Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Moby dévoile le clip de Pale Horses, sombre et magnifique, et révèle ses... premiers "blips" !

5 photos
Lancer le diaporama

Après avoir dévoilé le premier extrait de son nouvel album, Shot in the back of the head, et le clip signé de son mentor David Lynch, Moby annonce la parution de l'album Wait for me avec un deuxième extrait : Pale Horses (sortie le 22 juin), dont il livre également le clip, qui est l'oeuvre d'Elenna Allen.

Un nouveau modèle du genre electronica/ambient music, ample et grave, monté sur des motifs vocaux envoûtants (interprétés par la chanteuse Amelia, amie de Moby) et une litanie exquisément déprimante :

"Put me on the train, send me back to my home
Couldn't live without you when I tried to roam
Put me by the window, let me see outside
Looking at the places where all my family died
"

Le tout est joliment mis en scène, amenant à la vie l'alien qui habite le visuel de ce neuvième album studio, Wait for me, à paraître le 29 juin, dans un conte fantastique de duplication et de voyage initiatique.

Moby, dont le concert du 1er juillet à La Cigale parisienne affiche déjà complet, et qui sera l'une des têtes d'affiche du Main Square Festival d'Arras quelques jours plus tard, propose sur son site, du 5 au 22 juin, 16 "blips" de 30 secondes environ illustrant chacune des chansons de l'album. "Qu'est-ce qu'un blip ? C'est une bonne question. Un blip, c'est un film d'animation musical d'une trentaine de secondes", décrypte pour nous celui que l'état-civil connaît sous le nom de Richard Melville Hall.

"Quand j'avais 19 ans, je travaillais chez Johnny's, disquaire et head-shop dans le Connecticut. Là-bas, une partie de mon boulot, c'était de faire un petit dessin sur chacun des sacs qui sortait de la boutique, et c'était terrible, vu que je ne savais absolument pas dessiner. Et puis il y a eu ce quasi auto-portrait ("The little idiot"), et maintenant, après tant d'années, il est toujours dans les parages, sur la pochette de "Wait for me", dans le clip de "Pale Horses", ainsi que dans ces "blips" que nous avons réalisés pour chaque chanson de l'album."

Des séquences pleines de fraîcheur à découvrir au jour le jour en cliquant ici.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos
Amy Winehouse, émue aux larmes quand elle entend son papa chanter pour elle
Pete Doherty incontrôlable, sa folle virée parisienne
Quand Taylor Swift se prend pour Bree Van de Kamp