Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Kery James : le rappeur français condamné à 12 mois de prison ferme... pour violences ?

Kery James
Kery James
Si le rappeur français Kery James avait déclaré songer à se retirer de la scène musicale, il risque de devoir le faire sous la pression de la justice : vendredi 6 novembre, le tribunal correctionnel de Paris a requis 8 à 12 mois de prison ferme contre l'artiste et ses deux gardes du corps pour des faits de "violences avec arme". La décision est en délibérée jusqu'au 20 novembre, mais vus les faits, il risque fort par passer par la case prison ferme.

Le procureur Agnès Chenard lui reproche en effet d'avoir roué de coups le rappeur Black V.Ner à l'aide de ses deux gardes du corps en raison d'une dispute financière, en avril dernier dans un studio de la radio Génération 88, le jour de la sortie de son album Réel. Les deux hommes avaient co-signé le titre Foolek, figurant sur l'album À L'Ombre Du Show Business. Cependant, Black V.Ner s'estimait financièrement trompé. Après avoir diffusé une vidéo pas très sympathique sur youtube à l'encontre de son partenaire éphémère le traitant "d'escroc" et de "fils de pute", il s'est rendu dans les studios de la radio. Interdit d'entrée, il a été accueilli par des coups par les gardes du corps de James et le rappeur lui-même.

De con côté, Kery James explique qu'il s'agissait d'une violente riposte et que Black V.Ner est un molosse de près de deux mètres aussi dangereux qu'un groupe de trois hommes. Les gardes du corps au côté de Kery James étaient d'ailleurs embauchés par la maison de disques de James, la Warner, suite aux menaces que Black V.Ner aurait proférées. En rappelant que Black V-Ner n'avait pas porté plainte dans cette affaire, l'avocat de Kery James s'est indigné endisant qu'ils auraient pu porter plainte contre Black pour extorsion de fonds. De son côté la procureur a considéré que les trois hommes avaient "littéralement massacré la victime" !

Riposte ou pas, Kery reste l'auteur de violences avec l'utilisation de couteau et de poings américains, ce qui induit une forte chance de prison ferme. Ainsi, il risque de ne pas pouvoir assurer les dates de sa tournée commençant le 2 décembre et pourrait fêter ses 32 ans le 28 décembre derrière les barreaux.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos
Pete Doherty incontrôlable, sa folle virée parisienne
Quand Taylor Swift se prend pour Bree Van de Kamp
Chris Brown, le bad boy flambe au volant de son bolide