petit dernier de la fratrie, Angelo étudie le cinéma aux Etats-Unis. Dans son interview avec la revue ELLE, la comédienne réfléchit au fait que ses trois enfants évoluent dans le milieu du 7e Art : "Je n'ai pas la réponse. Pourquoi un enfant trace sa vie en fonction du miroir de sa famille ou choisit exactement le contraire, je ne sais pas comment on les influence. L'important, c'est qu'ils soient heureux. Je n'ai pas le sentiment de les avoir poussés, mais quelque chose a forcément circulé comme une sorte de fluide inconscient et invisible, le cinéma était et est tellement au coeur de ma vie, c'était comme une maison. Ils ont habité cette maison."

A des années-lumière de certaines des héroïnes qu'elle a incarnées, Isabelle Huppert est une mère attentive et ne manque pas de doux mots pour sa progéniture : "Le plus jeune est certes majeur, mais je ne le considère pas encore complètement comme un adulte – j'ai peut-être tort d'ailleurs. J'ai un regard émerveillé sur eux, comme je l'ai depuis le début. Les enfants, c'est l'aventure d'une vie. Et ce n'est pas parce qu'ils sont adultes que ça change quelque chose." Ils travaillent tous les trois à leur façon dans le milieu du cinéma ; Isabelle Huppert a réussi, sans forcément le vouloir, à leur transmettre sa passion pour le septième art : "Ma vraie satisfaction et mon vrai but, c'est de savoir qu'ils sont et seront heureux quoi qu'ils fassent. Je l'aurais été tout autant s'ils avaient choisi une voie très différente." (Gala)

Isabelle Huppert sera de retour le 7 mars dans Eva, de Benoît Jacquot et avec Gaspard Ulliel.

Bande-annonce du film Eva, en salles le 7 mars 2018
Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel