Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Jackpot 2010 : Guetta, Johnny et le King of Pop même pas fatigués, mais battus

I Gotta Feeling, Poker Face ou même Ça m'énerve : des hits qui semblent déjà quasi-vintage... Pourtant, n'en déplaise à la nostalgie anticipée, ils font aujourd'hui l'actu, figurant en bonne position dans le classement annuel des titres les plus lucratifs en droits d'auteur en 2010 en France, publié par la Sacem.

Dévoilé en conférence de presse vendredi, le palmarès, établi en fonction de la diffusion des chansons, est dominé par... le Magic System et Khaled, avec Même pas fatigué (souvenez-vous, le blessé à répétition Franck Ribéry faisait une apparition dans le clip). Un tube de l'été dernier... fatigant, mais qui a dû faire tomber un paquet de royalties dans les poches des rois du zouglou et du bouger-bouger, qui récidivaient en 2011 avec un album 100% pur jus identique aux précédents, Toutè Kalé. C'est surtout en boîte que la recette... a fait recette, comme l'a fait remarquer Claire Giraudin, responsable des études de la Sacem, au site 20 Minutes : "Ce titre a été très diffusé en discothèque. Le palmarès reflète bien que la vie économique d'une oeuvre peut passer par des canaux de diffusion divers."

En cumulant discothèques et radio du monde entier via les titres en son nom propre ou ses productions pour les Black Eyed Peas, le hitmaker français David Guetta, lui, squatte carrément le Top 20 : trois titres incontournables y sont présents - I Gotta Feeling (n°2), Sexy Bitch (n°7), When Love Takes Over (n°9). Une statistique qui confirme les constatations du Bureau Export en janvier 2011, lesquelles mettaient en exergue le taux de diffusion écrasant des productions Guetta... Ce qui n'est pas forcément une bonne nouvelle, n'est-ce pas ?

Parmi les autres titres classés, on trouve plusieurs catégories : d'autres machines à bouger (I Gotta Feeling des Black Eyed Peas, 2e, I know you want me de Pitbull, 3e, Ça m'énerve d'Helmut Fritz, 4e, Boom Boom Pow des Black Eyed Peas, 8e, Day n'nite de Kid Cudi, 20e), un autre tube afro spécial collé-serré (Laisse-toi aller bébé du Collectif Métissé, 14e), des hits durables ou plus ou moins épéhémères (Like a hobo de Charlie Winston, 11e, Toi+moi de Grégoire (repris par Les Enfoirés), 12e, Liberta de Pep's, 16e, Ayo Technology de Milow, 17e, Broken Strings de James Morrison, 18e, I hate this part des Pussycat Dolls, 19e)... Mais aussi quelques "vieilleries" : Billie Jean (5e) et Thriller (10e) confirment que le King of Pop Michael Jackson, décédé en juin 2009, est toujours dans les mémoires et dans les envies musicales (le film et l'album This is it y ont contribué), tandis que Et maintenant (15e) et Allumer le feu (13e) ont connu un coup de boost avec le Tour 66 de Johnny Hallyday.

A propos de tournée, le spectacle musical le plus lucratif de 2010 est, sans surprise, Mozart l'opéra rock, devant les yéyés de Age tendre et têtes de bois. Les premiers solistes n'arrivent qu'en suite : Christophe Maé, M, Jacques Dutronc. Donnée technique intéressante : les 20 tournées les plus importantes de l'année ont pesé pour 18% des droits perçus sur l'ensemble du spectacle vivant en 2010, mais ne représentaient que 1% des dates de concert !

La Sacem a ainsi perçu 819,6 millions d'euros de droits d'auteur (chiffre pour la première fois en progression depuis 5 ans, en raison notamment de régularisations auprès d'opérateurs TNT et ADSL), dont elle a reversé 663,6 millions à ses sociétaires. L'organisme rappelle toutefois son combat pour une juste rémunération des auteurs en fonction de la musique utilisée, ce qui n'est "aujourd'hui pas le cas".

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel