Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Le rugbyman Selorm Kuadey retrouvé mort à 24 ans, les Britanniques sous le choc

Selorm Kuadey, ancien ailier des Sharks de Sale et de l'équipe anglaise des moins de 20 ans, est décédé le 3 janvier 2012 à l'âge de 24 ans. Il s'agirait d'un suicide, ce qui relance le débat sur la santé psychologique des athlètes de haut niveau.
2 photos
Lancer le diaporama
Selorm Kuadey, ancien ailier des Sharks de Sale et de l'équipe anglaise des moins de 20 ans, est décédé le 3 janvier 2012 à l'âge de 24 ans. Il s'agirait d'un suicide, ce qui relance le débat sur la santé psychologique des athlètes de haut niveau.

Malmené par un Mondial 2011 sportivement décevant et moralement consternant, le rugby anglais entame 2012 dans une atmosphère de deuil, après avoir appris la mort de Selorm Kuadey, âgé de seulement 24 ans. L'ancien ailier des Sharks de Sale et de la sélection anglaise des moins de 20 ans, dont la carrière avait été brisée en 2010 lorsqu'il avait dû prendre une retraite prématurée sur avis médical (blessures à la cheville), se serait donné la mort le 3 janvier 2012.

Les circonstances du décès de l'athète natif d'Odessa en Ukraine demeurent floues, mais la presse anglaise véhicule unanimement la thèse du suicide, sans toutefois pouvoir faire le lien entre sa triste fin de carrière précoce et cet acte désespéré.

La mort brutale de Selorm Kuadey a notamment causé beaucoup de chagrin aux Sharks de Sale, dont il porta les couleurs à seize reprises. L'ancien club de Sébastien Chabal, lequel fut le coéquipier de Kuadey avant de revenir en France ("J'apprends le décès a 24 ans de Selorm Kuadey avec qui j'ai joué a Sale. Toutes mes pensées vont a sa famille en ces moments difficiles", a twitté le colosse du Racing Métro), fait part de son extrême peine et rend un hommage appuyé au défunt, sur son site Internet : "Les Sharks de Sale sont bouleversés et profondément attristés d'apprendre la mort de leur ancien joueur Selorm Kuadey. Agé de 24 ans, il avait rejoint le club en 2005 en provenance de Lancaster RGS, et avait fait ses débuts en équipe pro chez les Llanelli Scarlets en décembre cette année-là. Les places à l'aile en équipe première étaient limitées, mais Selorm avait honoré sa première cap en avril 2007, contre Bath. Selorm s'est battu contre deux blessures de longue durée avant de suivre l'avis des médecins et de prendre sa retraite din 2010. L'année dernière, il avait obtenu avec les félicitations son diplôme en biologie humaine et maladies infectieuses, et il était récemment devenu directeur commercial d'une société du domaine orthopédique." Une reconversion certes obligée, mais modèle.

Mick Hogan, le boss du club de Sale, a déclaré : "Tout le monde chez les Sharks adresse ses plus sincères pensées à la famille et aux amis de Selorm dans cette période de grande détresse. Selorm était un jeune homme très populaire et un rugbyman formidablement doué. Nous sommes atterrés d'apprendre sa mort tragique et le club offre son soutien total à sa famille, ses amis et ses anciens coéquipiers pour surmonter ce traumatisme."

Un deuil qui révèle d'autres souffrances... Le décès brutal de Selorm Kuadey ravive l'attention autour de la problématique de la solidité psychologique dans (et après) le sport de haut niveau, quelques mois après le suicide choquant de la légende du football gallois Gary Speed, qui s'est pendu à 42 ans en novembre dernier. En écho, les confidences de l'ancien footballeur Dean Windass, qui a avoué avoir tenté de se suicider suite à sa retraite sportive, et celles de l'ancien capitaine de l'équipe anglaise de cricket Andrew Flintoff concernant son combat contre la dépression au cours de sa carrière ont alimenté le débat. Rappelant qu'il parle en connaissance de cause (retraite forcée à 27 ans), Damian Hopley, directeur de l'Association des rugbymen professionnels, organisme qui avait accompagné Kuadey après l'annonce de sa retraite, a intimé à tous les joueurs se sentant en proie à des troubles psychologiques de se rapprocher de la cellule dédiée de l'Association.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos

Exclu - Amel Bent répond à l'interview VNR pour Purepeople.com. Mai 2019
Moundir se confie sur la deuxième grossesse de sa femme Inès à "Purepeople", le 7 mai 2019
Audrey Crespo-Mara réagit au départ de son mari Thierry Ardisson de C8
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel