Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Kanye West fait scandale avec son juteux concert privé pour un dictateur

5 photos
Lancer le diaporama

Il est habitué aux polémiques, mais celle-ci ne concerne pas des propos déplacés, le nom d'un album ou la petite famille qu'il forme avec Kim Kardashian et leur fille, North. Cette fois, c'est pour un concert que Kanye West (re)devient la cible de nombreuses critiques. Ce show, de nature privée, a été donné pour la famille du président du Kazakhstan, considéré comme un dictateur, contre une très jolie somme d'argent...

Pas moins de 3 millions de dollars (près de 2,3 millions d'euros) ! Voilà ce qu'aurait rapporté au rappeur et producteur de 36 ans une prestation surprise lors du mariage du petit-fils de Noursoultan Nazarbaïev, président du Kazakhstan, ce samedi 31 août à l'hôtel Royal Tulip à Almaty, plus grande ville du pays et ex-capitale. Pendant que ses compatriotes américains célébraient le Labor Day (la fête du travail) au cours d'un week-end prolongé, Kanye West reprenait ses plus grand tubes pour une foule d'invités qui semblaient, à en croire la vidéo publiée sur la Toile, pas très attentifs à sa performance. Cette petite prestation lui vaut de nombreux reproches, adressés par les médias et l'ONG Human Rights Foundation dont le président est Garry Kasparov.

"Kanye divertit une brute sanguinaire et son entourage", a déclaré l'ex-champion du monde d'échecs, fervent opposant de Vladimir Poutine. Évidemment, la "brute sanguinaire" n'est autre que Noursoultan Nazarbaïev, président en poste depuis l'indépendance du Kazakhstan, le 25 décembre 1991, et qui compterait parmi ses impitoyables habitudes l'enlèvement de familles de dissidents. "Quelqu'un comme Kanye West, dont le gagne-pain est d'exprimer ses opinions, serait envoyé en prison sous le régime Nazabaïev", ajoute Thor Halvorssen, membre de la Human Rights Foundation. Mais l'artiste et le président ont, semble-t-il, trouvé un compromis.

Kanye West, un nouveau nom sur la liste des chanteurs qui se sont produits pour des hommes politiques peu recommandables. Et ce n'est pas la première fois que Yeezus (du nom de son sixième album) se donne en spectacle contre un joli pactole ! En 2011, il s'était produit avec son mentor et compère Jay Z à Dubaï pour les 16 ans de la nièce du cheikh Mansour bin Zayed, demi-frère de Khalifa bin Zayed, président des Émirats arabes unis.

I.N.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel