Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Michel Drucker, la chirurgie esthétique : Sa "condition" pour se laisser tenter

11 photos
Lancer le diaporama
Michel Drucker parle chirurgie esthétique dans "Les Terriens du dimanche", le 21 octobre 2018 sur C8.
À 76 ans, Michel Drucker continue d'accumuler les bonnes audiences sur France 2. Interrogé sur C8 sur son apparence physique – un sujet important pour un animateur télé ! –, le septuagénaire a reconnu qu'il n'était pas farouchement opposé à la chirurgie esthétique...

Depuis plus d'une cinquantaine d'années, Michel Drucker fait partie de notre patrimoine cathodique grâce à ses émissions à succès. Toujours fidèle au poste, l'animateur de 76 ans qui a récemment récupéré son émission Vivement dimanche (France 2) après deux ans d'arrêt a évoqué son apparence physique lors de son récent passage dans Les Terriens du dimanche sur C8.

À lire aussi

Interrogé par Franz-Olivier Giesbert sur un possible recours à la chirurgie esthétique par le passé, l'auteur d'Il faut du temps pour rester jeune (éditions Robert Laffont) a d'abord ironisé : "Moi je me suis déjà fait refaire les seins, les genoux, les coudes puisque je me dis que l'avenir est aux transgenres". Et d'ajouter avec transparence : "Moi j'ai eu des yeux en oreilles de cocker pendant longtemps, on a fait enlever ça."

Sur sa lancée, Michel Drucker a expliqué face à Thierry Ardisson pourquoi il était plutôt réticent à l'idée de retoucher son visage à l'avenir. "J'ai peur pour une raison très simple, j'ai peur que ça se voie. Je veux qu'on voie toujours le front qui plisse et les pattes que mon père m'a transmises. Avec le Botox et le collagène, on est foutu. C'est bizarre parce que je suis quand même hypocondriaque, donc j'ai peur, tout simplement. Mais si je dois le faire un jour à condition que ça ne se voie pas, pourquoi pas", a-t-il expliqué.

Tout est donc envisageable...

Une séquence à retrouver dès à présent dans notre player vidéo !

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel