Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Monica Lewinsky toujours harcelée vingt ans après le scandale Clinton

L'ancienne maîtresse continue de recevoir des insultes qui la blessent.

L'affaire Clinton-Lewinsky a défrayé la chronique en 1998. Engagée en tant que stagiaire à la Maison Blanche à l'âge de 22 ans, Monica Lewinsky s'est retrouvée impliquée dans un énorme scandale malgré elle. Lors de ses premiers mois à Washington, la jeune femme avait confié à l'une de ses collègues avoir eu des relations sexuelles avec le président américain démocrate Bill Clinton, entre novembre 1995 et mars 1997 très précisément. Une relation extraconjugale qui avait éclaté au grand jour l'année suivante.

Traînée dans la boue, victime de harcèlement notamment sur internet, Monica Lewinsky défend aujourd'hui celles et ceux qui sont attaqués lâchement en ligne, comme elle l'a été. À l'occasion d'une nouvelle campagne vidéo de PSA for Bullying Prevention Mont baptisée In Real Life, l'ancienne maîtresse de Bill Clinton revient sur le traumatisme vécu, et qui perdure. "Je sais ce que ça fait d'être jugée et harcelée à cause de son physique", témoigne-t-elle à People, plus fine aujourd'hui qu'à l'époque de l'affaire et après.

Vingt ans après les faits, Monica Lewinsky continue d'être associée, souvent violemment, à son histoire avec l'époux d'Hillary Clinton. Il y a quelques jours encore, la femme d'affaires de 44 ans a été la cible de sexisme sur Twitter lorsqu'un internaute évoquait le mouvement TakeTheKnee (qui consiste à poser un genou à terre pour protester contre le racisme aux États-Unis). "Monica Lewinsky a été la première à mettre un genou à terre", a-t-il été posté. Message offensant et forme de harcèlement qu'elle a dénoncés en répondant au tweet qu'elle n'a absolument pas trouvé drôle.

Habituée à être la cible de violentes attaques, Monica Lewinsky évoque la portée de ce harcèlement infini qui affecte aussi ses proches. "C'est encore pire lorsque les personnes auxquelles je tiens – spécialement ma famille – voit aussi ces mèmes", confie-t-elle à People.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos
Kanye West à bout de nerfs : il perd son sang froid et attaque un paparazzi !
DSK éclipse les stars du Festival de Cannes avec sa compagne Myriam L'Aouffir
Alec Baldwin perd une fois de plus son sang froid avec un photographe