Accueil
People France
People UK
People US
Tous les tags
Livenews
Royauté
Beauté
Mode
Cinéma
Golden Globes
Oscars
Festival de Cannes
TV
The Voice
Top Chef
Secret Story
Koh-Lanta
Masterchef
Pékin Express
Qui veut épouser mon fils ?
L'Amour est dans le pré
Télé Réalité
France Télévision
TF1
M6
Canal+
France 2
Miss France
Musique
MTV Music Awards
NRJ Music Awards
Grammy Awards
Justin Bieber
Lady Gaga
Britney Spears
Danse avec les Stars
Photos
Vidéos
Stars
Mariage
Naissances
Enfants de stars
Justice
Divorce
Interviews

Oscars 2012 : Meryl Streep, Rooney Mara... Qui sera la meilleure actrice ?

Pour tout le monde, l'Oscar du meilleur acteur se décidera entre George Clooney et Jean Dujardin, avec une légère avance pour l'acteur de The Descendants . Face à eux, cinq actrices s'affronteront pour le prix de la meilleure actrice.

 

Meryl Streep, actrice américaine, 62 ans. Nommée pour La Dame de fer.

Son rôle : Une Margaret Thatcher vieillissante, rattrapée par ses souvenirs durant sa retraite. Un portrait amusé de la seule et unique femme Premier ministre du Royaume-Uni, épaulée dans l'ombre par son mari.

Ses atouts : Après deux Oscars et quinze autres nominations, le nom de Meryl Streep traverse trois décennies de cinéma hollywoodien. Citée chaque année presque par coutume, elle n'est pas venue défendre un rôle si important depuis plusieurs années. Physiquement transformée, elle incarne une figure majeure de l'histoire du Royaume-Uni et se place dans le lignée directe d'Helen Mirren (The Queen) et de Colin Firth (Le Discours d'un roi), deux autres oscarisés.

Ses faiblesses : Concrètement, Meryl Streep n'a pas gagné d'Oscar depuis Le Choix de Sophie (1982) et semble aujourd'hui appartenir au décor de la cérémonie. Chaque nouvelle citation prouve son statut d'actrice d'exception, chaque nouvelle transformation lui vaut les éloges de la presse, mais personne ne s'étonne plus de son talent. Face à la nouvelle génération pleine de surprises, le mythe Meryl Streep ne passionne plus.

 

Rooney Mara, actrice américaine, 26 ans. Nommée pour Millénium : Les hommes qui n'aimaient pas les femmes.

Son rôle : Lisbeth Salander, experte en piratage informatique de haut vol et partenaire de choc de Daniel Craig dans l'adaptation américaine du roman de Stieg Larsson. Son personnage, à l'allure de punk dans un corps de fillette, est le coeur du film.

Ses atouts : Métamorphosée par David Fincher, Rooney Mara prouve en un seul film qu'elle est une des actrices les plus folles du moment. Cheveux rasés, tatouage de dragon et silhouette squelletique, l'actrice incarne une héroïne déchirante et réinvente le personnage masculin de Noomi Rapace, célébré dans les films suédois.

Ses faiblesses : Comme Jennifer Lawrence avant elle, Rooney Mara remplit la case "révélation" de l'année, utilisée pour attirer l'attention sur une jeune actrice remarquable. L'absence de Millénium dans les catégories importantes prouve que l'Académie n'est pas prête à saluer une oeuvre brutale et âpre. En outre, Rooney Mara est la seule à porter un personnage véritablement tragique et borderline. Sa nomination semble être une récompense en soi.

 

Michelle Williams, actrive américaine, 31 ans. Nommée pour My Week With Marilyn.

Son rôle : Plus blonde et glamour que jamais, Michelle Williams incarne Marilyn Monroe dans ce biopic purement hollywoodien. Le film s'intéresse à son aventure avec un assistant sur le tournage du Prince et la Danseuse.

Ses atouts : Les Oscars ne résistent jamais aux hommages rendus à l'âge d'or hollywoodien - The Artist et ses dix nominations en sont la dernière preuve en date. Après deux nominations et une carrière sans failles, Michelle Williams est devenue l'une des actrices les plus admirées du cinéma américain, et une statuette viendrait simplement confirmer son statut.

