Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Koffi Olomidé, star congolaise, condamné pour atteinte sexuelle sur mineure

La justice a rendu son verdict quant au cas de Koffi Olomidé, chanteur congolais reconnu coupable d'atteinte sexuelle sur mineure. Défendu par des ténors du barreau, il a été condamné à deux ans de prison avec sursis, lundi 18 mars 2019.

Il était poursuivi pour "atteintes sexuelles avec violence, contrainte, menace ou surprise par personne ayant autorité" et pour "séquestration" sur quatre danseuses. Koffi Olomidé n'avait pourtant pas fait le déplacement le 11 février 2019 au tribunal de Nanterre pour le procès qui s'est déroulé à huis clos. La star de la rumba congolaise, très appréciée en France, a été condamnée lundi 18 mars à deux ans de prison avec sursis pour "atteinte sexuelle sur mineure de 15 ans".

À lire aussi

S'il avait d'abord été mis en examen en 2012 pour "viols aggravés", les chefs d'accusation avaient ensuite été requalifiés en délit, et la procédure avait donc été renvoyée devant un tribunal correctionnel. Quatre de ses danseuses avaient accusé le chanteur de 62 ans de leur avoir imposé des relations sexuelles lors de concerts ou lorsqu'il enregistrait en France, des faits commis en Ile-de-France entre 2002 et 2006. Les quatre accusatrices avaient déposé plainte en 2007, 2009 et 2013 et ne seraient plus jamais retournées en République démocratique du Congo par peur de représailles.

Défendu par des ténors du barreau, Maîtres Dupond-Moretti et Emmanuel Marsigny, Koffi Olomidé écope d'une peine bien inférieure aux sept ans de prison que réclamait le ministère public. Trois des parties civiles ont été déboutées : pour ces cas-là, Koffi Olomidé a obtenu une relaxe. Notons qu'aucune des plaignantes n'avait non plus fait le déplacement. Le musicien a également été condamné à payer une amende de 5 000 euros pour avoir facilité l'entrée et le séjour irrégulier en France de trois des plaignantes. Koffi Olomidé devra verser 5 000 euros à la victime, à titre de préjudice moral.

"C'est une victoire éclatante. C'est tout le dossier d'accusation qui s'écroule", prouvant que "les accusations contradictoires" des parties civiles "ne tenaient pas la route", a commenté Emmanuel Masigny, l'avocat du chanteur. Il "va pouvoir recouvrer sa liberté de mouvement et, je l'espère, très prochainement pouvoir voir son public en France qui l'attend avec beaucoup d'impatience", a ajouté l'avocat, à RFI Afrique.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos

Nolwenn Leroy- Passage dans Ça ne sortira pas d'ici- 25 avril 2019.
Waly Dia en interview pour "Purepeople" - avril 2019
Cyril Hanouna raconte une anecdote sexuelle dans "TPMP", le 24 avril 2019.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel