Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Mort de Norma Bengell : Alain Delon en était amoureux, elle s'est éteinte

A moins d'être un fin connaisseur de cinéma brésilien ou un cinéphile aguerri dont les premiers amours sont baignés d'influences des années 1960, le nom de Norma Bengell ne parlera à personne. L'actrice brésilienne, âgée de 78 ans, veuve et sans enfants, est morte ce mercredi 9 octobre 2013 aux premières heures. Elle était hospitalisée depuis le samedi 5 à Botafogo, dans le sud de Rio de Janeiro, en raison de problèmes respiratoires liés à un cancer du poumon qui lui avait été diagnostiqué voilà deux mois.

Selon le journal O Globo, la famille de Norma affirmait que l'actrice avait de plus en plus de difficultés à reconnaître les gens. Outre son cancer du poumon, elle avait été confrontée à des problèmes de santé depuis 2010, et avait subi deux chutes à la maison. En raison de ces accidents, elle a développé un problème de colonne vertébrale et ne pouvait plus marcher.

Derrière l'apparente star au nom tout droit venu d'Hollywood se cache une star brésilienne, une icône qui aura marqué le septième art national pour plusieurs raisons. De son vrai nom Norma Aparecida Almeida Pinto Guimarès d'Aurea Bengell, Norma Bengell est la première actrice brésilienne à avoir posé nue au cinéma, dans les années 60. Avant de devenir l'une des plus grandes muses du cinéma brésilien, Norma a commencé sa carrière dans la musique au début des années 50. Elle jouera dans plus de 60 films en l'espace de trois décennies, dont Os Cafajestes (fameux long métrage datant de 1962 où Bengell pose nue et fait couler de l'encre au Brésil) ou encore La Parole donnée d'Anselmo Duarte, Palme d'or au Festival de Cannes 1962 et nommé à l'Oscar du meilleur film étranger.

Alain Delon en était fou amoureux

Egalement réalisatrice (elle a dirigé quatre films), Norma Bengell est aussi une chanteuse réputée en son pays. Elle produira quatre albums, fera des prestations remarquées à la télé brésilienne, dont un duo fameux avec Baden Powell ou une reprise du C'est si bon d'Yves Montand. Laissant de côté le cinéma, n'ayant plus son corps d'antan, elle termine sa carrière à la télévision, où sans y gagner en popularité, elle joue dans des telenovelas telles que Os adolescentes.

En France, le nom de Norma Bengell est connu des plus érudits, ne serait-ce que pour la Palme d'or glanée dans un Festival de Cannes où elle a fait sensation, mais également parce que son premier fait d'armes sur grand écran fut de parodier Brigitte Bardot dans le film O Homem do Sputnik. Elle avait alors 23 ans. Devenue star au Brésil mais également Italie, la belle Brésilienne au corps fabuleux ne laissera pas indifférent un certain Alain Delon. Elle en parle d'ailleurs dans des mémoires qu'elle venait de terminer juste avant de mourir et qui seront publiés en mars 2014. L'actrice y raconte notamment que le playboy français star du Guépard était fou amoureux d'elle, qu'il l'a demandée en mariage, et qu'il a essuyé son refus. Dans ce livre, intitulé tout bonnement Norma Bengell, elle racontera également son mariage avec l'acteur italien Gabrielle Tinti, un acteur que l'on aura croisé en France dans Sodome et Gomorrhe mais également La folie des grandeurs.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel