Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Jean-Luc Delarue : "La mort de Berri m'a tué..."

Jean-Luc Delarue, l'animateur de France 2, ne cachait pas sa grande tristesse hier après-midi lors des obsèques de Claude Berri, qui avaient lieu au cimetière de Bagneux (Hauts-de-Seine).

Sous le coup de l'émotion, il ne pouvait retenir ses larmes durant une bonne partie de la cérémonie religieuse, aux côtés de Darius et Thomas Langmann, Nathalie Rheims (la compagne de Claude Berri), Arlette Langmann (sa soeur), à quelques mètres du cercueil du célèbre producteur, réalisateur et acteur, décédé des suites d'un accident vasculaire cérébral, lundi matin, à l'Hôpital de la Salpêtrière.

Un Jean-Luc Delarue, qui, depuis plusieurs mois, était devenu très très proche du metteur en scène de Jean de Florette et de Manon des sources, puisqu'il le filmait en vue d'un documentaire avec une petite caméra. Il possèderait des dizaines d'heures de films, selon son entourage. Mais verra-t-on un jour ce documentaire à la télévision ?... On ne le sait pas encore précisement. Mais l'on aimerait vraiment en savoir plus sur les derniers mois de la vie et de l'oeuvre de Claude Berri.

Pourtant, il y a un an et demi, lorsque Delarue propose à Berri de réaliser ce documentaire, il refuse. "Faites plutôt un livre" lui répond le réalisateur. Mais contre toute attente, après des mois de fin de non-recevoir, Berri change brutalement d'avis. Il accepte ce portrait filmé en douze tableaux. Du réveil face à ses toiles de Morandi à l'inauguration de son espace dédié à l'art contemporain, Berri se livre entièrement.

Dans Paris Match, Delarue raconte :" Je l'avais surnommé l'homme sans inconscient. Claude Berri voyait, pensait et agissait en même temps. Il n'avait pas de filtre. Il était sauvage, brutal, tendre, dénué de toute pudeur. Du coup, il disait toujours ce qu'il pensait sur les autres comme sur lui. Il avait compris que le plus difficlle, dans la vie, c'est d'être soi-même, quitte à en payer le prix."

Et à l'animateur de conclure: "Claude Berri était la vie à lui tout seul. Sa mort m'a tué."

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos
Leonardo Di Caprio : Gatsby le Magnifique mouille le smoking pour sa montée des marches
Jessica Biel, la chérie de Justin Timberlake dévoile son arme secrète : un sourire ravageur
Bruce Willis en cavale dans les rues de Paris
Commentaires