Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Les Infiltrés dans la presse people... ont été infiltrés ! Tous les détails d'une triste mascarade... (réactualisé)

Entrevue numero 107
4 photos
Lancer le diaporama

CAPA dépose plainte à son tour contre son journaliste... D'après Sattellifax repris par ozap.com, la société de production audiovisuelle qui produit l'émission Les Infiltrés sur France 2, a décidé de porter plainte pour diffamation à l'encontre de Djaffer Ait Aoudia auteur d'un reportage sur les clandestins qui sera diffusé après celui de la presse people. La rédactrice en chef de l'émission a confirmé "Nous estimons que ses propos relèvent de la diffamation". Cette plainte fait suite à une interview que le journaliste a accordée récemment à Closer (et dont nous vous relatons les termes, ci dessous). Pour faire court, Djaffer Ait Aoudia y fait état de course à l'audimat et de "commentaires bourrés d'information erronées". L'avocat de CAPA a déposé une citation directe contre le journaliste.

Enfin pour répondre aux différents commentaires de nos internautes, nous sommes tous des journalistes avec une carte de presse chez Purepeople, venant d'horizons différents, comme la presse quotidienne, les news magazines, les hebdomadaires télé, la télévision et la fameuse... presse people. Nous nous insurgeons que des journalistes infiltrent, espionnent, des journalistes de presse people ou autre ! Comme nous aurions défendu Auto-Plus (qui a subi une descente de police pour découvrir leurs sources d'informations) s'ils avaient été infiltrés. Et pour répondre à d'autres détracteurs, nous aurions eu la même attitude si les magazines Voici, Oops, VSD ou autres... avaient subi le même sort !

Si les onze salariés du magazine Closer qui avaient porté plainte pour atteinte à la vie privée contre l'agence CAPA et son diffuseur France 2, et demandé l'interdiction de diffusion de l'émission, ont été non pas déboutés comme on a pu le lire ici ou là — nous avons le jugement entre les mains — mais renvoyés à se pourvoir sur le fond, le tribunal s'étant déclaré incompétent à juger cette affaire en référé, il devrait en aller autrement pour la société Mondadori, propriétaire du magazine.

En effet, la soi-disante stagiaire, Caroline Benarrosch, a été embauchée comme salariée de Mondadori et a reçu un salaire avec une fiche de paie en bonne et due forme de la société Mondadori. Dans son ordonnance de référé rendue le 12 novembre, le vice-président Philippe Jean-Draeher en page 6 précise "que si les demandeurs (les salariés, ndlr) ne sauraient être considérés comme irrecevables.... il en va différemment s'agissant des "informations confidentielles et secrets de fabriques de la société Mondadori Magazines France" non partie à l'instance..." Ce qui veut dire, si on traduit ce langage juridique que la société Mondadori Magazines France peut porter plainte au pénal pour "diffusion d'informations confidentielles et secrets de fabrique" et dans ce cas, l'affaire va se corser sérieusement pour mademoiselle Benarrosch et ses employeurs...

Rappelez-vous l'affaire de cette jeune stagiaire chinoise qui avait été accusée d'espionnage industriel par la société Valéo en 2005 et qui avait été incarcérée 53 jours... on change de registre là, c'est plus de la rigolade...

Le magazine Entrevue qui sortira demain en kiosque a un gros scoop... Le magazine a infiltré, en caméra cachée, l'enregistrement de l'émission sur la presse people qui a eu lieu dans les locaux de France 2 le 25 octobre !

Qu'y a t-il dans cette émission qui fasse couler tant d'encre ? Pas de quoi fouetter un chat, ni même une souris !

Revenons sur ce sujet contre lequel nous nous sommes insurgés dès le début de cette affaire (et pour une très bonne raison) : des journalistes qui espionnent d'autres journalistes, non !

L'agence CAPA a envoyé une journaliste stagiaire travailler au magazine Closer pendant deux semaines, en avril et mai 2008. Chose anormale, il a fallu à cette jeune femme, Caroline Benarrosch, une convention de stage qui lui a été délivrée par... l'Ecole Supérieure de Journalisme de Paris (ESJ), sous le prétexte fallacieux d'une reconversion dans la presse écrite. En effet, elle était déjà une journaliste confirmée pour la télévision et elle possédait une carte de presse. Elle a donc présenté un CV falsifié pour parvenir à ses fins.Hervé Chabalier le patron de l'agence CAPA dit à qui veut l'entendre que les journalistes People (dans sa bouche ça devient une grossièreté !) ne devraient pas avoir de carte de presse ! Et mademoiselle Benarrosch, peut-elle la conserver, la sienne, après avoir failli à toute la déontologie qui s'y rattache en procédant de la sorte ?

Entrevue décrypte, image par image (puisque le magazine possède tout l'enregistrement), l'émission avec les commentaires en voix-off de la soi-disant stagiaire qui enfonce le clou " Je réalise qu'on peut raconter n'importe quoi autour des photos"... Ça c'est du scoop ! Ce qui est plus ennuyeux c'est que CAPA, qui devient l'arroseur arrosé dans cette affaire avec la publication de demain (à la rédaction de purepeople, on rigole bien à la lecture de magazine depuis 1 heure !), avant la diffusion de l'émission, procède de la même façon : On peut raconter n'importe quoi autour des... images ! Et surtout on peut faire raconter n'importe quoi avec les montages des bandes-son. Un exemple ? vous prenez la phrase " monsieur X je l'aime bien mais quelquefois il a des raisonnements d'un couillon qu'il n'est pas !" Et bien, on coupe, on remonte et ça donne : "Monsieur X est un couillon ". C'est exactement la méthode employée il y a neuf ans par un pseudo journaliste dans un reportage entièrement monté contre l'agence Elite et pour lequel la chaîne BBC, qui le diffusait, a été lourdement condamnée et l'agence Elite a touché des dommages et intérêts... conséquents !

Et c'est bien ce que reproche à l'agence CAPA un de ses journalistes Djaffer Ait Aoudia qui a témoigné dans Télérama et dans Closer, des conditions imposées par sa rédaction en chef. Il faisait partie de l'équipe des Infiltrés qui a réalisé le reportage en caméra cachée sur les clandestins. Il s'oppose aujourd'hui à la diffusion de son sujet. Selon lui, cela va à l'encontre de son éthique morale et journalistique. On ne peut pas reprocher à Djaffer Ait Aoudia d'être un journaliste de pacotille. Grand reporter depuis 1995, il a couvert tous les grands conflits de ces dix dernières années dans plus de 50 pays. Il a travaillé pour Arte, France 5, Le Point, Paris Match entre autres.

Il se bat contre CAPA car il ne reconnaît plus son reportage après une semaine d'absence. L'équipe de CAPA a, d'après ses dires, repris la main sur son sujet et sur ses images, et il a découvert l'insupportable : un montage qui ne tient pas compte de la réalité du terrain, des images en caméras cachées utilisées à tort et à travers, et un commentaire bourré d'informations erronées.

Tiens... comme c'est bizarre !

Achetez Entrevue demain, et bonne lecture !

Nous reviendrons sur ce sujet...

REPRODUCTION STRICTEMENT INTERDITE SANS LA MENTION PUREPEOPLE.COM

Lola Marchal

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos

Xavier (12 Coups de midi) s'impose dans "Questions pour un champion" sur France 3, le 6 juin 2019.
Patrick Sébasrtien fait ses adieux à France 2 - Samedi 11 mai 2019, dans "Les Années bonheur"
Baptiste Giabiconi est le visage du parfum Spicebomb Night Vision de Viktor&Rolf.
Sacha (Secret Story 8) se livre sur sa pénoplastie dans "Balance ton post" (C8) le 8 février 2019.
Ariane Bordier en interview pour "Purepeople.com". Juin 2019.
Audrey Lamy ex-actrice de "Scènes de ménages" évoque la série à succès de M6 au micro de "Purepeople.com", le 22 février 2019.
Dans "On n'est pas couché" (France 2) le 9 mars 2019, Laurent Ruquier propose une parodie avec Stéphane Plaza censé vendre la maison de Xavier Dupont de Ligonnès dans "Chasseurs d'appart" (M6).
Cyril Hanouna ému dans "On se retrouve chez Sabatier" - extrait dévoilé dans "Les enfants de la télé", dimanche 6 janvier 2019
"50 mn Inside", l'émission du 20 avril 2019 sur TF1.
Florence victime de grossophobie dans "La Robe de ma vie" sur M6 ? Le 18 février 2019.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel