Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Nicolas Bedos démonté par Doria Tillier : Règlement de comptes au Grand Journal

10 photos
Lancer le diaporama

Si Nicolas Bedos a pour habitude de "descendre" ses invités de sa plume acerbe, il a cette fois-ci été la cible de la verve aiguisée de la Miss Météo de Canal+ Doria Tillier. La belle brune a profité de sa chronique et du passage de l'écrivain au Grand Journal pour régler ses comptes avec celui qui semble particulièrement bien la connaître...

Il y a un an, Nicolas Bedos était déjà de passage sur le même plateau pour présenter le second volet du Journal d'un mythomane. Hier mercredi 6 novembre, invité par Antoine de Caunes, il assurait la promotion de son ouvrage La Tête ailleurs au côté de Bernard Pivot et Henri Guaino. Débarque alors Doria Tillier, sous le regard légèrement mal à l'aise du fils de l'humoriste Guy Bedos. Comme à son habitude, la jeune femme a préparé un petit texte avant de faire la pluie et le beau temps.

Le sujet du jour ? Nicolas Bedos et son ouvrage, et en particulier les pages la concernant. "J'ai lu de la page 52 à 55, vous parlez de votre passage ici l'année dernière, qui vous a laissé un souvenir périssable. À l'exception de la météo, c'est là que cela devient palpitant. Vous parlez de cette jeune actrice, brillante, méchante mais courageuse. Brillante ? Oui ! Méchante ? Oui ! Courageuse ? Oui...", débute Doria Tillier face à un Nicolas Bedos déconcerté. La belle poursuit : "Vous en dressez un portrait extrêmement flatteur, j'ai adoré la digression que vous faites sur les girls du Crazy... Le parallèle est assez surprenant ! Mais en même temps, je vous remercie de donner du corps à son talent... Ça me touche d'autant plus que danser nue, avec des jolies lumières et des messieurs qui regardent en buvant un verre, c'est vraiment un rêve de petite fille... Donc bien vu ! La tête ailleurs mais la plume bien présente..."

Si le public réagit, amusé, Nicolas Bedos rit jaune. Doria Tillier continue sa lecture et s'arrête sur un passage bien particulier : "Si les textes de la miss météo n'écrasent pas de leur génie ceux de ses prédécesseuses..." La Miss s'arrête et fait remarquer à Nicolas Bedos que ce dernier mot ne connaît pas de féminin, cherchant le soutien de l'expert de Bernard Pivot. S'engage alors un débat, auquel Nicolas Bedos tente de mettre fin en lâchant un élégant : "Tu vas pas me faire chier deux heures, continue s'il te plaît..."

"Heureusement que je ne suis pas dupe de la flatterie, j'ai l'impression que vous êtes maître dans l'art de manier le compliment", insiste Doria Tillier face à sa cible de plus en plus mal à l'aise. "Et j'ai gardé le meilleur pour la fin, conclut-elle, évoquant le passage de l'écrivain l'an dernier au même endroit. 'Ce que le public du Grand Journal ne savait pas ce soir-là, c'est que le numéro de Doria couronnait des années d'amitié'... Bah, je ne savais pas qu'on suçait les potes !" Nicolas Bedos ne s'attendait probablement pas à ça. Et sa réaction, teintée de surprise et de gêne en dit long, tandis que la salle ne retient pas son hilarité...

Si certains doutaient de la relation que les médias voulaient bien leur prêter l'an passé, cette dernière saillie semble donner un peu plus que du corps à ces rumeurs...

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos
PPDA, Michel Drucker, Sophie Davant : leurs looks improbables à leurs débuts
Léa Seydoux et Abdellatif Kechiche : le triomphe à Cannes avant le clash
Sébastien Cauet met le feu pour un concert au Champ de Mars !
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel