Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Mylène Demongeot raconte son enfance, ''un souvenir épouvantable''

On la connaît enthousiaste, rayonnante et passionnée. L'actrice Mylène Demongeot (79 ans) a conquis le coeur des spectateurs grâce à des comédies populaires comme la série des Fantômas, Camping et sa suite, tout en variant les genres. Dernièrement vue dans le très beau Elle s'en va avec Catherine Deneuve, elle joue désormais la mère de Vincent Elbaz dans la série No Limit sur TF1. Elle est aussi la marraine du prix Artémisia remis le 27 janvier à la librairie de La Hune et sortira une bande dessinée au printemps avec Catel Muller et Claire Bouilhac, d'après son roman autobiographique, Les Lilas de Kharkov. Un agenda bien rempli mais l'artiste a pris le temps de se raconter dans les pages du magazine Gala et se confie sur son enfance qu'elle décrit dès les premières lignes comme "un souvenir épouvantable".

Blonde sensuelle du cinéma français, Mylène Demongeot, qui louchait à l'époque, était très mal dans sa peau lorsqu'elle était petite. Les gens se demandaient comment des parents aussi beaux que les siens pouvaient avoir "engendré une horreur pareille". Les enfants à l'école la surnommaient "la louche". Elle s'est réfugiée dans les films et la lecture pour rêver un peu et c'est finalement à 15 ans que le médecin l'autorise enfin à se faire opérer de l'oeil gauche : "J'ai menacé mes parents de me suicider s'il ne faisait rien. (...) Après l'opération, tout a changé, je me suis redressée, je suis devenue attractive."

De ses parents qui se sont rencontrée à Shanghai, une mère paysanne un quart aristocrate venue d'Ukraine et un père lui issu d'une famille aristocratique, Mylène Demongeot dira qu'ils n'étaient pas très affectueux : "Ma mère, pas très démonstrative. J'ai hérité cela d'elle : je n'embrasse pas. J'ai un demi-frère, de douze ans mon aîné, mais nos relations sont toujours restées très distantes. Très mondains, mes parents me laissaient une paix royale. (...) Avec leur éducation, ils ont fait de moi une femme libre, c'est un cadeau fabuleux."

Retrouvez l'intégralité de l'article dans le magazine Gala du 14 janvier

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos
Selena Gomez en cavale dans les rues de Paris !
Gwyneth Paltrow, sexy et souriante, elle vole la vedette à Iron Man !
Leonardo Di Caprio : Gatsby le Magnifique mouille le smoking pour sa montée des marches