Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Laetitia Milot, jeune maman face à la maladie de retour : "On n'en guérit pas"

14 photos
Lancer le diaporama
Laetitia Milot apprend que sa maladie, l'endométriose, est seulement en veille, le 21 mai 2018 sur TF1.
La jolie comédienne, jeune maman, doit faire face au retour de son endométriose... Dans son documentaire diffusé ce lundi, Laetitia Milot s'intéresse aux moyens de diminuer la douleur.

Ce 21 mai 2018, le documentaire Devenir maman : notre combat contre l'endométriose était diffusé sur TF1. Un programme qui revenait sur le combat de Laetitia Milot (37 ans) pour devenir maman, elle qui a fait face à la maladie gynécologique durant dix années avant de devenir la maman d'une petite fille, née le 16 mai dernier.

À lire aussi

À l'occasion de ce documentaire, la comédienne de Coup de foudre à Bora-Bora a toutefois appris que le fait d'avoir pu donner la vie grâce à une opération ne l'avait pas guérie pour autant de l'endométriose. "La grossesse ne guérit pas de la maladie. Il y a encore trop de médecins qui le croient, il y a encore trop de femmes qui en sont persuadées. La grossesse est une mise en sommeil de l'endométriose mais c'est pas du tout la guérison. Quand tu auras ton retour de couche, l'endométriose va se réveiller, elle va se rappeler à toi, on ne guérit pas de l'endométriose", a insisté Yasmine Candau, la présidente de l'association EndoFrance. La spécialiste a même parlé de ses intenses douleurs pelviennes après avoir donné elle-même la vie...

Consciente que son combat est loin d'être terminé, Laetitia Milot a ensuite recueilli les confidences du chirurgien Horace Roman pour savoir s'il existait des solutions pour limiter l'impact des crises douloureuses sur le quotidien des malades. "On ne peut pas guérir mais par contre nous pouvons permettre aux patientes que nous opérons de vivre quasi normalement, sans douleur dans un certain pourcentage des cas. Les patientes ont besoin d'un traitement hormonal pour stopper la progression de la maladie et soulager les symptômes douloureux. Certaines patientes auront besoin de chirurgie", a indiqué le médecin. Et le spécialiste de poursuivre quand la comédienne s'est intéressée aux risques de ces opérations : "Il y a des risques opératoires que l'on ne peut pas franchement anticiper. Le lâchage de sutures sur le tube digestif peut nécessiter la mise en place d'un anus artificiel pendant plusieurs mois, parfois un an ou deux. Lorsqu'on abîme les nerfs, on peut aussi avoir des séquelles post-opératoires redoutables, soit sous la forme de douleurs violentes soit de dysfonction des organes : une constipation sévère, une atonie de la vessie et si nous dénervons le vagin, nous pouvons constater l'apparition d'une sécheresse vaginale qui est très gênante pendant les rapports sexuels."

Deux séquences à retrouver dès à présent dans notre player vidéo.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel