Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Max Boublil : Le sale gosse prend les commandes du Petit Journal !

10 photos
Lancer le diaporama

Après avoir été remplacé au pied levé par Cyrille Eldin le 30 mars dernier en raison d'une vilaine grippe, Yann Barthès a cédé sa place une nouvelle fois dans Le Petit Journal. Que les fans de l'impertinent journaliste se rassurent : ce remplacement n'a rien à voir avec une quelconque pathologie de l'animateur de Canal+...

Ce vendredi 10 avril, c'est Max Boublil, acteur et scénariste du film Robin des Bois : La Véritable histoire en salles le 15 avril, qui a pris place dans le siège de Yann Barthès. Avec sa fraîcheur et son humour légendaires, l'humoriste qui est également en tournée à travers la France avec son one-man show Grand garçon a débriefé l'actualité politique et culturelle de la semaine, s'invitant même dans les sketches du programme satirique de la chaîne.

Pas étonnant que Max Boublil ait pu profiter d'une promotion de choix pour son film : outre Géraldine Nakache, Malik Bentalha, Ary Abittan, Gérard Darmon et Patrick Timsit, Max Boublil donne la réplique à Eric Metzger et Quentin Margot, célèbres comédiens des sketches du Petit Journal.

Depuis le début de la saison, Le Petit Journal est en grande forme avec 1,5 million de téléspectateurs en moyenne tous les soirs. Un score qui, en plus de devancer Le Grand Journal, qui stagne autour du million, fait la joie de la chaîne cryptée. D'autant que Le Petit Journal génère autant de rentrées publicitaires que Le Grand Journal d'Antoine de Caunes pour une durée moindre (26 minutes contre 1h15) : 50 000 euros de recettes par diffusion en moyenne. De plus, Le Petit Journal séduit des annonceurs plus prestigieux grâce à ses 12% de parts de marché sur les CSP+ (catégories socio-professionnelles supérieures), contre 9,6% pour Le Grand Journal. À l'heure où les autres chaînes gavent le téléspectateur de publicité, Canal+ se distingue avec un programme novateur, impertinent, humoristique et un traitement décalé d'une actualité parfois indigeste.

Joachim Ohnona

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel