Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Karine Ferri, hommage à Grégory Lemarchal: Fragile au côté de Laurence et Pierre

50 photos
Lancer le diaporama
Karine Ferri lors de sa première intervention au cours de l'émission hommage "Grégory Lemarchal : Dix ans après, l'histoire continue", en présence de Laurence et Pierre Lemarchal et de malades de la mucoviscidose, au Zénith de Paris et sur TF1 le 7 janvier 2017.
Comme son histoire d'amour avec Grégory, sa participation à l'hommage de samedi soir était scrutée. A fleur de peau, Karine Ferri s'est montrée forte...

Les rares fois où il lui arrive encore d'évoquer Grégory Lemarchal dans les médias, c'est avec une infinie pudeur que Karine Ferri honore sa mémoire. Les souvenirs intimes de leur grand amour, elle les garde toujours jalousement en elle, préférant se concentrer publiquement sur le combat que sa mort cruelle, le 30 avril 2007 à 23 ans, a rendu plus que jamais primordial : la lutte contre la mucoviscidose.

Ce combat, elle le poursuit bravement aux côtés des parents de Grégory Lemarchal, Pierre et Laurence, qui l'aiment comme leur belle-fille, et de l'association au nom de leur fils qu'ils ont créée dans ce but. "Dix ans après, l'histoire continue", proclamait formidablement la soirée événement organisée samedi soir (7 janvier 2017) au Zénith de Paris, animée par leur ami commun Nikos Aliagas, l'un des parrains de l'Association Grégory Lemarchal, et retransmise sur TF1. "Pour nous, c'est extrêmement touchant, a déclaré en préambule Pierre Lemarchal, en proie à une vive émotion. L'énergie, on l'a toujours, elle est décuplée même. Grégory avait cette force en lui, cette énergie il nous l'a transmise. Comme un peu tous les jeunes qui sont atteints de mucoviscidose - la grande majorité d'entre eux ont cette force. C'est ça qu'il faut que vous sachiez : Grégory n'était pas une exception. Grégory, il était juste dans la lumière. Lui, ce qu'il voulait, c'était donner sa voix, pour vous le public, pour lui et aussi pour tous les jeunes qui souffraient du même mal que lui. C'est à ça que je veux qu'on pense ce soir. On est là pour eux."

Nombre d'artistes, d'anciens de la saison 4 de la Star Academy qui révéla le défunt chanteur à de grands noms qui croisèrent sa trajectoire fulgurante, comme Marc Lavoine, M. Pokora ou Serge Lama, se sont succédé sur scène pour partager leur admiration et aider la cause : au final, la soirée, suivie par 4,5 millions de téléspectateurs grâce au superbe travail des équipes de DMLS TV dirigées par Anne Marcassus, aura permis de lever plus de 2 millions d'euros de dons pour la construction de la Maison Grégory Lemarchal, une structure d'accueil pour améliorer le quotidien des patients et de leurs familles, en dehors du parcours hospitalier.

"C'est chargé..." Grosse bouffée d'émotion pour commencer...

Désormais maman avec son compagnon le footballeur Yoann Gourcuff, Karine Ferri, 34 ans, se savait forcément attendue. Elle qui a connu le meilleur et le pire au côté de Grégory Lemarchal, témoin privilégié à la fois de sa personnalité hors norme et de la souffrance inique de la maladie, elle qui a pu se sentir "salie" dans les médias après sa disparition, elle aurait forcément un rôle à jouer dans ce rassemblement en son honneur et en faveur de tous les malades de la mucoviscidose. "J'embrasse ce soir, puisqu'elle est évidemment de la partie - c'est la famille -, Karine Ferri", annonce en début d'émission, après avoir donné la parole aux parents de Grégory, Nikos, accompagnant ses paroles d'un tendre regard entendu. Symbole de sa proximité avec le combat de l'association, Karine se trouve dans le public, entourée de jeunes malades et de leurs parents. "Une soirée riche en émotion. Merci à tous d'être ici. C'est chargé", commence-t-elle, manquant de peu, à fleur de peau, de se faire submerger... Et de continuer, retrouvant de l'aplomb : "On est là pour récolter des dons, on compte sur votre générosité, vous à la maison au 3980 ou sur MyTF1 [où vous pouvez continuer à adresser vos dons, NDLR]."

L'exercice n'est évidemment pas facile. Logiquement fragilisée à l'évocation de Grégory et de la maladie, la ravissante animatrice fera courageusement barrage à ses émois, dans chacune de ses interventions à l'antenne. Sa deuxième de la soirée la voit interroger l'ancien patron d'Universal Music France, l'excellent Pascal Nègre, à propos de l'éclosion de Grégory Lemarchal et de son aura unique. Il se souvient, intensément : "D'abord, qu'est-ce qu'il chante bien. Techniquement, on appelle ça un contre-ténor - après, les gens ont dit "la voix d'un ange", parce qu'il était capable d'aller très, très haut. L'autre grand chanteur connu capable de faire ça, c'était Daniel Balavoine. Deuxième chose : le charisme, évidemment. Ces grands yeux... Trois : la capacité de vous faire pleurer. Un artiste, c'est un interprète. Lui, il avait cette capacité de vous donner l'émotion. Et quatre : la volonté. On ne peut pas être artiste sans volonté. Il avait ça. Il ne lâchait rien."

"Nous non plus, on ne lâche rien, rebondit fort à propos Karine. Mais pour rien lâcher, on a besoin de vous, de vos dons. Soyez généreux, aidez-nous à avancer dans nos projets. On a besoin de construire cette maison, d'aider la rechercher et d'aider tous ces malades qui souffrent au quotidien."

Pascal Nègre parle de Grégory Lemarchal avec Karine Ferri le 7 janvier 2017 lors de la soirée hommage Grégory Lemarchal : Dix ans après, l'histoire continue, au Zénith de Paris et sur TF1.

Pour son troisième passage à l'antenne, Karine Ferri apparaît entourée de Laurence et Pierre Lemarchal, et des parrains de l'association Nikos Aliagas, Patrick Fiori et Mickaël Landreau. L'occasion de demander aux parents de Grégory comment ces personnalités en sont arrivées à jouer un rôle officiel auprès de l'organisme. Avec humour, Pierre Lemarchal explique : "Il faut déjà dire qu'on n'a pas pris les plus moches. Au-delà des plaisanteries - ce sont des blagueurs, tous les trois -, on n'était pas partis pour avoir des parrains. Mais compte tenu de leur attachement à l'association, on leur a demandé chacun à leur tour. On a une belle triplette de parrains exceptionnels : un chanteur d'exception, un danseur de sirtaki et un super footballeur qui est en retraite à 34 ans - ça fait rêver. On est fiers de vous, fiers de vous avoir."

L'ancien gardien du FC Nantes et du PSG prend le relais pour évoquer son quotidien au côté de la famille de Grégory Lemarchal : "Ce que je vois, c'est beaucoup d'énergie, des sourires. On se nourrit mutuellement de tout ce qu'on peut vivre ensemble. Et on le voit ce soir, on peut être d'univers différents mais on forme une équipe (...) Ce soir, c'est une grande étape très importante vers cette magnifique réalisation pour les patients et les familles."

Quant à Patrick Fiori, très effusif, il aborde la chanson qu'il interprétera quelques minutes plus tard, Pour mieux s'aimer, un titre inédit de Grégory Lemarchal que Pierre et Laurence l'ont choisi pour interpréter - dont les bénéfices iront naturellement à l'association.

Karine Ferri et Laurence et Pierre Lemarchal avec Nikos Aliagas, Patrick Fiori et Mickaël Landreau, parrains de l'Association Grégory Lemarchal, lors de la soirée hommage "Dix ans après, l'histoire continue" le 7 janvier 2017 au Zénith de Paris et sur TF1.

Pour sa troisième intervention, Karine Ferri a le plaisir, à la suite de la prestation touchante de la toute jeune Jane Constance (The Voice Kids), de donner la parole aux anciens de la Star Ac' 4 - Karima Charni, Hoda Sanz, Mathieu Johann, Tina Tictone, Lucie Bernardoni, Sofiane Tadjine-Lambert, Francesca Antoniotti, Enrique Toyos -, qui se sont produits un peu plus tôt dans la soirée, dans le sillage d'une compilation de leurs souvenirs au château de Dammarie : "On sera là tant que l'association aura besoin de nous. Greg fait partie de notre histoire et maintenant sa famille est devenue notre famille, leur combat c'est notre combat." En toute discrétion, tandis que Nikos présente la suite du programme, Karine reçoit de chaleureuses accolades...

Karine Ferri avec les anciens de la Star Ac' 4 lors de la soirée hommage Grégory Lemarchal : Dix ans après, l'histoire continue, le 7 janvier 2017 au Zénith de Paris et sur TF1.

Pour sa dernière intervention au coeur des gradins du Zénith parisien, Karine Ferri propose à Eva, membre de l'Association Grégory Lemarchal, de décrire le quotidien de l'organisme et des malades. Une prise de parole d'autant plus bouleversante qu'elle fait suite à la diffusion d'un court documentaire aux images parfois dures - celles de la réalité de la maladie. "On ne cache pas la douleur, on ne cache pas les épreuves", revendiquera quelques instants plus tard Nikos Aliagas, se félicitant toutefois du fait qu'"il y a eu un avant et un après Grégory Lemarchal".

"Grégory voulait vivre, il a vécu à 200 à l'heure ce qu'il a pu vivre. Et pour tous ceux qui comme Grégory se battent et veulent vivre comme tout le monde, vous faites preuve d'une grande générosité", a salué l'animateur vedette de TF1 alors que le cap du 1,4 million d'euros de dons avait été dépassé. A ses côtés, Laurence Lemarchal rappelle la promesse qu'elle s'est faite à la mort de son fils : "Avant de mourir, je verrai la fin de la mucoviscidose."

Karine Ferri présente Eva, une membre de l'association Grégory Lemarchal, qui lui parle du quotidien de l'organisme et des malades, lors de l'émission hommage "Dix ans après, l'histoire continue" au Zénith de Paris et sur TF1 le 7 janvier 2017.

Karine Ferri rejoindra finalement l'équipe sur scène pour le final. Entouré de Nikos et de sa collègue, de Laurence et Pierre Lemarchal, Patrick Fiori reprend un des tubes de Grégory : Le Lien. Ce lien qui, tous, les unit, et le public avec, dans un combat dont aucun ne doute de sortir victorieux. Parce que Grégory leur a légué sa force.

Vous pouvez continuer à effectuer vos dons sur le site de l'association Grégory Lemarchal.

GJ

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos
Filles sexy et open bar : P.Diddy s'éclate au VIP Room à Cannes
Katy Perry, une poupée pop très décolletée pour un concert édulcoré
Amy Winehouse, émue aux larmes quand elle entend son papa chanter pour elle