Ses faiblesses : Précédé d'un buzz énorme, My Week With Marilyn est vite retombé dans l'estime des critiques. La performance de Michelle Williams est toujours saluée, et son Golden Globe montre qu'elle est appréciée par les critiques, mais l'enthousiasme général est plus timide.

 

Glenn Close, actrice américaine, 64 ans. Nommée pour Albert Nobbs.

Son rôle : Pour braver la crise et trouver un emploi, une femme se déguise en homme dans l'Irlande du XIXe siècle. Pendant trente ans, elle travaille comme majordome et cache son identité aux autres.

Ses atouts : Glenn Close porte ce projet depuis une vingtaine d'années. Là encore, le rôle d'une femme travestie en homme pour monter dans l'échelle sociale est un rôle parfaitement adapté aux Oscars. Encensée sur le petit écran dans l'excellente série Damages, l'actrice se fait de plus en plus rare au cinéma. Nommée cinq fois dans les années 80, elle pourrait enfin être saluée pour une belle carrière.

Ses faiblesses : Comme Michelle Williams, Glenn Close pourrait souffrir des critiques très mitigées envers le film. Véritablement porté par l'actrice, Albert Nobbs est passé quasi inaperçu au cours des derniers mois, à tel point que plus personne ne misait sur sa nomination. Battue par Meryl Streep aux Golden Globes, ses chances d'obtenir un Oscar semblent définitivement compromises.

 

Viola Davis, actrice américaine, 46 ans. Nommée pour La Couleur des sentiments.

Son rôle : Une domestique dans le Mississippi des années 60, qui décide d'aider une jeune romancière à secouer les traditions d'un pays raciste en écrivant un livre sur la vie des femmes noires.

Ses atouts : Parfaitement bouleversante dans un mélodrame plutôt oubliable, Viola Davis prouve qu'elle est une comédienne fantastique. Le succès monumental de La Couleur des sentiments aux Etats-Unis accompagné d'une presse élogieuse la propulsent sur les premières marches du podium.

Ses faiblesses : Trois ans après la nomination de Viola Davis pour une seule scène hallucinante face à Meryl Streep dans Doute, les deux actrices se retrouvent face à face pour le même prix. Aux Golden Globes, c'est La Dame de fer qui remportait le match. Si la victoire d'Octavia Spencer dans un second rôle est d'ores et déjà prévue, celle de Viola Davis est plus incertaine.

 

Avec son Golden Globe, Meryl Streep se présente comme la prochaine oscarisée. Mais Viola Davis pourrait facilement décrocher la première place avec un rôle bouleversant, profondément connecté à l'histoire des Etats-Unis.

Dans un autre monde, Rooney Mara pourrait remporter l'Oscar pour son interprétation démente. Tilda Swinton ( We Need To Talk About Kevin) et Charlize Theron ( Young Adult), grandes oubliées des nominations, prouvent que l'Académie a encore du chemin à parcourir avant d'accepter les films hors-norme.

Abonnez-vous à Purepeople sur facebook
À ne pas rater
En vidéos

Hommage de JR à Agnès Varda - 29 mars 2019
Jean-Louis Trintignant répond par téléphone à Léa Salamé dans Stupéfiant! sur France 2 le 8 avril 2019
Notre interview VNR (vénère) d'Audrey Lamy et Cécile de France, à l'affiche de la comédie "Rebelles", le 13 mars 2019 au cinéma.
La bande-annonce du film "Séduis-moi si tu peux !", au cinéma le 15 mai 2019.
Chantal Ladesou dans Les Terriens sur samedi, le 15 dévembre 2018
Jennifer Garner joue Groovy Kind of Love pour le 43e anniversaire de son amie Reese Witherspoon, le 22 mars 2019
Hommage de JR à Agnès Varda
Jules Benchetrit dans Vivement Dimanche le 16 décembre 2018
Catherine Frot dans l'émission C à vous sur France 5 le 13 mars 2019
Michèle Laroque et François Berléand dans "C à vous" sur France 5, le 16 janvier 2019.
×

Téléchargez l'application et recevez les alertes de la rédaction en temps réel