Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Mort de Vittorio Taviani : Son frère Paolo, ébranlé, perd son partenaire

Le cinéaste italien Vittorio Taviani, qui a formé avec son frère cadet Paolo l'un des plus beaux duos du 7e art, est mort à l'âge de 88 ans. Indissociable de son frangin, ils avaient signé ensemble quelques grands films.

Le 7e art italien perd un de ses plus brillants cinéastes. Le réalisateur Vittorio Taviani est mort à Rome à l'âge de 88 ans. L'artiste, qui a écrit avec son frère Paolo – dont il était indissociable - certaines des plus belles pages du cinéma transalpin, avait signé quelques grands film dont Padre Padrone et le plus réussi César doit mourir, sorti en 2012.

À lire aussi

"Le cinéma est ma vie parce que sinon je serais seulement un fantôme et tous les rapports avec les autres se dissoudraient dans le brouillard", disait Vittorio Taviani, qui à l'instar des frères Dardenne, ne parlait jamais sans son frère adoré. "Nous ne voyons pas comment nous pourrions travailler l'un sans l'autre. (...) Tant que nous pourrons mystérieusement respirer au même rythme, nous ferons des films ensemble", affirmaient les deux cinéastes qui, en 1977, se comparaient au café au lait : "Impossible de dire où finit le café et où commence le lait !"

Inspirés par le maître du néo-réalisme Roberto Rossellini, mais aussi par Vittorio De Sica, les deux frères, fils d'un avocat antifasciste, se sont intéressés dès leurs débuts, dans les années 1960, aux thèmes sociaux. Entre poésie, histoire et psychanalyse de la société italienne, leurs films n'ont cessé de dépeindre un pays en constante mutation. "C'est un jour triste pour la culture, un des plus grands maîtres de notre cinéma s'en va", a déclaré dans un communiqué le ministre italien de la Culture, Dario Franceschini. "Don, bonté, humilité. Classe. L'homme à la casquette, qui le distinguait de Paolo. Je peux dire avec Scola: nous nous sommes tant aimés. La nuit de San Lorenzo est leur chef d'oeuvre", a quant à lui réagi sur Twitter Gilles Jacob, l'ancien président du festival de Cannes.

Après une série de documentaires, les frères Taviani avait réalisé leur premier long métrage Un homme à brûler (1962), l'histoire d'un syndicaliste marxiste en lutte contre la mafia sicilienne. L'année suivante, il dirigeait Annie Girardot en plein divorce avec la comédie Les hors-la-loi du mariage, avant de réaliser Sous le signe du scorpion. Mais pour voir leur premier véritable succès, il faudra attendre 1974 et Allonsanfan, puis Padre padrone tiré du roman éponyme de Gavino Ledda, qui raconte la rude destinée d'un enfant sarde élevé par un berger. Présenté au Festival de Cannes où il suscite une polémique en raison de sa dureté, Padre padrone y avait glané la Palme d'or. Ils reviendront en 1982 pour remporter un Prix spécial du jury avec La Nuit de San Lorenzo.

Plus récemment, en 2012, Vittorio Taviani s'illustrait avec son frère et leur film César doit mourir, dans lequel ils racontent l'univers carcéral autrement, à travers la préparation d'une pièce de Shakespeare dans la prison romaine de Rebibbia. Le film, récompensé par l'Ours d'or à Berlin, raconte comment des détenus se libèrent de leurs geôles grâce à l'art, mais prennent en même temps conscience de leur enfermement. "Jamais on ne capitule. On dit qu'en vieillissant, on est plus généreux, plus tolérant. C'est faux. Nous avons toujours le même instinct de rébellion", disaient-ils à l'époque.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos

Amel Bent réagit à la mort de Charles Aznavour depuis Varsovie sur Instagram. Le chanteur est décédé le 1er octobre 2018 à l'âge de 94 ans.
Charles Aznavour - Ulla, la femme de sa vie
Ariana Grande aurait-elle adopté un petit cochon ? C'est en tout cas ce qu'elle laisse sous entendre sur Instagram, ce 28 septembre 2018.
Johnny et Laeticia Hallyday, love story éternelle.
Amel Bent réagit à la mort de Charles Aznavour depuis Varsovie sur Instagram. Le chanteur est décédé le 1er octobre 2018 à l'âge de 94 ans.
Hélène Darroze détaille le rituel de Laeticia Hallyday lorsqu'elle se rend sur la tombe de Johnny Hallyday au petit cimetière de Lorient, à Saint-Barthélemy, dans le documentaire "Johnny, un an déjà : une journée si particulière" diffusé sur C8 le 26 novembre 2018.
Izïa Higelin et Arthur H ont rendu hommage à leur père Jacques Higelin lors de la 24e cérémonie des Victoires de la musique, à la Scène musicale, le 8 février 2019.
Charles Aznavour et Ulla Thorsell, une grande histoire d'amour - par Purepeople, 2018.
Antoine de Caunes parle de son ami Philippe Gildas, disparu, le 29 octobre 2018 dans "C à vous" sur France 5.
Michel Drucker se confie sur sa dernière conversation avec Charles Aznavour sur BFMTV - 1er octobre 2018
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel