Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Marie Fugain : ''Je suis complètement pour l'euthanasie''

Dix ans après la mort de sa petite soeur Laurette, Marie Fugain, 39 ans, a eu un besoin viscéral d'extérioriser sa douleur. C'est par écrit que la fille aînée de Michel Fugain a décidé de crier son chagrin dans un livre émouvant, Moi, on ne m'a jamais demandé comment j'allais... Pourtant Laurette était ma soeur. En pleine promotion de cet ouvrage dans lequel elle raconte son terrible sentiment d'abandon, Marie Fugain s'est confiée au magazine Fémi-9.

Il aura suffi d'une phrase pour déclencher le profond besoin d'écriture de Marie Fugain. Elle se souvient avoir dit, lors d'une soirée, à un éditeur de Michel Lafon qu'on ne lui avait jamais demandé comment elle allait. Cette phrase a été un déclic, et dès le lendemain, elle s'est mise à écrire. "J'étais sur ma lancée et je me suis aperçue que j'avais beaucoup plus à dire que je ne le pensais", explique-t-elle.

Lorsque Laurette l'a quittée, Marie Fugain avait 28 ans et était sur le point de donner la vie. A la fois femme et petite fille, la jeune femme regrette terriblement l'absence de sa maman, dont elle avait besoin. Investie d'une mission, combattre la leucémie pour la mémoire de Laurette, Stéphanie Fugain s'était en effet lancée à bras le corps dans l'association Laurette Fugain, délaissant inconsciemment ses autres enfants. "Ce qui m'a fait beaucoup de mal, ce sont certaines personnes qui n'ont pas su rester à leur place. Je prenais en pleine poire le fait que les gens s'approprient notre douleur et ma soeur par la même occasion. (...) Des gens venaient me dire : 'Je comprends ta douleur, je rêve de ta soeur' et j'avais envie de leur répondre : 'Dégage !''', raconte Marie Fugain.

Dix ans plus tard, ce travail d'écriture lui a permis de se soulager d'un poids, de gagner en légèreté. Si elle déclare s'être remise de ce drame (elle refuse de parler de deuil, qui, selon elle, revient à oublier) et continue de penser quotidiennement à sa petite soeur, elle avait aussi besoin de témoigner à ses parents son amour et de leur crier son manque : "Je voulais dire à mes parents que je les aime, que je ne les ai jamais jugés mais qu'au contraire, j'avais besoin d'eux."

Ce livre est aussi une façon de faire vivre Laurette et de la raconter à ceux qui n'ont pas eu la chance de la connaître. "J'ai pu rendre hommage à ma soeur et expliquer à mon petit frère de 19 ans qui elle était parce que cela me rendait dingue que Laurette ne soit pour lui qu'une photo sur une affiche pour le don de plaquettes", explique Marie Fugain.

Tournée vers l'avenir et vers la vie (la comédienne vit avec son mari Richard Charest et leurs deux fils, Sam et Eliott, à Montréal), Marie Fugain donne son opinion sur le sujet très sensible qu'est l'euthanasie. Elle déclare que si Laurette le lui avait demandé, elle l'aurait aidée à partir. Elle développe : "On les prive de dignité. Et un être humain sans dignité n'est pas un être humain. Au nom de quoi et de qui tient-on quelqu'un en vie artificiellement alors qu'il est complètement dénué de vie , Je suis complètement pour l'euthanasie, j'ai signé toutes les pétitions qui passaient." Mais consciente qu'il s'agit d'un sujet délicat et complexe, elle prône le cas par cas.

Aujourd'hui libérée, Marie Fugain a, grâce à ce livre, tourné une page. Ses envies ? Réaliser avec son mari un documentaire sur les oubliés de la douleur. "J'aimerais leur tendre la main à travers ce livre et être l'oreille qu'ils n'auront peut-être pas eue", conclut-elle.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos

Iris Mittenaere répond aux questions de Purepeople, le 24 mars 2019.
Laeticia Hallyday publie une vidéo de sa maman Françoise Thibault qui se fait tatouer pour la première fois. Instagram, le 4 mars 2019.
Emmanuel Petit confie de ne pas avoir vu sa fille aînée Zoé depuis un an et demi dans "Les terriens du samedi", sur C8, le 9 février 2019.
M. Pokora a emmené Violet, la fille de Christina Milian, à son premier match des Lakers. Instagram, 22 février 2019.
Les bébés de la famille Kardashian. 2018.
Amel Bent en visite à la tour Eiffel le 13 avril 2019.
Chimène Badi émue aux larmes en voyant son papa sur le plateau de Touche pas à mon poste, le 18 avril 2019
Amel Bent publie une vidéo de ses filles Sofia et Hana visitant la tour Eiffel sur Instagram le 13 avril 2019.
Extrait du premier épisode de Kepler(s) sur France 2 le 4 mars 2019 avec Marc et Yasmine Lavoine
Giulia Sarkozy profite du beau temps à Marrakech pour faire du poney. Le 2 janvier 2019.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel