Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

La France a un incroyable Talent : Du rire, des larmes, du sexy et... une Susan Boyle française !

Pour la première émission de la quatrième saison de La France a un incroyable talent (anciennement Incroyable Talent) a tenu ses promesses : émotion, rires, coups de gueule et... une Susan Boyle française !

La légère modification du concept (deux animateurs au lieu d'un) fait du programme un parfait copier-coller de l'équivalent outre-manche. C'est d'ailleurs pour mieux épouser le succès britannique (Britain's got talent) que le programme a été rebaptisé. Les animateurs (Alex Goude et Sandrine Corman qui remplacent Alessandra Sublet) sont davantage présents en coulisse même si ce changement n'était pas indispensable puisque c'est évidemment le jury qui assure le show. Celui-ci ne nous a d'ailleurs pas déçus : Gilbert Rozon a été plus terrible que jamais, multipliant les croix autant que les commentaires désagréables (mais il s'en est également reçu de Georges l'harmonica : jouissif !) ; Smaïn a été généreux et altruiste, n'hésitant pas à consoler les candidats malheureux et Valérie Stroh était... Elle était là, c'est déjà ça.

Parmi les candidats de cette première audition, il y a évidemment eu son lot de personnalités improbables comme Richard le sosie de Claude François, Rival Ducan (qui chante en japonais), Mariette la supermamie 2009 qui imite Michael Jackson (à 78 ans !) ou encore le duo loufoque Contremaître et Contremaîtresse, qui s'est éclaboussé dans des pataugeoires devant un jury incrédule !

L'émotion était aussi au rendez-vous avec le groupe des Poppin' Brothers formé par quatre frères à la coupe afro, qui ont proposé un numéro de breakdance. Enthousiasmé, Smaïn leur a évidemment dit "oui" quand le méchant Gilbert a dit non, estimant que le niveau n'était pas exceptionnel. Valérie a suivi la décision de Gilbert... avec regret. Avec cette annonce, les frères accusent le coup tant bien que mal mais le plus jeune fond en larmes sur scène, bientôt suivi par un autre frère. Touché, Smaïn grimpe sur scène pour les consoler... en vain. C'est alors qu'un clash éclate entre le gentil Smaïn et Gilbert le terrible et ce dernier est même pris à parti par le public, qui est révolté par cette décision ! Valérie ne fait pas la fière : cette maman a conscience d'avoir brisé le rêve de l'enfant... Mais pour Gilbert, leur rôle est de décider objectivement qui possède un talent et pas de se contenter de l'aspect affectif. Pas faux. Mais quand même : pauvre petit...

Autre moment incontournable, la prestation de la jeune corse Isabelle. A 20 ans, la jolie brunette a enflammé la scène en dansant. Mais pas un ballet classique en tutu, non... elle a proposé un déhanché sexy entre ragga et fucking dance : on aurait dit une danseuse de Sean Paul ! Ondulements du bassin sulfureux et mini-short provocant, Isabelle a un don bien particulier... qui a visiblement fait TRES plaisir à Smaïn ! Gilbert, lui, a été dérouté et lui a même déclaré : "Je suis en état de péché, c'est très cochon ce que vous faîtes !". Pourtant, malgré son adoration pour la jeune fille, Gilbert dit non... mais Valérie et Smaïn (et les hommes du public à l'applaudimètre) valident : elle sera bien en demi-finale.

Le passage le plus magique de la soirée était incontestablement la prestation d'Agnieszka. Son prénom est difficile à écrire, mais entraînez-vous car on risque d'entendre à nouveau parler d'elle. Et pour cause, la dernière candidate a époustouflé le public et le jury avec une reprise majestueuse de Calling you (voir vidéo). Cette femme qui travaille dans l'administratif a un physique hors-norme et une voix qui l'est tout autant : puissance et clarté vocale exceptionnelles, elle a laissé le jury sans voix. Gilbert le terrible (même lui) a gratifié cette performance de "fabuleuse" ! Voix majestueuse + physique difficile = Susan Boyle. C'est donc cela, au premier épisode, le jury a déjà trouvé sa Susan Boyle française. Agnieszka pourra donc rencontrer Susan le 16 décembre prochain lors de la première demi-finale : qui de la copie ou de l'originale assurera le mieux le show ?

Même si tous les ingrédients étaient réunis, le public n'a pas vraiment suivi : vous n'étiez que 3,056 millions à suivre ce premier épisode soit 11,4 % de PDM. Un chiffre inférieur aux 13,4% de PDM pour le premier épisode en 2008 ou les 21,2% de PDM pour le premier épisode en 2006 (première saison). Il faut dire qu'en face il y avait les Experts sur TF1 (leader mais avec "seulement" 6,6 millions de téléspectateurs pour 27,3% de PDM), et surtout Mourir d'Aimer de Josée Dayan avec Muriel Robin sur France 2.

L'épisode de la semaine prochaine sera-t-il plus suivi ?

AJC

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel