Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Isabelle Huppert : Une présidente à la main de fer... sans gant de velours, qui a décidé de TOUT !

Dimanche 24 mai 2009, lors du 62e Festival de Cannes, la présidente Isabelle Huppert , vêtue d'une robe Chanel, a remis personnellement la Palme d'Or à Michael Haneke , le réalisateur autrichien du Ruban Blanc. Cette soirée de clôture met un terme à dix jours de présidence sous le signe de l'exigence et, selon certains jurés et journalistes... sous le signe de l'intolérance. Isabelle Huppert, comédienne emblématique du cinéma français depuis Violette Nozière de Claude Chabrol en 1978, pour lequel elle a reçu le prix d'interprétation, a fait beaucoup de vagues à Cannes.

Lorsque le monde du cinéma a appris le choix d'Isabelle Huppert en présidente du 62e Festival de Cannes, reprenant ainsi le rôle de Sean Penn, il s'est empli d'enthousiasme. Tout le monde a loué la carrière impressionnante de l'actrice, ses rôles audacieux et sa beauté froide et fascinante mais aussi d'une certaine réputation, celle d'une femme très exigeante dont le mot d'ordre est la rigueur. Rigoureuse et talentueuse, voici comment l'actrice est décrite dans les médias.

Arrive la cérémonie d'ouverture égayée par la présence charmante d'Edouard Baer en maître de cérémonie. Isabelle Huppert ouvre le bal avec des mots emplis de passion cinéphilique : "Nous ne sommes pas là pour juger mais pour aimer les films", dit-elle avec sa voix solennelle mais son ton est quelque peu hautain. Les membres du jury approuvent ses paroles tout comme le monde du cinéma qui attend un palmarès rendant honneur à la qualité, la diversité et l'audace du Septième Art.

Rapidement, des tensions se sont pourtant créées entre les membres du jury qui souffrent de l'omni-présidence d'Isabelle Huppert. Si Shu Qi et Sharmila Tagore, actrices taïwanaise et indienne, n'ont pas tant souffert de cette situation, Asia Argento et James Gray ne peuvent pas dire de même.

La fille du cinéaste Dario Argento est connue pour sa réputation sulfureuse. Réalisatrice et actrice, elle a prouvé son talent mais sans jamais nier sa personnalité endiablée. Comme nous vous l'avions déjà dit, Isabelle Huppert a reproché à l'artiste italienne son goût immodéré pour les soirées cannoises, en raison de ses yeux cernés ! Asia Argento rétorque alors à la présidente du jury qu'elle n'est pas sa mère. Une réponse directe qui montre bien la tension entre les deux femmes.

Isabelle Huppert n'a d'ailleurs pas beaucoup d'amies femmes. Nous avions évoqué l'affaire de la Palme d'Or entre Isabelle Adjani et elle. Alors qu'elle avait été désignée pour le faire, Adjani ne remet pas la Palme d'Or. C'est d'alleurs la présidente du jury cannois elle-même qui s'en charge. Ces mésententes rappellent qu'Isabelle Huppert n'a jamais été très proche de comédiennes, elle a très peu d'amies actrices et s'en porte très bien. Tout a été organisé pour que les deux femmes ne se croisent jamais hier soir... ambiance !

Mais les hommes aussi ont souffert de son joug durant le Festival de Cannes. Si les plaisanteries d'Edouard Baer sont tombées complètement à plat durant les deux cérémonies, l'un des jurés s'est montré excédé par le comportement de l'actrice. James Gray, réalisateur de The Yards, La Nuit nous appartient ou encore Two Lovers souhaitait vivement remettre la Palme d'Or à Un prophète de Jacques Audiard.

Tout est en fait dans la première phrase qu'elle prononcera hier soir "La fête est finie. On se dit vivement que ça s'arrête, pourvu que ça continue". A voir la mine du jury et l'ambiance plombée de la salle..., c'est sur la première partie de la phrase que les oufs de soulagement ont été entendus !

Très bien accueilli par l'ensemble de la presse ce long-métrage était pressenti pour la Palme d'Or mais selon le cinéaste, Isabelle Huppert aurait fait un compromis. D'après Le Parisien, il y avait parmi les jurés d'une part le clan Un prophète et de l'autre celui d'Antichrist. Finalement, le compromis est le suivant : Le Ruban Blanc de Michael Haneke. La comédienne est très proche de ce metteur en scène autrichien qui l'a fait tourner dans La Pianiste, une oeuvre bouleversante pour laquelle elle a reçu le prix d'interprétation à Cannes. On a noté cependant les regards quasi-assassins de James Gray vers la présidente, surtout quand celle-ci s'exprimait... Elle a définitivement fait comprendre que c'est elle et elle seule qui a adoubé Michel Haneke, à une salle plombée et à un jury relégué clairement au second plan !

Le comportement de Terry Gilliam truculent réalisateur de L'Imaginarium du Docteur Parnassus, lui déplaît lors de son intervention pour la remise du prix de la mise en scène, elle pense peut-être qu'il lui vole la vedette ? Elle reprend la main immédiatement. Alain Resnais, est plus embarrassé qu'enthousiaste lorsqu'Isabelle Huppert annonce lui remettre un prix spécial... C'est encore une fois une annonce d'un ton ampoulé ou elle laisse entendre et comprendre que ce prix bien spécial décerné au metteur en scéne était, encore une fois, sa seule décision. Durant la cérémonie, la comédienne semble souvent mettre mal à l'aise l'assemblée...

Omniprésente durant le festival, Isabelle Huppert a imposé ses convictions face à un jury qui s'est senti fantomatique. Le final, suivi par 1,9 millions de téléspectateurs sur Canal+, de ce Festival de Cannes a comme un goût amer et austère, celui d'un palmarès qui devait plaire en tout et pour tout à Isabelle Huppert. Pas d'Almodovar, pas de Jane Campion, pas de Ken Loach, peu de Quentin Tarantino - qui a d'ailleurs boudé la cérémonie et s'est fait un tête à tête avec Paz de la Hurta - le palmarès est particulièrement proche de l'univers de l'actrice. Pour cette 62e édition, c'est plus la présidente du jury qui aura fait polémique que les films...


Samya Yakoubaly

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos

Laeticia Hallyday et Johnny - Une histoire d'amour éternelle - par Purepeople, 2018.
Tiffany de "Mariés au premier regard" en interview pour "Purepeople"
Waly Dia en interview pour "Purepeople" - avril 2019
Michèle Laroque, invitée de l'émission 20h30 le dimanche sur France 2 le 24 mas 2019
Matthieu Delormeau dans "TPMP People" - vendredi 18 janvier 2019, sur C8
Laeticia Hallyday au centre commercial The Grove de Los Angeles, déjà dans l'ambiance de Noël, avec ses deux filles Jade et Joy. Vidéo de Jean-Claude Sindrès le 18 novembre 2018.
Fidji des "Princes de l'amour 6" en interview "Power of love" pour Purepeople - novembre 2018
Emilie de "L'amour est dans le pré" raconte son accouchement dans "La maison des maternelles" - 22 février 2019, France 5
Matthieu Chedid (M) et sa fille Billie interprètent "Massaï", extrait de l'album "Lettre infinie", dans l'émission de Laurent Delahousse "20h30 le dimanche", le 27 janvier 2019.
Emission "Affaire Conclue", le 20 février 2019. La pauvre Monique a vu son objet être cassé lors des estimations.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel