Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Mel B maltraitée et menacée : Furieuse, l'ex-nounou l'attaque en justice

Melanie Brown (Mel B) retire de l'argent dans un ATM à West Hollywood, le 15 avril 2017  Former Spice Girl, Mel B was seen out at the bank pulling some cash from the ATM in West Hollywood, California on April 15, 2017.15/04/2017 - Los Angeles
11 photos
Lancer le diaporama
Melanie Brown (Mel B) retire de l'argent dans un ATM à West Hollywood, le 15 avril 2017 Former Spice Girl, Mel B was seen out at the bank pulling some cash from the ATM in West Hollywood, California on April 15, 2017.15/04/2017 - Los Angeles
L'ex-Spice Girl et son ancienne employée se mènent une guerre sans merci.

Les ennuis s'accumulent pour Mel B. Quelques semaines après avoir demandé le divorce à son mari Stephen Belafonte, qu'elle accuse de violences conjugales, d'extorsion et de chantage sexuel, la chanteuse de 41 ans est aujourd'hui poursuivie en justice par l'ex-nounou de ses enfants, Lorraine Gilles.

Âgée de 26 ans, cette bombe allemande a travaillé pour l'ex-Spice Girl et son époux durant sept années, s'occupant des trois enfants de la star anglaise : Phoenix (18 ans, dont le père est Jimmy Gulzar), Angel (10 ans, dont le père est l'acteur Eddie Murphy) et Madison (5 ans), dont le père est Stephen Belafonte. Dans sa plainte pour violences et chantage, Mel B avait cité Lorraine Gilles à plusieurs reprises, assurant que cette dernière était de mèche avec le producteur pour lui mener la vie dure. Dans ses papiers, elle a aussi affirmé que la nounou était tombée enceinte de son époux en 2014, et que ce dernier l'avait forcée à avorter après avoir hésité. Toujours selon Mel B, Stephen Belafonte et Lorraine Gilles auraient également en leur possession plusieurs sextapes de la chanteuse, la menaçant de tout diffuser si elle ne leur versait pas l'argent qu'ils réclamaient.

Comme on devait s'en douter, toutes ces accusations ne sont pas du goût de Lorraine Gilles. Aujourd'hui mariée à un certain Michael Bleau, la jeune femme entend bien défendre son honneur. Selon TMZ, elle vient à son tour de déposer plainte pour diffamation, affirmant que Mel B avait tout inventé de A à Z.

De son côté, Stephen Belafonte a déposé une nouvelle requête auprès du juge afin d'accélérer la procédure pour obtenir un droit de visite. L'homme de 41 ans a notamment fait parvenir les captures d'écran de SMS que la petite Angel (qu'il élève comme sa propre fille depuis sa naissance) lui a envoyés ces derniers jours. "Bonjour papa. (...) Je t'aime. (...) Papa ?? (...) Papa, où es-tu ?", peut-on lire. Contraint de s'en tenir au silence du fait de l'ordonnance restrictive qui a été délivrée à son encontre (il n'a plus le droit d'approcher Mel B et ses filles à moins de 100 mètres), Stephen Belafonte s'est donc abstenu de répondre à sa progéniture. Selon lui, la petite Angel ignorerait par ailleurs qu'il n'est pas son père biologique. Autant de crises familiales qui devraient être prochainement réglées par le juge...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos
Kanye West à bout de nerfs : il perd son sang froid et attaque un paparazzi !
Léa Seydoux et Abdellatif Kechiche : le triomphe à Cannes avant le clash
Alec Baldwin perd une fois de plus son sang froid avec un photographe