Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Mathieu Johann : des confidences sur la maladie de sa mère et... une déclaration d'amour !

Mathieu Johann, demi-finaliste de la quatrième cuvée Star Academy (la promo de Grégory Lemarchal), semble avoir trouvé un nouveau lieu où s'épanouir. Alors que sa complice sur le duo Petit rat petit loup, Lucie Bernardoni ("son petit rat pour la vie", selon son post en date du 6 mars, fait confiance aux apprentis producteurs des labels participatifs, lui, dont le premier album, Le bonheur, ça fait mal (paru en février 2008) a trouvé son public, a pris ses quartiers sur... MySpace !

Apparemment, il a changé d'opinion sur le site communautaire : il y a quelque temps, il n'avait qu'envie de râler. "Si MySpace est un repère d'artistes ou d'anonymes passionnés, écrivait-il fin février, j'avoue ne pas toujours m'y retrouver et être un peu fatigué que des fans de Star Ac en pagaille me demandent comme "ami" pour promouvoir le dernier chanteur de real tv à la mode. Ainsi va la vie, ou plutôt ainsi va MySpace, c'est ainsi : j'ai beau râler je n'y changerai rien."

Mais, depuis : "MySpace me Buzz et me met à l'honneur depuis trois jours sur sa page d'accueil ! Beaucoup de nouvelles têtes me demandent en "ami" et semblent heureuses de me retrouver ici cinq ans après mes péripéties télévisuelles. Beaucoup découvrent que j'ai sorti un album et osent même l'écouter. Voire l'acheter ! Quel formidable outil qu'est MySpace. Les remplissages de "L'Européen" et du "Sentier des Halles" en étaient la preuve : ce réseau communautaire est une aubaine pour les artistes quels qu'ils soient et permet de vite communiquer une information, de faire découvrir un talent. Du bonheur indolore, loin de ce que je peux raconter dans cet album finalement. Et qui aurait même tendance à me rendre heureux, c'est dire..."

Sur Myspace, l'artiste y compose presque au quotidien son public diary - un journal intime que tout le monde peut lire.

Au menu, pas mal de journal, beaucoup de Saint-Lô, et un petit peu de choses intimes. Au final, plein de petites choses, insipides pour beaucoup, mais qui séduisent sans doute les amis réels et virtuels de l'ex-staracadémicien (on va s'efforcer de l'appeler ainsi le moins souvent possible, sinon il va s'énerver...). Parfois amusantes, comme son récit du buzz déclenché par la fausse rumeur de mariage avec sa compagne Clémence Castel (triomphatrice de Koh-Lanta) avec qui il est néanmoins fiancé officiellement avec la bague et tout..., ils ont acheté un café-concert dans sa natale Saint-Lô l'an dernier. Et parfois... moins.

Mathieu Johann redevient Mathieu Lepresle (son nom à l'état-civil) lorsqu'il s'agit de parler de sa maman, et d'évoquer son état de santé, les joies et les peurs, les séances de chimio, l'amitié de Stéphanie Fugain...

24 février : "Nous n'irons pas demain à Paris rencontrer pour la seconde fois le Professeur T. et son équipe. En attente d'analyses complémentaires, le rendez-vous est repoussé à lundi prochain. J'ai aimé le sourire de cette femme, son assurance et sa douceur. Ses compétences sont évidentes et je ne remercierai jamais assez Stéphanie Fugain de sa main tendue et de son oreille attentive. Elle est dans mon coeur à jamais.
Maman se réjouit, et moi avec, de voir ses "vacances" prolongées ! Ses derniers résultats ne sont pas exceptionnels mais bien meilleurs que ceux de début janvier. Sa première chimiothérapie lui a fait perdre ses cheveux comme on le lui avait dit, mais son look Sinead O'Connor lui va à merveille. Elle assume avec un sourire serein, son "boubou" bleu ou jaune c'est selon, accroché à sa tête à la manière de ces femmes Burkinabaises qui lui avaient appris la technique lors de ses séjours Africains.
Maman est la plus forte. Et la plus belle. C'est fou à quel point je l'aime et à quel point ce combat nous unit et nous rend plus fort, pour la vie entière.
"

1er mars, une ode poignante : "Voilà mars qui déboule déjà. Janvier et février avaient des airs de semaines plutôt que de mois. Je n'ai rien vu passer, rien.

Tu reverras tes Terres d'Afrique et tes amis Burkinabais qui t'attendaient impatients. Tu reverras la digue de Coutainville et Port en Bessin. Tu dévoreras encore un plat de moules frites à Grandcamp Maisy et François te chantera ses chansons toute la nuit. Tu pesteras bien contre un voisin ou deux trop bruyants ou trop peu discrets. Tu me demanderas si tu peux être d'une fête-concert quelque part ici ou là-bas, je te répondrai que oui. Tu fredonneras bien un air de notre Julos et nous bavarderons la nuit entière avec lui. Tu pleureras encore quand je chanterai cette chanson écrite si loin mais si près de toi finalement. Tu nous planteras des champs de patates et nous en distribuerons au premier venu. Tu reprendras tes tournées à toi, cartable à la main, et matériel d'infirmière en pagaille et tu "feras des misères" aux gens en les comprenant mieux. Tu verras chevelue le nouvel an chinois envahir Paris et tes voeux s'exaucer...

Tu seras là, au fond de la salle dans le noir et je te dirai que je t'aime. Comme je n'ai jamais su te le dire en privé. C'est con l'amour. Nous serons toujours là et nous te tiendrons la main."

5 mars : "Ma joie a été de courte durée. "Votre maman manque de globules rouges". Ni une ni deux, nous avons pris la voiture et avons quitté Saint-Lô pour Saint-Louis. Le Professeur T. et toute son équipe ont accueilli avec beaucoup de chaleur maman qui semble un peu traumatisée d'être hospitalisée une semaine plus tôt que prévue à Paris. Une nouvelle chimiothérapie se met en place, le diagnostic s'affine avec les jours qui passent. "Ils vont encore me faire des misères" me disait maman. "Des misères pour guérir" lui ai-je répondu.
Saint-Louis c'est très grand, c'est immense même. Malgré la faune qui circule, les gens me regardent un peu comme une bête curieuse sortie de leur télévision : on me parle de Clémence, on me demande comment était Grégory et si ça marche pour moi. C'est fou cette envie de leur dire d'aller se faire foutre, que là n'est pas le propos. Est-ce à moi de leur rappeler que nous sommes dans un hôpial et que je n'y suis pas de gaieté de coeur ? Ou est-ce mon rôle de papoter un peu avec eux et de les écouter ?
Je suis vite remonté dans la chambre, chaussons bleus aux pieds pour éviter de contaminer de bactéries le service. Maman avait revêti son boubou, un bouquin de Sudoku en mains, fin prête a recevoir ce sang qui lui permet de tenir bon. Avant de partir, elle m'a dit "vivement qu'on rentre". J'ai eu envie d'ajouter "Oui, et vivement que ce soit fini
".

6 mars : "Du soleil, une Tour Eiffel étincelante, des oiseaux qui passent de fenêtres en fenêtres... Mieux que ça encore : aucune réaction à la chimiothérapie, pourtant très forte, n'est à signaler. L'interne m'a même accueilli avec une probable bonne nouvelle : maman pourrait sortir samedi ou dimanche. Voilà qui expliquerait son sourire ? Même pas, elle n'en sait rien et c'est mieux ainsi."

7 mars : "Finalement, maman ne rentrera pas à Saint-Lô ce week-end. Si son état de santé n'est pas inquiétant on nous fait comprendre que de la garder en observation ne peut pas lui faire de mal. Sortie prévue lundi prochain, si tout va bien ! Plus je discute avec Stephanie Fugain, plus je me sens concerné par ses combats de femme. Pourvu que maman et elle se rencontrent prochainement. Je sais l'admiration qu'a ma mère pour Stephanie et je sais a quel point le combat de Laurette l'a touché. Dès que les nuages disparaîtront, nous irons passer du temps avec elle."

9 mars : "Un Trivial Pursuit spécial Années 80 aura eu raison de notre après-midi à l'hôpital Saint-Louis. Maman -qui confond Roger Hanin et Lino Ventura- s'est lamentablement fait battre par son fiston que je suis ! Si ce moment d'intimité m'a rappelé les dimanches en famille, j'avoue avoir aimé jouer avec elle. Comble du comble : elle s'y connait en sport, et n'y connait rien en musique ! Je la croyais plus calée que ça ! Cette accro du Paris/Dakar a été surprenante et a fièrement arboré son camembert orange jusqu'à la fin de la partie.
Les médecins nous confirment sa sortie lundi, en fin de matinée. Ses ganglions disparaissent comme neige au soleil et son moral semble au beau fixe. Si son bras est encore dépendant d'une perfusion d'hydratation, elle n'y prête plus attention.

Maman apprécie le vent qui souffle sur sa mine de jeune fille. La transfusion de sang lui a fait grand bien physiquement, et ça se voit. Ses pomettes rosées le prouvent. Nous voilà sortis de l'hôpital Saint-Louis avec une envie folle de retrouver notre chez nous, dans notre petit coin pluvieux de Normandie.

Tout le personnel soignant a été formidable, généreux et très à l'écoute. J'ai presque été très triste de leur dire au revoir et de franchir une dernière fois ce mois-ci le sas de décontamination. Le Docteur S., le Professeur T., l'interne A., l'infirmière N., autant de visages devenus familiers et rassurants pour maman. Nous leur devons déjà beaucoup, nous le savons
."

Pour le roman complet, et des nouvelles au jour le jour, vous savez où aller : ici.

 

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos

Michel Drucker raconte la promesse à Philippe Gildas qu'il n'a pas pu tenir, le 1er décembre 2018 dans "Les Terriens du samedi" sur C8.
EXCLU - Christophe Beaugrand évoque l'affaire des photos volées de Karine Ferri
Yann Moix s'explique sur ses propos concernant ses goûts en matière de femmes devant Thierry Ardisson dans "Les Terriens du samedi" (C8) le 12 janvier 2019.
Power of love d'Antoine, candidat de "10 Couples parfaits 3" - mars 2019
Adil Rami se confie sur son burn-out dans le "Canal football club", sur Canal +, le 17 février 2019.
Mireille Mathieu invitée de Touche pas à mon poste, sur C8, le 19 novembre 2018
Illan de "La Villa des coeurs brisés 4" en interview pour "Purepeople" - 5 décembre 2018
Stéphane Bern annonce être célibataire sur le plateau de "Ça ne sortira pas d'ici" mercredi 17 avril 2019 sur France 2.
Exclu - Ingrid Chauvin encourage Clément Rémiens lors de son interview pour Purepeople.com. Novembre 2018.

Anne-Elisabeth Blateau et David Mora en disent plus sur ce qu'ils désirent pour leur personnage à l'avenir. Interview accordée à Purepeople.com. Décembre 2018.

×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel