Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Martin Fourcade : Enceinte, sa compagne Hélène raconte leur couple

Martin Fourcade champion du monde de poursuite aux Mondiaux de biathlon à Hochfilzen, Autriche, le 12 février 2017.
25 photos
Lancer le diaporama
Martin Fourcade champion du monde de poursuite aux Mondiaux de biathlon à Hochfilzen, Autriche, le 12 février 2017.
Il y a le Martin de la télé, et il y a son Martin à elle...

Le public le connaît comme un compétiteur hors norme, l'un des plus beaux champions français, et, on le sait, cela n'existe pas sans sacrifices. Hélène Uzabiaga, elle qui connaît le revers de toutes ses médailles, avoue avoir mis du temps à "faire le lien entre [s]on Martin et le Martin de la télé" : dans une très touchante interview qu'elle a exceptionnellement accepté d'accorder au quotidien Le Parisien, la compagne de Martin Fourcade se livre de manière inédite sur leur très belle histoire.

À lire aussi

C'est une belle surprise qu'a réservée à ses lecteurs le quotidien francilien en ce dimanche 19 février 2017, au dernier jour des championnats du monde de biathlon à Hochfilzen, en Autriche. Quadruple champion du monde en titre, sacré en 2016 à Holmenkollen (Suède) en individuelle, sprint, poursuite et relais mixte (avec en prime l'argent en mass start), Martin Fourcade, 28 ans, clôt cette campagne avec un bilan, équivalent en nombre mais pas en métal, d'une médaille d'or (poursuite), deux médailles d'argent (relais, relais mixte) et deux médailles de bronze (individuelle, sprint). Une compétition qu'Hélène, enceinte de leur second enfant dont la naissance est attendue en mars, a évidemment suivie avec passion, même si cela n'a pas toujours été le cas : "Avant, (...) pour moi c'était un coureur comme un autre, je n'avais pas d'émotion. Maintenant, ça me prend et me stresse, surtout si je sais qu'il y a de l'enjeu", admet-elle en toute sincérité dans son entretien avec le Parisien.

Tout sauf un papa absent...

Et elle n'est pas la seule à s'enflammer : leur fille Manon, 18 mois, est aussi une petite supportrice en herbe... Certes, "elle dit "papa, papa" dès qu'elle aperçoit un skieur" à la télé, mais elle est déjà "tout contente d'être dans l'ambiance" des spectateurs qui crient, explique avec amusement sa maman, observant qu'elle a "associé son père au ski mais ne le reconnaît pas forcément". Ce qui ne devrait pas tarder à changer.

D'autant que son papa, Manon le connaît bien, malgré les longues semaines qu'il doit passer, entre stages d'entraînement et compétitions, loin du foyer familial de Villard-de-Lans. Martin Fourcade est "tout sauf un papa absent", assure Hélène : "Même quand il n'est pas là, on sent sa présence. Il a rempli une boîte avec plein de petits objets que l'on va regarder avec Manon. (...) Quand il rentre, Manon lui fait toutefois un peu payer ses absences mais il ne lâche pas. Il est doux et extrêmement patient."

"Prévoyant, tendre, généreux" : un champion côté intime aussi

Et elle, Hélène, qui se retrouve ponctuellement seule à la maison, ne les lui fait-elle pas payer aussi ? Absolument pas. En fait, leur modus vivendi est très bien rôdé : "On a bâti notre relation autour de ses nombreuses absences, je suis donc habituée", indique-t-elle en décrivant l'équilibre qu'elle trouve entre son métier d'institutrice auprès d'enfants déficients en journée et sa vie de maman, le soir venu. "Martin organise les choses, ce n'est pas "ciao, je m'en vais, débrouille-toi". Il est prévoyant dans son sport mais aussi dans la vie de couple. Lorsque nous avons décidé d'avoir un bébé, nous savions qu'il y aurait des phases où je serais seule pour m'en occuper", ajoute-t-elle au crédit de son compagnon.

Il faut dire que le couple se connaît par coeur. Martin et Hélène, qui se sont rencontrés "sur des skis" à 12 ans, se sont écrit des lettres d'amour sans que ce soit "une vraie relation" mais "ne se sont jamais vraiment quittés". Jusqu'à ce qu'en 2008 le natif de Céret ( Pyrénées-Orientales) fasse du côté de Toulouse le pas décisif pour que naisse leur histoire. Et au vu des éloges que, bientôt dix ans après, sa chérie lui adresse - "très facile à vivre, tendre, organisé, généreux avec les gens qui comptent pour lui" -, il n'y a aucune raison pour que ça s'arrête. Au contraire, on pressent que le bonheur de la famille Fourcade va encore être démultiplié avec l'arrivée prochaine d'un nouveau membre. De quoi donner encore plus envie au skieur de s'éloigner de ses pénates le moins longtemps possible.

Pas vraiment une déception

Il le faudra pourtant avec, déjà en ligne de mire, les Jeux olympiques de Pyeongchang 2018. Très satisfait de son bilan de cinq médailles en six courses aux Mondiaux qui viennent de s'achever, même s'il lui manque une breloque en or pour égaler le record de couronnes mondiales (11) en individuel du Norvégien Bjoerndalen, Martin Fourcade n'avait aucun regret et que des ambitions après sa 5e place finale lors de la mass start ce dimanche : "Ce sont de beaux championnats, a résumé le double champion olympique (individuelle et poursuite) de Sotchi 2014. Curieusement, aujourd'hui c'était la course où j'aurais pu le plus m'amuser et je suis à peine déçu de ne pas avoir réussi à maîtriser ce dernier tir. Mais si on regarde l'ensemble de ces Championnats et si on projette ça sur les jeux Olympiques l'an prochain, forcément, je suis super heureux et je rêve de la même chose. (...) C'est bien plus que ce pourquoi j'étais venu et ça donne des idées pour la suite (...) Il y a beaucoup d'attente du grand public et de la presse. Quand je fais une médaille de bronze, il y a une déception pour la plupart d'entre vous, alors que ça ne l'est vraiment pas pour moi. Si je repars des Jeux l'an prochain avec cinq médailles dont un titre, il n'y aura pas grand-monde qui sera déçu."

Chez Purepeople, on pense parler au nom de beaucoup en disant qu'on est déjà très fiers de lui !

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos

Johnny et Laeticia Hallyday, love story éternelle.
Laurence Boccolini se livre à propos de son hospitalisation et de sa perte de poids au micro de "Purepeople.com" en marge de la conférence de presse de l'émission "Big Bounce Battle", qu'elle coanime avec Christophe Beaugrand sur TF1.
Un candidat de "Tout le monde veut prendre sa place" raconte le jour où il a vu Sophie Marceau nue - 24 octobre 2018, France 2
Matthieu Delormeau présente publiquement ses excuses à Bilal Hassani, le 25 janvier 2019 dans TPMP People sur C8.
Hapsatou Sy dans "Touche pas à mon poste" sur C8, le 31 octobre 2018.
Catherine Ceylac très émue pour la dernière de "Thé ou Café" sur France 2, le 1er décembre 2018.
Dans "TPMP People" (C8) vendredi 16 novembre 2018, Loana, célibataire, évoque le qui fait fuir les hommes.
Notre interview de Marianne James, sur scène dans le spectacle familial "Tatie Jambon".
"Danse avec les stars 9" rend hommage à Charles Aznavour, samedi 6 octobre 2018, TF1
Carla-Bruni Sarkozy filme sa fille Giulia en train de prendre un cours de ski lors de vacances en Italie. Instagram, le 27 février 2019.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel