Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Meryl Streep encore taclée par Rose McGowan, qui fustige aussi les Golden Globes

L'ancienne sorcière adorée du petit écran est devenue la porte-parole des femmes sexuellement agressées.

Rose McGowan ne lâchera pas l'affaire concernant le sexisme et les agressions sexuelles à Hollywood. L'actrice, au coeur de la série documentaire Citizen Rose (lancée le 30 janvier sur E!), a une nouvelle fois taclé Meryl Streep...

À lire aussi

Difficile de s'attaquer à la plus grande et la plus populaire actrice américaine mais Rose McGowan a décidé de mettre les pieds dans les plats. Dans le premier épisode de son documentaire, l'ex-star de Charmed a ainsi reproché à son aînée son discours de remerciements aux Oscars de 2012 dans lequel elle saluait le producteur déchu Harvey Weinstein, accusé d'agressions sexuelles et de viols, dont un sur Rose McGowan. "Putain ce que c'était dur de regarder les Oscars et de voir Meryl fucking Streep le qualifier de Dieu", déclare l'actrice à son amie Asia Argento, qui a elle aussi accusé le producteur de viol.

Rose McGowan avait déjà reproché à Meryl Streep son silence sur Harvey Weinstein et cette dernière lui avait répondu en disant qu'elle ne savait rien des agissements du producteur...

Rose McGowan a aussi déclaré ne pas avoir particulièrement apprécié le dress code de la dernière cérémonie des Golden Globes où les invités étaient en noir. "Qu'ils portent tous du noir aux Golden Globes, ça m'a simplement paru ridicule et m'a fait ressentir un vide. (...) Le truc avec toutes ces robes noires – pourtant je suis certaine que ces femmes avaient de bonnes intentions –, c'est que ça faisait très coup de com'. Parce que les gens qui ont organisé ça, sont des agents qui ont envoyé des femmes dans la cage aux lions pour se faire dévorer. Il ne s'agit donc pas de robes, mais d'un mensonge hypocrite", a-t-elle dit.

Thomas Montet

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel