Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Miss Ukraine 2018 forcée de rendre sa couronne, son combat contre Miss Monde

Quelques jours après avoir été couronnée Miss Ukraine 2018, Veronika Didusenko a vu son titre lui être retiré pour avoir menti sur son statut. Jeune mère divorcée de 23 ans, le mannequin milite désormais contre la discrimination envers les candidates mères.

Une semaine seulement après son couronnement, Miss Ukraine 2018 s'est vue privée de son nouveau titre. Le 24 septembre 2018, Veronika Didusenko a été disqualifiée par le comité après avoir omis de dire qu'elle était une jeune maman divorcée. Deux statuts qui vont a l'encontre des règles du concours national, mais également de celles de Miss Monde.

À lire aussi

"Elle a accouché quand elle avait 19 ans puis a divorcé. Je pense que ce n'est pas une bonne chose de mettre une telle personne en position de modèle à suivre", a déclaré l'un des jurés du concours. Il n'aura pas fallu attendre longtemps avant que la reine de beauté déchue ne réplique, profitant d'une conférence de presse le 27 septembre dernier pour annoncer le lancement d'une campagne contre la discrimination envers les candidates mères aux concours de Miss Ukraine et de Miss Monde.

Cette maman d'un petit garçon de 4 ans s'excuse d'avoir menti sur son statut, mais elle profite de ce coup dur pour s'imposer contre un règlement archaïque : "Au XXIe siècle, les règles sont si discriminatoires, a-t-elle commenté auprès de la BBC ce 9 octobre. Elles ont été écrites en 1951, il y a 70 ans, quand la ségrégation raciale était encore une norme." Sur son compte Instagram, ce mannequin de profession milite désormais pour que "cet encouragement indirect à l'avortement" s'arrête à l'aide du hastag #righttobeamother ("droit à être mère").

Une campagne à laquelle des aspirantes candidates françaises pourraient se joindre puisque que pour s'inscrire au concours de Miss France, le règlement dispose qu'il faut être "célibataire, non mariée, non divorcée, non pacsée, sans enfant".

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos
Lady Gaga, sa plus mauvaise performance à Cannes
Brad Pitt, bain de foule à Cannes avant de retrouver Angelina
Lindsay Lohan, hors la loi mais stylée : son défilé de mode au tribunal
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel